31 octobre 2016

Vlad est terminéééééééé !

Après des heures (jamais d'affilée hein !) et beaucoup de patience, tout autant que de joie à le réaliser, il est terminé :

IMG_6596

IMG_6597

 

Il est beau hein ? citrouille1

IMG_6598

Merci au boost formidable du groupe sur Facebook !!!

Il est prêt pile pour Halloween ! citrouille2

bisous1

Posté par Huloga à 05:29 A - - Commentaires [48] - Permalien [#]
Tags :


29 octobre 2016

Je n'avais rien pour sortir les poubelles

Ah il était beau mon gilet en mérinos ! Je l'aimais beaucoup, vraiment !

.....et puis, bêtement, je l'ai lavé....et là, c'est le drame...parce que j'ai maintenant un gilet parfait pour sortir les poubellessortirpoubelle , un truc immettable !pourquoi

 

J'ai pourtant respecté les consignes de lavage, tout fait comme il faut...

Donc on reprend, ça c'était avant, quand j'étais encore toute contente :

IMG_6116

Après lavage, c'est une autre chanson.....

IMG_6563

Il a....hum.....doublé de taille et dans tous les sens, et pas de façon harmonieuse, sinon ça n'aurait aucun intérêt. Après quelques recherches sur le net, je me rends compte que je lis partout que oui, le mérinos se détend "un peu, voire beaucoup". Zut. Tout ce temps, toutes ces heures, pour avoir un gilet que je ne peux pas porter (à part pour sortir les poubelles, on est bien d'accord ! Et encore, il ne faut pas qu'il fasse trop froid, parce qu'il est surtout rempli de trous !). Donc c'est ferme et définitif : le mérinos, malgré sa douceur, malgré sa chaleur (oui ben sauf que là, j'ai plus de trous que de chaleur hein !) c'est FINI !!!!!

Vous avez vu comme on voit à travers ???

Alors j'ai lu ici ou là que c'est en partie rattrapable en le passant un peu au sèche-linge. J'avoue que je n'ai pas osé. En même temps, fichu pour fichu.....de toute façon, il ne ressemble plus à rien, alors je vais peut-être tenter.

Aucune envie non plus de tout détricoter pour recommencer avec des aiguilles plus petites. Tant pis, ça fait partie des déconvenues !

Si vous avez des trucs pour rattraper l'irrattrapable, je suis preneuse...

Et puis si quelqu'un a besoin d'un truc pour sortir les poubelles....sortir-poubelle

Ou comme déguisement d'Halloween... citrouille1

Mais je ne vais pas me faire de mal au point de le prendre en photo quand je le porte, je laisse votre imagination travailler !

Autant en rire hein ! ptdr

Enfin si vous avez connaissance de mérinos qui ne bouge pas au lavage, ça m'intéresse beaucoup aussi, parce que c'était c'est quand même une matière bien sympa...

bisous1

Posté par Huloga à 05:08 A - - Commentaires [44] - Permalien [#]

27 octobre 2016

On regrettera plus tard

J'ai mis un peu de temps avant de l'avoir à la bibli :

310 pages

310 pages. Paru en mars 2016

Valentine est une institutrice de campagne. Elle vit seule, s'occupant de sa petite école avec son meilleur ami Gaël.

Un soir, un terrible orage éclate et elle ouvre la porte sur un papa affolé, trempé, tenant dans ses bras sa petite fille Anna-Nina fiévreuse. Et puis, évidemment, ils ne vont pas se quitter, même si rien ne sera simple.

Eric et sa fille vivent depuis la naissance de cette dernière dans une roulotte, sillonnant les route au gré de leurs envies et des deux chevaux qui tirent la roulotte. Anna-Nina n'a jamais connu sa mère, morte en lui donnant la vie 7 ans plus tôt.

Ils sont cabossés par la vie, bourrus, mais attachants ! Et on s'attache à ses personnages riches et pleins de vie !

