J'ai été très surprise et touchée de toutes vos réactions et tous vos messages suite aux deux précédents articles. Je n'ai pas écrit pour provoquer de la pitié mais dans le but de pouvoir évacuer tout ça. Et je me suis sentie nettement mieux dites donc ! Je n'ai pas encore réussi à répondre à tous vos messages, je vais le faire petit à petit. Je trouve tout de même très risqué de s'exposer comme ça. (Mes stats de blog ont connu un pic de, tu sais, le pic qu'on voit sur les relevés de contractions quand on est en plein travail et que ton mari ébahi te dit "ouaaaaaahhhh, t'es même plus dans les courbes du papier !" et toi tu t'en fiches, parce qu'arrivée là, tu as envie de tuer des gens et d'embrasser l'anesthésiste, te marier avec lui, accoucher un autre jour de toute façon tu ne le sentais pas un vendredi..... Comme tu n'es pas là pour battre un record, tu n'en as rien à faire ! Ah ça te parle hein ?! Bref je m'égare ! ptdr)

 

Là maintenant je te conseille fortement de te faire un café, un thé, une infusion parce que la tartine commence et sera longue....Bonne lecture ! (si tu es sensible prévois un seau aussi au cas où. Pour vomir. On ne sait jamais. Ben quoi je préviens ! joker)

 

Donc on revient au jeudi (ou jedi, c'est le jour hein ! starwars). Cette nuit-là a été la pire pour moi et je n'étais pas très en forme en arrivant à l'écho. [Ah tiens, revenons rapidement au tricot. C'est chouette le tricot, tu te poses dans un coin de la salle d'attente, tu avances dans ta chaussette, tu papotes si besoin et roule. Oui. Sauf qu'au bout de 30mn je me suis rendue compte qu'on m'avait oubliée. C'était bizarre quand même ces gens qui arrivaient après moi, étaient appelés et repartaient....je suis retournée à l'accueil et j'ai vu clairement dans le regard de la dame un "oh merde", qu'elle a rattrapé avec un sourire d'un "c'est à vous tout de suite !". Ben oui tu m'étonnes ! Bon pendant ce temps ma chaussette avait avancé. (voir le positif, voir le positif !!!! zen 2)]

J'ai été reçue par une radiologue adorable. Tout de suite je me suis dit qu'elle allait m'aider, elle. Allez comprendre.

L'écho commence

"Oh votre utérus est drôlement gros"

[mince alors ça veut dire quoi ? C'est une catastrophe ? C'est un signe ? Un signe de quoi ?? Elle est très concentrée et gentille, je décide de ne pas poser de questions]

"Mais comment vous faites pour faire pipi ????"

[nan nan en vrai elle dit "uriner". Mais moi je préfère "faire pipi". C'est plus joli. Moins moche. Et comme c'est moi qui écris, j'écris ce que je veux !!! nananèreuh]

"Au goutte à goutte, difficilement"

"ça fait longtemps ?"

"Plusieurs semaines"

"Vous l'avez signalé ?"

"Oui à ma gynéco et à la gynéco-bourrin"

"Vous devez avoir de très fortes douleurs en permanence !!! ouch "

Haaaaaaannnnn !!! Elle me COMPREEEEEEEENNNNDDDDDD !!!!!!!

Mélenchon

"Si vous êtes d'accord et je sais que ce n'était pas prévu, on va faire une hystérographie. C'est douloureux mais on aura des réponses à plein de choses"

Très honnêtement, côté douleur, je ne suis plus à ça près. Et puis elle DEMANDE. Et elle est gentille, elle m'explique comment ça va se passer. Pas de "ça va passer", "il faut serrer les dents", "soyez patiente" mais "ça va vous aider, on va avancer"

Alors c'est un examen qui fait un mal de chien. MAIS : j'ai des réponses.

J'ai une endométriose aigüe sévère urgente. Tout ça ? Urgente ? ça fait des semaines que je traine avec un truc URGENT ? Voilà 4 semaines que j'ai des contractions en permanence. 4 semaines que j'accouche !!!! (tu comprends le lien avec mon introduction et les courbes là ? La classe hein ? copine)

Je ressors en étant obligée de m'asseoir sur toutes les chaises que je trouve jusqu'à ma voiture. J'ai mal mais j'ai des RÉPONSES !!!! J'ai rdv chez ma généraliste dans la foulée, avec le compte-rendu.

