Une Plume et une Libellule

20 juin 2018

Un pull hors saison mais Basik

Il y a un petit jeu de mot dans le titre !

Dans le cadre du Kal Écureuil, nous pouvions au 2è trimestre reprendre un ouvrage laissé de côté. Je n'en avais qu'un, c'est le pull Basik (patron payant) de Christine Rouvillé. Je l'avais commencé l'année dernière et laissé de côté parce que je ne comprenais pas le patron....je l'ai repris et tout m'a semblé très limpide. Donc j'ai bien progressé, c'est une bonne nouvelle !

J'ai utilisé des pelotes de laine achetées au Salon de Nantes il y a deux ans :

IMG_20180408_133234

IMG_20180525_180951

Le pull se tricote en 4,5, ça va donc drôlement vite. J'ai choisi de tout détricoter pour redémarrer sur de bonnes bases :

IMG_20180510_185221

Oui oui il y a un petit trou dans le raglan à droite, je l'ai fermé après sans problème :

IMG_20180513_160931

Et hop, plus de trou !

IMG_20180520_125308

IMG_20180525_180721

Il y a un très joli détail de maille sur le raglan :

IMG_20180525_180729

J'ai bien aimé cette finition de manche, différente de ce que j'ai tricoté jusque-là :

IMG_20180525_180735

J'ai cousu une étiquette (rouleau trouvé chez Écolaines) :

IMG_20180525_180755

J'ai utilisé un peu plus de 5 pelotes, soit 842 mètres, ce qui est peu !

Je suis très très contente de ce pull, je n'ai plus d'en-cours-boulet-qui-traine et c'est chouette comme tout ! Si un jour je tombe sur de la laine qui conviendrait, je le referai. Évidemment ce n'est absolument pas un pull de saison, mais j'ai bien vidé un gros sac et je vais tricoter ce qui reste pour ne pas stocker.

bisous1

Posté par Huloga à 06:27 A - - Commentaires [19] - Permalien [#]
Tags : ,


18 juin 2018

Le manuscrit inachevé

Je voulais couper un peu et passer à un roman policier. Le problème avec moi, c'est que j'ai du mal à lire des romans policiers, parce que j'ai la trouille ! Effectivement, j'ai eu peur ! peur2

Mai 2018

Paru en mai 2018. 528 pages

Il y a un roman dans un roman, c'est une construction très particulière, à tiroirs.

Et évidemment, il est très bien écrit donc on tombe dedans !

Léane est une institutrice devenue une auteure très célèbre de romans policiers. Elle vit avec son mari Jullian et ils ont une fille de 17 ans, Sarah. Un soir, Sarah part courir sur la plage....et ne reviendra jamais. 

On se retrouve 4 ans plus tard, peu avant noël. Après avoir sombrée, Léane a repris le dessus, a écrit un autre roman qui connait un énorme succès, vit séparée de Jullian. Celui-ci n'a jamais perdu l'espoir de retrouve Sarah. Il y dépense toute son énergie, tout son temps.

Un soir, des policiers prennent en charge une voiture...et ça finit mal. Le conducteur meurt. Dans le coffre, il y a un cadavre terriblement mutilé.

Tout le roman se passe dans une ambiance froide, pluvieuse, brumeuse, glaiciale, et sur quelques jours. Il y a un roman dans le roman, mais je ne vous en dis pas plus là-dessus. On suit les avancées des policiers : Colin d'un côté, qui a suivi l'affaire Sarah et est devenu très intime avec Léane. De l'autre, des policiers qui avancent sur une enquête parallèle : Vic et Vadim, surnommés V&V.

Chacun va remonter des pistes, élaborer des hypothèses et toi tu fais quoi ? Tu fais défiler les pages, incapable de fermer le livre, incapable d'éteindre la lumière, lisant même en te brossant les dents, valà valà ! Vous sentez le vécu ? chuicaché

Un très bon roman policier, qui m'a changé du feel-good (ah ça !) mais qui m'a aussi fait peur. Des monstres pareils existent-ils ? Misère !