Une bien belle écriture pour une belle histoire.

Parallèlement, on suit l'histoire ô combien difficile de Suzanne, jeune femme enceinte en 1944, tombée aux mains des Nazis qui la torturent pour savoir où se cache son mari résistant. On ne comprend pas le pourquoi de ces chapitres intercalés, en se disant bien (quand même, on n'est pas bêtes !) qu'il doit y avoir un lien. Et à la fin, subitement et de façon quasi magique, tout s'emboîte dites donc !

Un seul bémol : l'auteure aurait parfaitement pu se passer (et nous aussi) des quelques chapitres hot et crus....il n'y en a pas beaucoup, mais ça n'apporte rien au récit magnifique....

 

Je suis dans le "feel good" en ce moment, tant pis pour vous !  chante

 

bisous1

Posté par Huloga à 05:02 A - - Commentaires [19] - Permalien [#]

25 octobre 2016

Second tee-shirt loose

Pendant les soldes cet été, j'ai acheté un coupon pour 3 fois rien chez Bretagne Tissu (moins de 3€ si je me rappelle). C'est un coton avec de l'élastane. Il ne restait "que" la couture à faire. Après mon premier tee-shirt loose, il m'a semblé évident que ce coupon irait très bien !

Il est extrêmement rapide à coudre :

IMG_6564

IMG_6565

Pour changer, j'ai cousu le pli dans l'autre sens, pas en creux. Et là, curieusement, le rendu n'a absolument rien à voir avec le turquoise ! Comme quoi, changer de matière change tout.

Autre changement : il n'est pas gilet-compatible (les manches remontent et je ne suis pas à l'aise) ....il attendra donc le printemps prochain pour être porté.

Sinon rien à dire, une coupe sympa, une réalisation rapide, un coupon en moins !

 

bisous1

Posté par Huloga à 05:53 A - - Commentaires [27] - Permalien [#]
Tags : ,

23 octobre 2016

L'étoile d'argent

J'avais beaucoup aimé "Le château de verre", alors quand je suis tombée sur celui-ci à la bibli, je n'ai pas hésité :

360 pages

360 pages, paru en janvier 2016

On est en 1970. Jean, que tout le monde appelle Bean, a 12 ans. Elle a une soeur de 15 ans, Liz, et elles sont souvent livrées à elles-mêmes, leur mère étant fréquemment absente. Le mot n'est jamais écrit mais on devine qu'elle est bi-polaire. Artiste, chanteuse ratée, elle part régulièrement plusieurs jours, laissant les filles se débrouiller avec un peu d'argent.

Elle ment aussi. Un jour, mise face à un gros mensonge, elle part....et ne revient pas.

Sans argent, ayant peur de se retrouver placées en famille d'accueil, Liz et Bean décident de partir chez leur oncle, le frère de leur mère. C'est une sorte d'ermite, mais attachant, et les filles vont se plaire en sa compagnie. Bean, qui ne l'avait vu que bébé, apprend à le connaître, mais elle fait aussi la connaissance d'une famille qu'elle ne connaissait pas : celle de son propre père, mort au combat. Les filles sont volontaires et courageuses, elles ne veulent pas peser financièrement sur leur oncle. Elles trouvent du travail et ce sera le début des ennuis, dans cette petite ville repliée sur elle-même.

Mais je ne vous en raconte pas plus !

C'est un livre que j'ai dévoré plus que lu. On s'attache aux personnages des filles, de l'oncle, du cousin Joe.....

A LIRE parce que très très bien écrit !!!

bisous1

PS, j'ai pris le temps de faire une photo. Un passage aux Champs Libres, un passage dans ma bibli préférée, un passage dans ma boîte-aux-lettres, un passage chez le marchand de journaux, un passage à la Fnac, une rencontre avec un auteur et....je vais manquer de TEMPS !!!! peur2

IMG_6588

Posté par Huloga à 05:31 A - - Commentaires [18] - Permalien [#]


21 octobre 2016

Un toudou tout doux

En août, tranquillement, je me suis attelée à un projet auquel je pensais depuis un an : un toudou en alpaga et plumette.

