30 mai 2017

Mon gilet Alice

Il y avait le Chouette kit 22 : "Un thé avec Alice". Et une laine, oh là là une laine !

I-Moyenne-32314-

J'ai beaucoup appris avec le tricot de ce gilet. Un montage hyper original et différent de ce que j'ai fait jusque-là, et une laine, han une laine (oui d'accord je me répète, mais si vous saviez ! Il suffit de toucher pour faire "ooooooohhh") !!! Une douceur, une chaleur, un moelleux ! On commence par tricoter les manches, qu'on ferme, et ensuite on tricote le corps :

20170404_200309

Depuis que je l'ai fini, je ne le quitte plus ! Il est tout ce que j'aime !

20170501_190929

IMG_7457

Non non je n'ai pas de souci, c'est le lien de ma tunique qui pendouille derrière lol2

IMG_7452

(ou alors je me transforme sans le savoir en petite souris de bibliothèque ? souris ptdr )

IMG_7454

Qu'il a été difficile de prendre les photos ! Aucune ne me semblait à la hauteur de ce gilet que j'aime énormément.

Il faudra faire avec ! Il fait baleine alors que non par exemple.

J'espère que ça vous donne une idée malgré tout ?

tricot2

Posté par Huloga à 04:54 A - - Commentaires [52] - Permalien [#]
Tags : , ,


28 mai 2017

Le dernier salaire

Je n'y allais pas pour ça, à la bibli, mais je suis revenue avec :

2016

Paru en 2016. 221 pages.

Margaux, après une vie professionnelle un peu chaotique, passée à suivre les mutations de son mari (ah ? tiens ?), a trouvé un CDI et se plait énormément dans son poste d'assistante de direction. Sauf qu'à 48 ans, elle se fait éjecter, mal, sans prime de départ. Mal.

Ah ? tiens ?

Elle se défonce pour retrouver un poste, ayant d'abord l'espoir d'un CDI, puis d'un CDD, puis de n'importe quoi. Ah ? tiens ?

Elle raconte la descente lente et terrible, la peur au ventre, le stress terrible et quotidien, le regard des autres, le sentiment d'inutilité puis de honte. Et personne pour comprendre que tu te défonces mais que ça ne marche pas. Que quoi ne marche pas ? Les démarches ? Le marché de l'emploi ? L'âge ? Mais comment faire ?

Elle y raconte aussi très bien comme on devient aux yeux des autres corvéable à merci. Et se taire.

Et les ateliers pôle emploi qui ne mènent à rien, et comme on fait tout ce qu'on nous demande dans l'espoir de et jamais rien au bout. Ce n'est pas une question de diplôme, ce n'est pas une question de compétences, mais alors quoi ? Comment font les autres ?

Elle y raconte les demandes d'immersion en entreprise (gratuites donc), les demandes de te mettre en "auto-entrepreneur" (ben voyons, qu'est-ce que j'ai pu l'entendre ça ! "Et pourquoi pas un statut d'auto-entrepreneur ?" Ben oui pourquoi pas ? Parce que je vois bien que ce serait une descente de plus ?). Elle y raconte certaines bienveillances à laquelle on ne s'attend tellement plus que ça semble bizarre.

Elle y raconte une société actuelle où ceux qui ont la chance d'avoir un boulot s'y accrochent de façon désespérée et compréhensible, mais que cela nuit fortement à ceux qui essaient de décrocher un emploi.

Elle y raconte un quotidien dans lequel je me suis reconnue, les fausses promesses (ah ça ! Je crois que je vais finir par les noter pour avoir une trace), les lettres restées sans réponse, les ateliers pôle emploi où on t'apprend à refaire 20 fois de 20 façons différentes ton cv, ta lettre de motivation et ça ne change rien !

La seule différence entre nous, c'est que j'ai arrêté ma mission en fin de contrat à cause de la distance. 120km/jour, je n'en pouvais plus. Mais personne ne l'a compris, et pourtant, qui est partant pour faire 120km/jour pour être payé au smic ? Je l'ai fait parce que j'avais des collègues adorables et que j'aime mon métier. Mais au bout de 2 ans, l'usure était là.

C'est la seule différence. Je passe des heures chaque jour à chercher, j'ai passé une cinquantaine d'heures sur mon cv, j'ai suivi les ateliers sur les lettres de motivation, la façon de bien répondre à une annonce, construire son profil pro sur les réseaux sociaux, les bons sites sur lesquels être présent, "booster sa recherche d'emploi" (hum il est où le booster ?).

Et la nécessité de voir les copines, de passer une heure avec elles, de rire, de sourire, de vivre avec cette peur terrible et quotidienne du "il faut que je trouve", la boule au ventre.