L'auteur en parle très bien ici, avec Nicolas Carreau :

La voix est livre

 

Et vous ? Lisez-vous des romans policiers ? Avez-vous lu ou allez-vous lire celui-ci ?

chat qui lit

Posté par Huloga à 05:57 A - - Commentaires [35] - Permalien [#]
Tags :

16 juin 2018

De la couture pour l'hypnose

Il serait bien difficile de vous l'expliquer, mais j'ai eu besoin de me coudre une taie d'oreiller en double gaze rose, en lien avec mes séances d'hypnose. J'avais besoin de coudre cette taie, c'était vraiment important. Sauf qu'à ce moment-là je ne pouvais pas aller chercher de double gaze ni faire les magasins. Et là....Super-Cécile est arrivée et à l'occasion d'une virée tissus, elle a trouvé LA double gaze que je cherchais ! Hiiiiiiiiii !!!!!! J'ai lavé et cousu ma taie rapidement, ça va très vite hein :

IMG_20180519_154234  IMG_20180519_154250

LE rose que je voyais pendant mes séances, avec des étoiles en plus :

IMG_20180519_154256  IMG_20180519_224934

Depuis, grâce à Cécile, je dors très très bien !

Merci 2

Posté par Huloga à 05:19 A - - Commentaires [44] - Permalien [#]
Tags : ,

14 juin 2018

Pour un anniversaire

C'était ma première couture quand j'ai pu m'y remettre. Comme c'était pour un cadeau d'anniversaire (2 juin), je ne voulais pas avoir de retard, alors j'avais tout coupé avant l'opération. Il m'a fallu attendre plusieurs semaines pour coudre, mais j'étais dans les temps !

Le simili et la mercerie viennent de chez Écolaines, la doublure, je ne sais plus !

IMG_20180518_121451[1]  IMG_20180518_121526[1]

A l'intérieur, deux grandes poches transparentes et une poche de côté pour le portable :

IMG_20180518_121946[1]

IMG_20180528_155130  IMG_20180528_155249

Et puis j'ai cousu une petite trousse transparente pour mettre ce qu'elle veut dedans, en suivant le tuto de Nanie Cousette :

IMG_20180528_155150  IMG_20180528_155216

Elle ne s'y attendait pas du tout, elle a donc été très contente !

bisous1

Posté par Huloga à 05:53 A - - Commentaires [56] - Permalien [#]
Tags : ,

12 juin 2018

Poste restante à Locmaria

Un petit roman breton bien sympa !

Avril 2018

Paru en avril 2018. 384 pages

Chiara Ferrari a 25 ans. Elle a été élevée par sa mère, qui a appris juste après le décès de son jeune mari, qu'elle était enceinte. Une enfance triste, terne, seule, sans tendresse. Heureusement qu'il n'y avait pas que Livia, la mère de Chiara. Il y avait aussi la meilleure amie et marraine de Chiara, qui l'a aussi élevée. La petite fille grandit dans le culte d'un père mort trop tôt, trop jeune, omniprésent 25 ans après son décès.

Le soir de l'anniversaire de Livia, Chiara apprend que son père n'est peut-être pas son géniteur. Il est possible que ce soit un marin vivant sur l'île de Groix.

Alors zou, Chiara claque tout et part à Groix. Elle fait des rencontres, dont celle de Gabin. Elle change de vie, de monde, elle s'attache, elle se rend attanchante.

Un vrai roman feel-good, qui fait du bien. Entre les chapitres, il y a une autre histoire, difficile, qui s'intercale, et que j'ai eu un peu de mal à suivre. Je pensais bien que tout allait prendre sens à un moment donné, et oui, tout s'imbrique parfaitement !

A LIRE si vous aimez la Bretagne, l'Italie, les deux !

lire2

Posté par Huloga à 05:49 A - - Commentaires [31] - Permalien [#]
Tags : ,


10 juin 2018

J + 2 mois, un petit bilan ?

Je ne vous ai pas donné de nouvelles, parce que je n'y arrivais pas. Pas du tout.

