Une Plume et une Libellule

24 mars 2019

Deux soeurs

Hiiiiiiii ! David Foenkinos, un de mes auteurs chouchous, a sorti un roman ! J'ai sauté dessus :

176 pages

Paru en février 2019. 176 pages

Connus pour ses romans très légers, je trouve que David Foenkinos prend une belle profondeur avec le temps qui passe.

Mathilde est heureuse avec Étienne. Professeure de français, elle vit depuis 5 ans avec lui, ils parlent mariage. Très investie et appréciée dans son métier, elle aime sa vie.

Et puis Étienne devient bizarre, distant...et finit par partir.

Mathilde ne comprend pas, sombre et perd pied, allant jusqu'à être mise à pied, parce qu'elle dérape en cours.

Elle accepte la main tendue de sa soeur aînée et se retrouve à vivre avec elle et leur bébé. Ce qui la perd, c'est de continuer à chercher ce qu'elle a pu dire, faire, ne pas dire, ne pas faire. Et si elle n'y était pour rien ? Mais est-ce plus acceptable, de perdre tout ce qui faisait le bonheur de sa vie, sans y être pour quoi que ce soit ?

Difficile de dire plus sans trop en dire, sans dévoiler des éléments que je préfère vous laisser découvrir.

La plume de David Foenkinos ne faillit pas, ne déçoit pas. C'est un auteur qui parvient à garder le cap, le rythme, en s'améliorant à chaque roman et en étoffant ses sujets, en se diversifiant sans faiblir.

Un roman très prenant et dont la fin laisse sans voix !

chat qui lit

Posté par Huloga à 05:32 A - - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags :


22 mars 2019

Du coton et de la soie

En passant chez Myrtille, je suis tombée sur un sublime rouleau de coton/soie....Vuitton siouplé !

J'en ai acheté un mètre et j'ai repris mon patron préféré préféré de chez Citronille, la Pétula :

pétula-citronille

Le tissu étant très beau, je me suis vraiment appliquée, ce qui ne se voit pas du tout sur la photo joker

IMG_20190307_173745

IMG_20190307_173740

Mes photos sont vraiment de pire en pire....c'est le manque de temps, pardon pardon !

bisous1

Posté par Huloga à 05:29 A - - Commentaires [32] - Permalien [#]
Tags : , , ,

20 mars 2019

Le malheur du bas

Un roman très très dur :

Août 2018

Paru en août 2018, 272 pages

J'ai enchaîné dans le douloureux après les Enfants de coeur...sans vraiment savoir ce que j'allais lire.

Marie est une maman comblée, une femme heureuse.

Vraiment ? Alors pourquoi le roman commence par 3 morts : elle, son mari, et leur tout-petit garçon ?

Elle les a tués et s'est donnée la mort. On comprend, on sait très vite pourquoi.

Marie est heureuse, très très heureuse 18 mois plus tôt. Elle a un métier qu'elle aime, un mari qu'elle aime et qui l'aime depuis 10 ans, un bel appartement, une belle vie, et elle en est consciente.

Un soir, tout cela bascule.

Mais plutôt qu'en parler, plutôt que dénoncer son viol et son violeur, le crier, se battre, Marie va s'enfermer dans un silence abominable, qui va l'amener à liquider sa famille.

Le roman décortique tout le processus psychologique dans lequel Marie s'enferme, et qui est parfaitement plausible.

On sait à quoi tout cela va amener, et c'est terrible.

Marie crie dans sa tête, dans ses attitudes, et personne ne voit. C'est sans doute le plus terrible dans tout cela : elle a envoyé des tas de signaux de détresse, jamais pris en compte, jamais entendus, écoutés. Elle crie tellement dans ses silences !

Ce roman est utile, je pense, pour peut-être pouvoir décoder des signaux qu'on ne comprendrait sans doute pas, pour amener à être vigilant et attentif aux petits signes qui pourraient être anodins, mais plus du tout quand ils sont mis bout à bout.

Bien-sûr on n'est pas dans un roman facile.

Mais il vaut le détour, on a envie de consoler Marie....et surtout de faire attention aux autres, autour de nous. Je vous avoue qu'après, j'avais envie d'un roman plus léger !

bisous1

Posté par Huloga à 05:27 A - - Commentaires [19] - Permalien [#]
Tags :

18 mars 2019

Des chaussettes toutes petites !

J'ai tricoté des chaussettes pour ma belle-soeur. J'ai utilisé une pelote de Drops Delight. C'était bizarre (et rapide !) de tricoter une paire de chaussettes en 35 !