"Il faut faire marcher son réseau". Ah la bonne blague. Je n'ai pas de réseau et quand bien même, je n'oserai pas.

"Il faut se vendre". Je ne suis pas commerciale. Je suis dans la culture et la culture n'est pas compatible avec le commerce, avec un rendement.

"Il faut suivre les ateliers". J'ai fait, suivi, m'énervant contre le contenu qui me rendait dingue.

Et le regard des autres. Qu'on le veuille ou non. Et le ras le bol de la précarité, qu'on est des millions, de tout âge et de tout niveau, à subir. J'admire ceux qui s'en sortent, relèvent le nez et je cherche comment ils ont fait. Souvent c'est un hasard, un coup de chance, un peu comme une vente du Bon Coin : la bonne personne au bon moment.

Je n'ai jamais eu de chance aux jeux, ceci explique cela ?

Le marché du travail a changé. Ah. Alors comment fait-on pour s'y adapter ? Pourquoi n'a-t-on pas d'atelier là-dessus ?

"Se mettre en adéquation avec le marché". Tiens c'est drôle mais je ne demande que ça : j'ai des compétences (évidemment j'ai suivi aussi l'atelier "trouver ses compétences tranversales" hein) que je peux certainement utiliser ailleurs. Alors j'ai fait un bilan de compétences pour savoir quoi. Conclusion : "Vous êtes une très bonne archiviste". Je n'ai pas besoin de bilan pour ça, je le sais. Je voulais savoir quoi faire d'autre puisque je ne trouve pas de poste....encore du temps, encore de l'énergie, partis en fumée.

Bref, toi, lectrice/teur, si tu as la solution pour m'aider, je prends. Oh je ne suis pas chère. Au bout d'un moment hein, on oublie sa valeur, on garde en revanche son envie, son besoin de travailler, d'être reconnue comme apportant quelque chose....Bref, si tu connais quelqu'un qui connait quelqu'un, qui aurait besoin de moi, je suis là !

Je ne parlerai plus de ce sujet ici, mais il me semblait important de le faire. Non je ne reste pas à la maison à tricoter ou coudre. Je cherche du travail plusieurs heures par jour, activement, gardant une motivation continue malgré le temps qui passe. Un jour moi aussi, je trouverai ma bonne annonce et je ferai LA rencontre. On peut rêver non ? Quand il ne reste plus grand-chose, l'espoir reste un moteur.

Ce livre est rassurant et angoissant. Je ne suis pas seule, je ne fais pas les choses de travers. Mais nous sommes des millions et la priorité est donnée aux "précaires". Ah oui, il y a ça aussi : quand tu es autonome dans tes recherches, personne ne t'aide....

Bref, je garde espoir, c'est important trèfle

bisous1

Posté par Huloga à 04:16 A - - Commentaires [45] - Permalien [#]

26 mai 2017

Des petites choses en vrac

Je couds de petites choses de temps en temps, j'ai tout regroupé ici !

D'abord un vanity que j'ai offert à Esperluette, toujours d'après le tuto si bien fait de Nanie Cousette :

IMG_7213

IMG_7216

IMG_7212

IMG_7211

Jolie bidouille trouvée à La Droguerie :

IMG_7215

J'ai d'autres projets de vanity en tête !

 

Gabriel ayant oublié son sac à maillot mouillé dans le vestiaire (je me console en me disant que ça a fait un heureux...), je lui en ai cousu un autre, plus grand :

IMG_7146

IMG_7147

IMG_7148

J'ai offert des stylos à Loïcia, alors j'ai été "obligée" de leur coudre une trousse :

IMG_7217

IMG_7218

IMG_7219

Un lundi férié, j'ai pris mon crochet et hop, des lingettes à offrir :

IMG_7440

Voilà pour ces petites choses utiles, qui font plaisir et vident mes stocks !

couture

Posté par Huloga à 05:09 A - - Commentaires [34] - Permalien [#]
Tags : , ,

24 mai 2017

Pour ranger mes marqueurs

J'avais un kit pour une mini-boîte depuis que j'avais pris celui que j'ai fait à Cécile. Un bail donc !

Un dimanche je m'y suis mise, enfin ! tres heureux

Avant, mes marqueurs étaient dans un moche petit sachet :

IMG_7395

Mais ça, c'était avant ! Avant que je leur fabrique une jolie petite boîte avec un kit Prym :

IMG_7396

J'ai utilisé les chutes du tissu avec lequel j'ai fait un sac à ouvrage en cours :

IMG_7397

Maintenant mes marqueurs ont la clâsse ! D'ailleurs j'en ai fabriqué d'autres en réalisant ma boîte :

IMG_7398

IMG_7400

C'est tout de même bien plus joli hein ?

bisous1

Posté par Huloga à 04:20 A - - Commentaires [33] - Permalien [#]
Tags :

22 mai 2017

Au secours j'ai 40 ans !