L'opération ne s'est pas déroulée comme prévu, je n'ai pas pu rester devant l'ordi avant des semaines, parce que rester assise est ce qui m'a posé le plus de problèmes même si ça n'en était pas un. Je l'acceptais, pour mieux me réparer, pour mieux me remettre. Et je n'avais pas le choix !

Je suis donc définitivement débarrassée de cette cochonnerie de maladie, qui avait causé des dégâts et de grandes douleurs permanentes. C'est fini, c'est derrière moi.

J'ai passé presque 3 semaines allongée sur le canapé, sans aucune autre envie que lire (d'où mes nombreux articles de lecture, pardon à celles qui ont vu leur liste s'allonger de façon exponentielle !). Je suis restée longtemps complètement à plat : impossible de lire les magazines que j'avais acheté exprès, de tricoter, de broder. Et....aucune envie, aucune énergie pour le faire. Mon corps m'a dit stop et je l'ai écouté. Mais chaque jour j'allais un peu mieux, chaque jour j'avais un progrès visible et j'avais donc un très bon moral. Petit à petit les douleurs ont disparu et ça a été un gigantesque soulagement. Au début, je n'y croyais pas, je trouvais ça louche !

Et après 3 semaines, contre-coup, pouf! une immense fatigue m'est tombée dessus. Mais là aussi, je le savais, donc pas d'étonnement. Il faut accepter et laisser passer. Et comme la nuit je n'avais plus de bouffées de chaleur, plus de réveils en claquant des dents, plus de cauchemars, plus de réveils pour aller aux toilettes...j'ai récupéré bien plus vite.

En parallèle, les progrès quotidiens ont continué ! Et ça, c'était....

danse-de-la-joie

Et puis. Et puis j'ai eu un bilan post-opératoire très positif : TOUT VA BIEN.

Yeah !

Et puis j'ai commencé à pouvoir re-conduire. Pas beaucoup au début. Mais conduire ! Sortiiiiiiiiiiiiir !

Et puis j'ai réalisé d'un coup, plusieurs semaines après : je n'aurai PLUS JAMAIS de contractions. Je n'aurai PLUS JAMAIS la trouille d'avoir des hémorragies n'importe où. Je n'aurai PLUS JAMAIS ces douleurs affreuses. J'ai viré toutes mes protections mensuelles dans un grand ouf ! Une joie, vraiment. J'ai rapporté tous mes médicaments à la pharmacie.

Il parait que certaines femmes vivent mal l'ablation de l'utérus et je le comprends. Mais le mien ne me causait que des soucis, il était temps qu'on se sépare ! Donc pas de baisse de moral liée à cette ablation.

Très très vite j'ai arrêté tout médicament et je n'ai là non plus eu aucun problème de sevrage de morphine. J'étais prête.

Aujourd'hui je me replonge avec joie dans la recherche d'emploi, dans la vraie vie. J'ai apprécié chaque petite chose que j'ai pu refaire : une sortie en ville, une sortie tissus avec Cécile, retourner voir Cécile le mercredi matin, retourner au tricot-T, marcher, etc !

Même si je reste fatiguée et fatiguable, ce n'est rien et je sais que ça va passer !

Une nouvelle vie commence !

danse

Merci à toutes pour vos messages ! Je tiens à dire ici très fort qu'on peut se sortir de cette maladie terrible qu'est l'endométriose. On a beaucoup parlé d'elle depuis mars, le documentaire et l'implication de Laetitia Milot sont formidables. Mais rarement il est dit qu'on peut en être débarrassée, ce qui est mon cas. Il faut toujours garder l'espoir, toujours se dire qu'on peut en sortir, en guérir, parce que c'est possible. Bien-sûr, il faut se battre, mais quel bonheur ensuite !

tumblr_lkzgykDljW1qg7zcmo1_400

Posté par Huloga à 05:17 A - - Commentaires [89] - Permalien [#]
Tags :

08 juin 2018

J'ai perdu Albert

Bilan presque mitigé !