IMG_20190306_145433

Je les ai tricotées et expédiées très vite ! Et hop, une pelote de moins !

bisous1

Posté par Huloga à 05:25 A - - Commentaires [47] - Permalien [#]
Tags : ,

16 mars 2019

Des lamas et des sacs

Je suis tombee sur un imprimé lamas chez Ecolaines. J'en ai pris 50cm et j'en ai fait des sacs à ouvrage taille 2. J'ai complété le premier avec une chute de coton/soie. Je l'ai cousu et offert dans la foulée :

IMG_20190302_135507  

A l'intérieur, j'ai utilisé du voile de coton de Tahiti (oui oui j'en ai encore !) :

IMG_20190302_135447

IMG_20190302_135430

Puis j'ai cousu le second pour moi. Le tissu rose est un reste de tifaifai :

IMG_20190303_191220

IMG_20190303_191208

IMG_20190303_191157

Un coupon acheté et cousu dans la foulée, yeah ! Il m'en reste un peu, je vais coudre un autre sac.

bisous1

Posté par Huloga à 05:24 A - - Commentaires [40] - Permalien [#]
Tags : , ,


14 mars 2019

Le parc Oberthür

Quelle jolie découverte dans Rennes ! Allez ça faisait drôlement longtemps que je ne vous avais pas embarqué !

IMG_20190224_154623

Situé au coeur de la ville, le parc Hamelin Oberthür porte le nom de son fondateur François-Charles Oberthür, imprimeur et entomologiste réputé et de sa femme Marie Hamelin. D'un grand intérêt botanique de par la présence d'arbres rares, ce parc de 3,1 hectares a été dessiné par le célèbre paysagiste Denis Bühler, qui imaginera par la suite le parc du Thabor, tout proche.

IMG_20190224_154126

Désirant intégrer dans l'espace qu'il venait d'acquérir un parc harmonieux, François-Charles Oberthür conserva les grands arbres, de vieux chênes, des merisiers, des hêtres et de très beaux peupliers. De nombreuses variétés de conifères et des massifs furent plantés.

IMG_20190224_153936

Le parc actuel occupe le tiers du parc originel mais reste le plus grand du centre-ville après le parc du Thabor :

IMG_20190224_154004

François-Charles Oberthür, alsacien d'origine, s'installe à Rennes en 1838 et créé son imprimerie en 1852. Deux ans plus tard, la publication du premier calendrier postal assoit sa renommée à la tête d'une entreprise qui comptera jusqu'à 675 employés.

IMG_20190224_154047

IMG_20190224_154242

Le parc créé en 1863 et 1864, avant la construction de l'hôtel particulier (1869) et de l'imprimerie Oberthür (1869-1872), au départ réservé à l'usage exclusif de la famille Oberthür puis devenu propriété de la Ville de Rennes en 1960, est ouvert au public en 1977

IMG_20190224_154628

Une pièce d'eau fut creusés pour assainir une partie marécageuse de la propriété :

IMG_20190224_154909

IMG_20190224_154718

IMG_20190224_154559

La visite est terminée ! Le jour où j'y suis allée, il y avait énormément de monde et j'ai eu du mal à prendre des jolies photos sans personne ! J'ai vraiment apprécié le calme qui se dégage des grands arbres, magnifiques et centenaires.

J'y retournerai avec plaisir !

bisous1

Posté par Huloga à 05:49 A - - Commentaires [33] - Permalien [#]
Tags :

12 mars 2019

Les enfants de coeur

Ouh qu'il a été à la fois difficile et à la fois prenant ! J'ai failli arrêter la lecture plusieurs fois, mais l'écriture est si belle !

Août 2018

480 pages. Paru en aout 2018

Rose et Pierre sont orphelins. Dès leur venue au monde, leur existence est difficile. Ils sont nés vers 1910 à Montréal. Ils atterrissent dans un orphelinat très sévère, où ils ont faim, froid. Très vite, ils se retrouvent comme des âmes soeurs et ensemble, ils apportent du bonheur aux petits orphelins. Pierrot joue du piano, Rose danse et ils émerveillent les autres.

Mais la vie ne leut épargne rien. Ils subissent toutes les violences possibles et font tout pour s'en sortir, séparés. Ils veulent vivre, être heureux, ils ont en eux des ressources incroyables qui leur permettent de rebondir après chaque coup dur.

Un roman dense, que j'ai failli arrêter plusieurs fois parce que certains passages sont très difficiles à lire....et très plausibles. C'est bien là le problème : on s'attache à ces personnages malmenés par la vie mais qui possèdent d'énormes quantités de résilience.

J'ai découvert la littérature québécoise, poétique et tout en image.

C'est un roman magnifique, je n'étais pas dans de bonnes dispositions pour l'apprécier comme il doit être apprécié.

Je vous le recommande, pour découvrir une écriture imagée et très différente.

