06 novembre 2017

Mon autopsie

Comme toujours avec Jean-Louis Fournier, un petit roman décalé et jubilatoire :

Août 2017

Paru en août 2017, 198 pages

L'auteur imagine qu'il est mort. Il donne son corps à la science. Il est "choisi" par une étudiante, qu'il appelle "Égoïne". Jour après jour, elle le dissèque, l'étudie, le découpe, et lui en profite pour revenir sur des moments de sa vie, avec humour comme il sait si bien le faire.

Il ne s'épargne pas, ne s'excuse pas, mais explique son parcours, ses choix, sans indulgence, avec un peu de regret. Il raconte sa femme, toutes les infidélités qu'il lui a faite, ses garçons handicapés ; il explique comme il a pu être blessé  la sortie du livre "où on va papa", par ceux qui n'avaient pas compris, les grincheux, quand il ne faisait que raconter avec un humour un quotidien ô combien difficile pour mettre en lumière ses enfants.

Il fait un sacré bilan de son existence, il est prêt à passer à autre chose. Mais c'est toujours écrit avec légèreté. J'ai appris avec surprise qu'il était le créateur de La Noireaude !!!! Naaaaaaaannnnn ! Et il a fait énormément d'autres choses, il a eu une vie riche et remplie, il a fait des rencontres étonnantes.

Voilà un petit roman qui fait du bien, dans l'humour et le décalage propres à cet auteur vraiment attachant.

A LIRE !!!!

lire2

Posté par Huloga à 04:43 A - - Commentaires [20] - Permalien [#]
Tags :