Mars 2018

Paru en mars 2018, 224 pages

Alors je me suis marrée pendant plus des 3/4 du roman. Et la fin m'a ....pas déçue, mais je l'ai trouvée décalée, presque hors-sujet (c'est le mois du Bac !)

Chloé est une médium très réputée, très célèbre, consultée par des gens fortunés comme par des services d'État parce qu'elle est très fiable. Riche, très riche grâce à son don, connue, elle vit sans réfléchir. Son don lui est tombé dessus à 12 ans. Et son don s'appelle Albert Einstein. Il communique en permanence avec elle, lui donne des prédictions toujours fiables. Elle cohabite avec lui depuis tellement longtemps qu'elle commence à en profiter un peu. Et Albert n'est pas d'accord.

Alors hop! il passe dans la tête de Zac, un serveur qui est surtout un apiculteur et cherche par tous les moyens à sauver les abeilles, comme son père avant lui, sans y parvenir.

Chloé est complètement destabilisée, perdue, sans Albert. D'autant que les personnes qui la consultent chaque jour continuent à la solliciter !

C'est très très drôle, très bien écrit, on se marre beaucoup à partir du moment où on ne se pose pas la question de savoir si c'est plausible ou non, et puis. Et puis le roman est court, donc la fin arrive vite. Et là, on part sur des considérations certes importantes (la paix dans le monde, sauver les abeilles, faut-il s'enrichir, etc) mais qui m'ont parues en décalage avec tout le reste du roman, très humoriste.

A lire pour se détendre parce que c'est vraiment drôle, et donnez-moi votre impression quant à ce que j'ai ressenti pour la fin !

lire

Posté par Huloga à 05:49 A - - Commentaires [24] - Permalien [#]
Tags :

06 juin 2018

Le jour des sirènes en juin ! #4

Me voici de retour pour le point mensuel lancé par Esperluette.

Cette fois, j'ai avancé !

IMG_20180329_140533

J'ai même terminé cette grille :

IMG_20180526_105730

Et en prenant la photo, j'ai compris pourquoi j'étais trop juste en largeur : je me suis bêtement trompée de sens en commençant la grille sur la toile. Il aurait fallu que ma toile aïda soit dans l'autre sens...ah là là !....voilà des bêtises qui arrivent quand on est sous traitement ! (et même sans traitement hein, mais l'être n'aide pas !)

Il me reste à trouver comment la finaliser. Je sais ce que je veux en faire, il faut que je trouve le "comment". Il m'aura fallu 6 mois pour broder cette grille, dingue ! Pile les 6 mois sous morphine d'ailleurs.

La seconde grille a également avancé :

IMG_20180329_150351  IMG_20180526_162409

Quand il fait très chaud, je préfère broder à l'ombre que tricoter !

Rendez-vous le mois prochain !

broder

Posté par Huloga à 05:21 A - - Commentaires [50] - Permalien [#]
Tags :

04 juin 2018

Pull Mailin

J'avais acheté des pelotes sur un vide-grenier il y a plus d'un an. 100%... mais seulement 6 pelotes. Pas assez pour un pull, pas envie d'en faire un châle. Elles étaient stockées et vous savez comme je n'aime pas ça. Et puis Cécile a tricoté un joli pull, le Mailin (patron payant) et je voyais bien ces pelotes pour le tricoter. Alors zou !

20170618_124014  20171228_162212

Tricoté en 4,5, ça va vite !

IMG_20180316_173139  IMG_20180322_160351

IMG_20180325_165413

J'ai complété avec de la Katia Aran (une pelote) :

IMG_20180402_093156

Je l'ai terminé....la veille de mon opération !

IMG_20180409_084019

Et bien figurez-vous que je suis incapable de savoir si je l'aime bien ou pas...je verrai ça à l'automne ! Il est peut-être trop....ou pas assez.....je ne sais pas. Trop de motifs ? Votre avis ?

IMG_20180409_084038

En attendant, j'ai utilisé 6 pelotes qui étaient là depuis bien trop longtemps ! Merci au Kal Écureuil qui m'a permis de chercher comment utiliser ces pelotes !