Les écheveaux d'alpaga viennent de Lili Neige, la plumette de La Droguerie.

J'ai avancé doucement, il faisait très très chaud et cette matière était terrible à tricoter avec 35° !

20160824_185059

IMG_6395

C'est la première fois que je mélange deux laines :

IMG_6397

Et puis la canicule est partie, et avec un bon thé et des mirabelles, c'était le grand bonheur :

20160830_135155

J'ai à présent un joli chèche tout doux, très chaud et moëlleux !!!

IMG_6527

La vraie couleur est plutôt celle-ci :

20160910_183229

C'était un tricot douceur, chaleur....j'ai aimé !

bisous1

Posté par Huloga à 05:59 A - - Commentaires [38] - Permalien [#]
Tags : , , ,

19 octobre 2016

Veste en molleton

J'avais ce coupon de molleton haute couture posé sur ma table de couture depuis des mois. Le patron tout prêt déjà avec. Mais je n'attaquais pas cette réalisation. Trop chaud cet été. Et puis je me suis lancée et en 2h c'était plié. J'ai repris le patron de la veste longue du Ottobre 2/2015, le molleton de chez Myrtille, du biais en liberty (parce que curieusement, il est moins cher que le biais "normal", alors ce serait ballot de passer à côté !). La seule modification est le rajout de poches. Parce qu'une veste sans poches, c'est inimaginable non ?

Bref, une couture plutôt rapide puisque le patron était déjà coupé et peu de pièces, mais qui a trainé, trainé, ouh là là. Coupon utilisé quasi en totalité ! Je ne me rappelle plus de quelle marque il s'agit (édit : Lacoste), et ça veut dire que je l'ai sur ma table depuis bien trop longtemps !

IMG_6538  IMG_6539

Le gris et le liberty vont bien ensemble, mais clairement le molleton est trop épais pour un gilet long

IMG_6540  IMG_6542

Je trouve même que ça fait....pyjama !

IMG_6544

Bref, j'ai cousu mon molleton, il ne traine plus, mais je ne suis pas convaincue par le résultat :

IMG_6547

Votre avis ? Honnêtement ? Je ne me vois pas le porter en dehors de la maison....

Et comme j'ai déjà un truc pour sortir les poubelles (si si, article qui arrive très bientôt...), c'est pas possible non plus.

Franchement, laisser autant de temps un coupon de côté, pour finir par le coudre mais ne pas trouver le résultat portable, ça m'agace. Je couds pour porter ce que je fais, pas pour en être déçue. Mais ça fait partie du jeu, on ne peut pas gagner à tous les coups hein !

La seule bonne nouvelle : coupon liquidé....

bisous1

Posté par Huloga à 05:59 A - - Commentaires [59] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

17 octobre 2016

Hortense

J'aime beaucoup cet auteur, alors quand son livre est sorti, je savais que j'allais le lire :

41vo6HUKTdL

320 pages. Paru en juin 2016.

Alors là, et c'est rare, j'en ressors extrêmement mitigée. gné

 

Je l'ai lu très vite, en 3 soirées, mais je reste sur ma faim. Les critiques sont excellentes et pourtant, concernant le dénouement tant attendu, cette fin si exceptionnelle....je l'avais devinée, avec des indices disséminés qui m'ont fait "penser que"....et oui....et crotte.

L'intrigue : en 1993, Sophie vit un drame épouvantable, sa petite fille Hortense, tout juste 3 ans, lui est enlevée par le père biologique. Après 22 ans pendant lesquels elle ne s'en remettra jamais et continue à la chercher, elle tombe sur elle dans la rue.