Je l'avais sur ma liste depuis sa sortie. Mais je ne le trouvais pas en bibli, ni en occasion. Et puis un jour, je suis tombée dessus...chez Noz. Comme quoi !

224 pages

224 pages, paru en 2015

J'ai adoré le ton léger mais qui aborde des tonnes de sujets qui nous concernent, les quadras ! L'humour est présent à chaque chapitre, et on touche à tout ! Le couple, le divorce, les enfants, le boulot, la santé....

Tout est là mais en souriant, voire en rigolant franchement !

A 40 ans on n'est PAS vieille d'accord ? NonNon01

Je suis capable de profiter d'un bon moment, de rigoler, de faire l'andouille.....de ne pas vieillir !

Je voulais le lire depuis longtemps et je n'ai pas été déçue. Comme tous les livres que j'achète ou qu'on m'offre, je l'envoie à quelqu'un pour qu'elle en profite. J'ai choisi mon amie Ninie, qui a exactement 40 ans et quelques, comme moi !

A toi de le lire et de le passer à qui tu veux Ninie !

A lire pour l'humour, le ton, toussa toussa !!!

lire2

Posté par Huloga à 05:04 A - - Commentaires [20] - Permalien [#]


20 mai 2017

Challenge chaussettes Mon sheep Shop

Depuis quelques temps, j'ai découvert et je suis avec bonheur Cindy de Mon Sheep Shop. Quand elle a proposé un challenge chaussette en 5 jours et même s'il me faut 5 semaines en temps normal, j'ai dit oui tout de suite !

Le challenge a commencé le lundi de Pâques et chaque matin, Cindy nous envoyait une fiche très bien faite, avec des explications très claires, des liens vers des vidéos et des photos. Si ça coinçait, il suffisait de poser la question sur le groupe de facebook et la réactivité était là mais pas seulement : la bienveillance aussi.

J'ai choisi un écheveau Mon Sheep Shop : Glitter Cannon, avec des paillettes de fille ! Et quelle laine !!!! fille1

IMG_7363

IMG_7364

Le dimanche, j'ai mis l'écheveau en cake :

IMG_7371

IMG_7372

Et le lundi c'était parti (1er mai). J'ai même monté mes mailles à la fin du repas de famille !

IMG_7380

Pendant 5 jours, j'ai tricoté exclusivement cette chaussette. Oui Cindy a été sympa, c'était UNE chaussette en 5 jours hein, pas la paire ! Et j'ai fini dans les temps, non sans défaire la totalité de la tige (la partie qui est sur le mollet) parce que c'était vraiment trop large et ma laine vraiment trop belle pour que le résultat ne soit pas parfait.

Et c'est ce qui est surprenant pour moi dans cette activité : ça ne me dérange pas de défaire, pour mieux tricoter. Tant pis pour les heures perdues. Aucun énervement. Je défais et puis je repars et ce n'est pas grave. Le tricot de chaussettes a un côté extrêmement apaisant et calmant. En plus, la laine autorayante, comme c'est ici le cas, donne une impression très encourageante de "ça va vite". Parce que les rayures s'enchainent et on voit la progression.

Donc j'ai tricoté une chaussette, en commençant, et c'est une première, par le haut ! Tout est différent et j'ai beaucoup, beaucoup appris et adoré ça ! C'était addictif, j'attendais le live de Cindy le midi avec une joie, prenant tout ça comme des bulles de bonheur !

20170418_232257

20170419_140219

20170419_141236

20170419_225511

Il m'a fallu "seulement" une semaine supplémentaire pour tricoter la seconde. Jusque-là, il me fallait 5 semaines pour une paire ; la progression est donc claire :

20170429_161923

20170421_223310

20170429_182820

20170429_182832

20170429_182807

J'adoooooooore ces nouvelles chaussettes !

C'est jouli jouli hein ? Fille04

Les suivantes ? Je continue l'écheveau, il me reste de quoi faire une autre paire, plus courtes cette fois, pour Loïcia. Des socquettes !

tricot2

Posté par Huloga à 04:04 A - - Commentaires [43] - Permalien [#]
Tags : , ,

18 mai 2017

Avec mon Chouette kit 25 : la suite

Il me restait du tissu, j'en ai fait un petit sac à ouvrage qui m'a servi à trimballer les fournitures du kit (étiquette trouvée chez Écolaines) :

20170415_155145  20170415_155200

 

20170415_155207  20170415_155216

Il me restait aussi les deux pelotes de laine :

IMG_7403

J'ai choisi de réaliser une grande corbeille au crochet :

IMG_7408

Les deux pelotes y sont passées :

IMG_7411  IMG_7410

Elle est déjà pleine !