A force de le regarder, j'ai repris l'encolure au crochet, elle était trop large :

IMG_20180528_161729

IMG_20180528_161821

Le voilà porté, ce qui ne me décide toujours pas. Je l'aime, je ne l'aime pas ? Sais pas ! Peut-être parce qu'il fait trop automne ou hiver ? Je me sens énorme dedans (effet des rayures ?)

IMG_8224

IMG_8234

IMG_8231

Mais j'aime ce patron, je vais donc le refaire (mon but est de tricoter au moins 2 fois un patron que j'achète, pour rentabiliser) dans de la laine rose Drops que j'ai depuis bien trop longtemps.

tricot2

Posté par Huloga à 05:58 A - - Commentaires [53] - Permalien [#]
Tags : ,

02 juin 2018

Il est grand temps de rallumer les étoiles

J'ai (aussi !) adoré ! Boum je suis tombée dedans et j'ai halluciné en voyant les chiffres inscrits sur mon réveil !

396 pages, mai 2018

396 pages, paru en mai 2018

Quand Virginie Grimaldi sort un roman, je saute dessus ! Et je n'ai pas été déçue !

Anna a 37 ans, elle est divorcée depuis 7 ans de Mathias, et a deux filles, Chloé, 17 ans, et Lily, 12 ans.

Les chapitres se succèdent, chacun porté par une des 3 voix, chacune très particulière. Anna croule sous les dettes, ne s'en sort plus, est sur le point de perdre son boulot pour des raisons idiotes mais malheureusement très plausibles. Chloé est en pleine crise d'adolescence, n'a pas envie de grandir mais grandit trop vite, fait défiler les garçons dans son lit en étant persuadée que c'est le meilleur moyen de trouver le grand amour. Lily, aaaaaahhhh Lily ! Harcelée au collège, incapable de se défendre, douée d'un grand sens de l'humour, j'ai adoré ses expressions décalées qui m'ont beaucoup fait rire, ses secrets. Lily remplit un cahier rouge, qu'elle a appelé Marcel, nous raconte, se raconte.

Par un concours de circonstances, Anna a la possibilité d'embarquer ses deux filles, qu'elle ne voit plus, en camping car, pour aller voir les aurores boréales. Elles partent alors pour un périple de plusieurs semaines, avec beaucoup de joies, de rencontres, de découvertes, de paysages à tomber, mais aussi de prises de bec, de peurs, de règlements de compte (Anna n'a jamais expliqué à ses filles la raison de sa séparation d'avec leur père du jour au lendemain, ça lui revient en pleine figure). J'ai voyagé à travers elles, eu envie de chercher les villes, les paysages, les cascades, eu envie aussi d'y aller sur un coup de tête. On part en Norvège, en Suède, en Scandinavie, on sent toute la documentation de l'auteure et on a juste envie de tout plaquer pour foncer.

Surtout qu'on a déjà fait un périple en camping-car en Nouvelle-Zélande, donc ça m'a beaucoup beaucoup parlé, fait remonter des souvenirs, des sensations, les yeux grands ouverts....

En fond, toujours présente, il y a la grand-mère d'Anna, qui lui donne une mission très particulière pour l'aider à prendre la décision de partir. Et puis le groupe de camping-caristes auquel les filles se joignent par sécurité, finissant par s'attacher à ses gens si différents...peut-être pas si différents que ça au fond. Un roman qui évoque constamment l'acceptation de la différence et des particularités des autres.

ça m'a fait réfléchir, fait comprendre que la facilité de contact qu'il y a à Tahiti me manque sans que je m'en rende compte.

J'ai beaucoup aimé ce roman, et oui, celui-là aussi ! Pas de ma faute si de très bons auteurs ont sorti de très bons livres en ce printemps ! J'en ai raccourci mes nuits !

Celui-là aussi, je vous le conseille pour offrir quand vous cherchez un livre comme cadeau....ou à vous faire offrir !

A LIRE, vous l'aurez compris !

chat qui lit

Posté par Huloga à 05:26 A - - Commentaires [17] - Permalien [#]
Tags :