Mais il est dur, sachez-le

lire

Posté par Huloga à 05:46 A - - Commentaires [23] - Permalien [#]
Tags :

10 mars 2019

Tee-shirts pour Loïcia

Quand nous sommes allées chercher la laine pour son pull noir, Loïcia a beaucoup aimé un jersey noir un peu ajouré. Dans un coupon de 1m20, j'ai pu lui couper et coudre un tee-shirt à manches longues et un à manches courtes. J'ai choisi un patron Ottobre Woman, et j'ai cousu. L'assemblage à la surjeteuse n'a rien eu de difficile. Mais je ne suis pas satisfaite de mes coutures d'ourlets, même en changeant d'aiguilles ou de point. Loïcia dit que ce n'est pas grave, moi ça m'embête !

Bref, voici deux tee-shirts qui seront parfaits dessous, mais pas vraiment montrables je trouve :

IMG_20190224_183259

IMG_20190224_183251

 Dire que dans 1m20 je me fais un tee-shirt et que dans un coupon je lui en couds deux....

IMG_20190307_173702

Je l'ai sorti de son placard pour le prendre en photo lol2

IMG_20190307_173651

bisous1

Posté par Huloga à 06:44 P - - Commentaires [35] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

08 mars 2019

ça peut toujours servir !

J'ai beaucoup aimé !

Avril 2018

Paru en avril 2018, 288 pages

L'auteure fait le tour de nos placards, de nos maisons, de nos habitudes, des tiroirs remplis de "ça peut toujours servir" (ça vous parle ?) et qui encombrent d'une génération à l'autre. Pas de jugement de sa part mais un constat alarmant : ça déborde.

Et même en étant plein de bonne volonté, on ne sait pas toujours comment faire.

L'idée du vide absolu n'est pas non plus forcément la bonne, bien qu'elle fasse rêver.

Je me situe entre les deux : je fais souvent du tri, du vide, j'entasse le moins possible.....mais j'ai bien du mal à résister à des pelotes de laine ! NonNon01

C'est un livre vraiment intéressant à lire. L'auteure n'est pas là pour faire la morale, mais pour aider à faire prendre conscience et elle admet qu'il est impossible de vivre dans le vide, que toutes nos petites affaires font partie de la vie et nous rendent vivant.

J'ai beaucoup aimé. On est loin des méthodes de Marie Kondo, c'est très différent !

Donc si vous tombez dessus, n'hésitez pas !

lire

Posté par Huloga à 05:44 A - - Commentaires [30] - Permalien [#]
Tags :

06 mars 2019

Brève de bus : la cabine de téléphone existe toujours !

Vous croyez que les cabines téléphoniques ont disparu ? Qu'elles n'existent plus ?

cabine téléphone2

J'ai découvert grâce (ou à cause ?) des transports en commun qu'il n'en est rien !

Elles sont toujours là, elles ont juste changé d'apparence. Vous ne me croyez pas ?

cabine téléphone

Mais si voyons ! Elles se sont transformées.....en bus.

Les gens font-ils attention à la sonnerie de leur téléphone ? Noooooooooonnnn ! Beaucoup se croient dans une cabine et jugent utile de prévenir la totalité du bus que quelqu'un les appelle.

Rappelez-vous comme les téléphones des cabines pouvaient sonner fort ! (ce qui était stupide puisque, quand on attendait un appel....on était DANS la cabine...mais je m'égare...)

Les gens au téléphone dans les transports, pensent qu'en se tournant "légèrement" en biais, voire carrément vers la fenêtre, on n'entendra pas leur conversation. C'est une erreur. Je peux vous assurer que ça ne change rien, qu'on participe à tout, qu'on le veuille ou non d'ailleurs.

Donc le téléphone sonne, fort de préférence. Le destinataire ne se dit pas, à aucun moment "Bah non, je ne vais pas décrocher là, au beau milieu du bus"

Sans la moindre hésitation, il/elle décroche et parle. FORT. Avec parfois des "Tu peux parler plus fort ? Je ne t'entends pas avec le bruit du bus, c'est pénible !"

Pénible ? Euh pénible pour qui ?

Je vous le dis : la cabine existe toujours ! Elle s'est agrandie, certes, elle a le chauffage (avouons-le, ça manquait !), des sièges (la classe ! top confort !)....mais l'usage est le même.

Si par malheur, lasse de participer à une conversation dont je ne veux pas malgré mes écouteurs, je soupire ou jette un regard de ras-le-bol....c'est moi qui dérange ! Quelle idée aussi de rentrer dans la conversation privée de quelqu'un ! Bien-sûr, il y a plus grave. Mais avec la fatigue d'une journée de travail, j'ai parfois du mal.

Et vous ? Avez-vous repéré d'autres cabines ? Je suis sûre que ça existe ailleurs, ah ah !

chat qui se moque

Posté par Huloga à 05:34 A - - Commentaires [41] - Permalien [#]
Tags :