IMG_7409

Enfin, il y avait des perles dans le kit :

IMG_7391

IMG_7392

Et hop, il ne me reste plus rien du kit ! J'aime l'idée de l'utiliser entièrement, de ne pas avoir ni stock ni gâchis...et d'avoir de jolies réalisations à la fin !

bisous1

Posté par Huloga à 04:57 A - - Commentaires [44] - Permalien [#]
Tags :

16 mai 2017

Club des lecteurs 5/10 : Les furies

Barack Obama himself en ayant fait une super critique, il fallait que je tente !

432 pages

437 pages, paru en janvier 2017

Bon et bien j'ai tenu....40 pages et j'ai abandonné.

Le roman commence par l'histoire de Lotto, sur la plage, qui vient de se marier, puis revient sur l'histoire de Lotto, de ses parents à son enfance, son adolescence....et j'ai arrêté. Je n'ai pas aimé l'écriture, pas du tout. Je ne dis pas que c'est mal écrit, pas du tout hein. Mais ce n'est pas pour moi, je n'ai pas accroché.

Si vous l'avez lu, quel a été votre avis ?

Pas grave, il y en a tellement d'autres à lire !

lire

 

Posté par Huloga à 05:04 A - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags :

14 mai 2017

Avec mon Chouette kit 25, défi en duo !

Avec Cécile, nous avons commandé le même Chouette kit. Avons-nous réalisé le même sac ?

Voici le mien. Grosse chance, Cécile avait dans son stock un joli lin coordonné. Je m'en suis servie pour doubler le sac. Je n'ai eu qu'à aller chercher de quoi faire des anses chez Écolaines :

20170412_201700

20170415_105245

20170415_142450

A l'intérieur, une grande poche transparente et une grande poche en tissu :

20170415_142517  20170415_142539

Une 3è poche pour mettre mon téléphone :

20170415_142553

Je le trimballe un peu partout depuis que je l'ai cousu !

J'ai donc utilisé : le tissu, les FE, la pression aimantée et la petite étiquette.

Mais il me reste encore des fournitures avec ce kit....rendez-vous bientôt et allez voir la réalisation de Cécile !

bisous1

Posté par Huloga à 04:45 A - - Commentaires [45] - Permalien [#]
Tags : ,

12 mai 2017

La drôle de vie de Zelda Zonk

Oh que ce livre fait du bien !

448 pages

448 pages. Paru en 2015, existe en poche.

Chaque soir, j'ai eu l'impression de prendre un dessert. Je ne sais pas si vous avez déjà eu cette impression ? Un moment tout doux et drôlement agréable et j'étais bien contente de retrouver ce roman !

Hannah a une petite vie très, trop rangée. Elle vit dans un minuscule village, elle retape des objets anciens, surtout en couture. Mariée avec Jeff, ils n'arrivent pas à avoir d'enfants mais ils ont une petite fille dans leur vie. La soeur d'Hannah, Gail, a eu un bébé. Hôtesse de l'air, elle a préféré laisser la petite à Hannah et Jeff et elle revient la retrouver entre 2 avions.

La vie d'Hannah est planifiée, tracée, organisée. Le mardi, elle rejoint sa collègue Marsch (bien déjantée) à Londres dans leur boutique.

Mais un jour, Hannah est prise dans un gigantesque accident de voiture en allant à Londres. Elle est toute cassée mais vivante. Les mots choisis par l'auteure pour décrire l'état d'Hannah sont incroyables et justes. Évidemment tout le monde est aux petits soins et Jeff a eu très peur de la perdre.

Hannah s'en sort mais ne supporte plus d'être seule dans sa chambre. Elle demande à être déplacée dans une chambre double. Personne ne comprend ce choix. Et elle se retrouve avec une vieille dame bien moins cassée qu'elle mais un peu quand même : Zelda Zonk. Celle-ci brode, beaucoup et elles passent leurs journées à papoter et à broder. Hannah comprend que sa vie va changer, que tout sera différent après cet accident. Tout est remis en cause, elle ne pourra jamais plus vivre comme avant.

Surtout lorsque Gail, sur le ton de la plaisanterie, apprend à Hannah que Marilyn Monroe se faisait appeler Zelda Zonk quand elle partait incognito dans des hôtels. L'âge correspond, il faut qu'Hannah sache. Et si Zelda Zonk était Marilyn ? Et si elle n'était jamais morte ?

Arrivées là, vous êtes bien tentées vous aussi non ?

Alors foncez ! Un peu de douceur fait tellement de bien !

A LIRE !!!!

lire2

Posté par Huloga à 04:33 A - - Commentaires [32] - Permalien [#]