24 août 2017

Trois tomes de Zoé Shepard

Je les ai lus l'un après l'autre, mais pas l'un à la suite de l'autre pour éviter l'overdose ; je ne vous fais qu'un article :

Mars 2010

304 pages, paru en 2010

288 pages

288 pages. Paru en 2012

Et le 3è :

270 pages

270 pages, paru en 2015

J'ai aimé suivre les aventures de Zoé, d'une administration à l'autre, d'un emploi à l'autre. Au début, elle explique que son haut niveau d'études, puis le concours ultra difficile...l'ont menée à un travail qui n'était pas du tout à la hauteur de tout ce qu'elle a eu à affronter pour en arriver là. Ses journées sont vides et les consignes qu'on lui donne sont vides de sens.

Elle est au sein d'une équipe de gens blasés ou l'inverse : arrivistes et avides de pouvoir et d'argent, ou complètement découragés.

Connaître l'envers du décor de l'administration fait souvent sourire, et on a beau savoir qu'ici c'est un roman et que le trait est forcément poussé....c'est tout de même assez déroutant.

J'ai nettement préféré le dernier tome, où l'auteur mêle la vie familiale de Zoé à sa vie professionnelle, avec toutes les difficultés de la vie de maman (de jumeaux en plus) solo. Les mères parfaites de l'école, etc.....

Là où je ne suis pas totalement d'accord, c'est quand elle explique que les fonctionnaires gagnent beaucoup d'argent. Les titulaires peut-être, et encore c'est loin d'être une généralité. Mais les contractuels certainement pas !

Une petite lecture pas prise de tête pour autant, à lire surtout si vous ne connaissez pas ce milieu des fonctionnaires, mais à prendre telle que c'est : un roman.

lire

Posté par Huloga à 05:11 A - - Commentaires [16] - Permalien [#]