Évidemment c'est bien écrit, très bien écrit. Mais certaines incohérences m'ont gênée par moment, ça ne collait pas. Pourtant je ne l'ai pas lâché. Difficile de me faire une opinion tranchée sur le roman et c'est rare ! En fait, j'ai aimé, "mais".

 

ça vient peut-être de moi, aussi votre avis m'intéresse beaucoup si vous l'avez lu ou allez le lire !

Donc il faudrait que vous le lisiez pour me donner votre avis ccelaoui

bisous1

Posté par Huloga à 05:42 A - - Commentaires [16] - Permalien [#]

15 octobre 2016

Trousses pour mon collégien

Gabriel s'est rendu compte assez tard qu'il avait besoin de trousses. Même pas grave ! J'ai cherché dans mes chutes de simili et en moins de 30mn, il avait 2 trousses différentes et pratiques !

IMG_6497

Patrons au pif, en fonction des chutes :

IMG_6498  IMG_6500

 

On est loin de la grande couture hein, mais c'est de la couture pratique et qui lui a plu, donc : mission remplie ! tres heureux

ça liquide deux chutes, ce qui n'est pas négligeable non plus.

bisous1

Posté par Huloga à 05:20 A - - Commentaires [35] - Permalien [#]
Tags : ,

13 octobre 2016

Un parfum d'encre et de liberté

Je voulais le lire dès sa sortie, ayant adoré le précédent :

396 pages

396 pages. Paru en février 2016

J'ai lu les critiques, je n'aurais pas dû ! Certaines critiques étaient très négatives, moi j'ai vraiment beaucoup aimé. A vous de vous faire votre propre opinion.

Nous naviguons ici entre 1859, avec la jeune Sarah, qui va faire son possible pour combattre l'esclavage dans un monde qui n'est pas prêt à l'abandonner, et qui n'est pas non plus fait pour que les femmes puissent avoir un rôle à jouer....et 2014 avec Eden, une jeune femme en mal d'enfant malgré de nombreuses tentatives. Leur lien ? La maison. Une maison qui a abrité de nombreux esclaves qui fuyaient, souvent en y laissant leur vie, des conditions inacceptables.

La jeune Sarah Brown a un talent rare à l'époque : elle sait dessiner. Son père, militant actif pour l'abolition de l'esclavage, va donc utiliser son talent pour aider les esclaves en fuite.

Parallèlement, Eden va retrouver dans la ville de New Charleston, le goût de vivre, qu'elle a perdu à force d'essayer d'avoir un bébé.

Les personnages sont attachants, on découvre les liens entre les 2 histoires petit à petit....j'ai dû me forcer pour éteindre la lumière !

Je vous le conseille vivement, et pas seulement pour le côté roman, mais également pour tout ce qu'on apprend sur le Chemin de fer clandestin, qui aidait les esclaves en fuite, sur les codes utilisés sur des poupées, qui pouvaient sauver des vies, sur tout ce que des anonymes ont fait pour aider des gens qu'ils ne connaissaient même pas, parce qu'ils croyaient dans leurs valeurs.

C'est un livre fort parce qu'il s'appuie sur des recherches historiques réelles et importantes.

A LIRE !!!!

-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-

Abandon :

J'étais toute contente de déjà trouver des livres de la rentrée littéraire 2016 à la bibli :

192 pages

192 pages. Paru en août 2016

Une jeune femme choisit de s'isoler dans une sorte de bulle/ovni, en haute montagne, pour affronter la solitude et les éléments.

Bon ben je ne dois pas être le public qu'il faut pour ce livre, parce que je me suis ennuyéééééééeeeeeeee !!!!

J'ai tenu 40 pages et j'ai laissé tomber.

Pas graf, il y en a tellement à lire !

Mais déjà que je trouvais cette rentrée littéraire superbement triste, ça ne va pas dans l'autre sens !

 

bisous1

Posté par Huloga à 05:03 A - - Commentaires [14] - Permalien [#]