J'ai été attirée par le titre :

304 pages

304 pages. Paru en janvier 2017

Peter Katz est un agent littéraire. Il reçoit des tonnes de romans à éditer ou non. Un jour il reçoit un extrait qui s'intitule "Jeux de miroirs" et il est pris dans l'intrigue, qui raconte les faits qui ont marqué le meurtre d'un célèbre professeur de psychologie cognitive, assassiné en 1987. Le meurtre n'a jamais été élucidé.

Malheureusement l'auteur du manuscrit est lui aussi décédé. N'ayant que le début de l'intrigue, et persuadé que ce livre aura un grand succès, Peter va tenter d'en savoir plus.

Sauf qu'à force de passer d'intrigue en personnage, de rebondissements en découvertes....moi j'ai été complètement larguée par moment !

Je comprends très bien ce qu'a voulu démontrer l'auteur : les faits sont parfois trompeurs et on a l'impression de voir ce qui n'est en fait qu'un jeu de miroirs.....sauf que ça partait trop loin pour moi, qui lis le soir.

C'est un très bon roman, bien ficelé et qui tient en haleine, surtout dans la première moitié. Mais il m'a perdue en route !

Je suis tout de même allée jusqu'à la fin, besoin de connaître la vraie version !

lire