Elle est exceptionnelle, ma généraliste, elle me trouve un rdv dès le lendemain avec Super-gynéco et me double les doses de morphine au vu du compte-rendu. Euh je n'ai pas aimé le doublage. Si sur le moment ça soulage, le vendredi matin....bonjour la gueule de bois ! Donc je n'ai plus doublé ensuite. L'après est trop dur. ça marche quand tu peux rester dans ton canapé. Moi je ne peux pas. Ce n'est pas grave : j'avais des réponses et j'allais en avoir d'autres. Moralement j'avais envie de taguer tous les murs et tout ce que je trouvais de JE NE SUIS PAS FOLLE !!!! D'ailleurs j'ai inondé les copines de JE NE SUIS PAS FOLLE ! (oui je sais en majuscule on crie, et bien justement !!!)

Vendredi. Super-gynéco me prend en consultation en urgence, entre deux césariennes. Je la connais, c'est elle qui m'avait tellement bien suivie et fait opérer avec bonheur du périnée. J'ai déjà confiance. Elle vient me chercher dans la salle d'attente et après m'avoir dit bonjour, elle regarde mes chaussures et me dit "oh j'adore vos lacets !"

Quelqu'un qui aime mes lacets ? Oh chouette ! ça commence bien !

20171212_105018[1]

[Si toi aussi tu aimes mes lacets, tape 1. Si tu n'aimes pas....c'est pas grave !]

Donc elle m'explique TOUT. Je vous épargne la tête de Mélenchon mais je pourrais la mettre à chaque phrase qu'elle a prononcé...

quoi

"Les douleurs sont intolérables non ?"

"Vous avez la sensation terrible de devenir dingue ?"

"Vous savez que c'est comme si vous accouchiez depuis des semaines ? Que c'est terriblement épuisant ?"

"Oui je l'ai appris hier, presque avec soulagement." [Oui "presque" hein, faut pas pousser non plus ! Tu m'étonnes que je n'en peux plus !]

"Mais comment vous faites pour faire pipi avec un utérus pareil ????"

Cette fois je souris. Parce qu'il y a longtemps que je dis que "c'est bizarre quand même de faire pipi au goutte à goutte", ce n'est pas grave, on est d'accord, mais c'est bizarre non ? et puis c'est long, mais loooooooong !!!! Mais personne n'écoutait.

"Vous avez de l'endométriose depuis des années, probablement bien plus de 10 ans, je ne comprends pas que personne ne l'ait vu"

"Moi non plus !"

"Étant donné l'état de votre utérus, vous avez eu beaucoup de chance d'avoir des enfants"

ah ben au moins un côté positif !

Elle me montre l'intérieur de mon ventre. Je vais vous épargner ça. Tout, absolument tout, est à vif. La muqueuse de l'utérus a tout "colonisé", s'est barrée un peu partout alors qu'on ne lui a rien demandé, qu'elle n'a pas demandé l'autorisation, n'a rien dit ! On est bien d'accord : on ne lui a RIEN demandé ! Une boucherie. Je n'ai pas d'autre mot mais je comprends, à l'écran, ma douleur, mes douleurs, pourquoi j'ai si mal. Non, je ne suis pas folle, j'ai un ventre en morceaux. Mon image du ventre qui fait "splaaaach" (tu l'as l'image là ? de toute façon tu avais prévu le seau puisque j'avais prévenu !) est réelle ! JE NE SUIS PAS FOLLE !!!!! Silencieusement, la muqueuse s'en va, va tapisser les muscles et tout ce qu'elle trouve, et visiblement elle a plein d'idée, elle est très créative, créant des poches et des douleurs de dingue. Nan mais quelle fourbe !!!!

bebe-chevre-12

Un poids immense vient de s'envoler. Je regarde Super-gynéco avec reconnaissance. Elle continue à m'expliquer, tout. Que mes cernes sont révélatrices de cette sensation d'être "tirée" de l'intérieur, bouffée par la douleur et ma muqueuse qui s'est fait la malle un peu partout. Elle enquiquine ma vessie et tout le reste. Pas la gynéco hein, la muqueuse  NonNon01

"Vous devez avoir la sensation d'être à fleur de peau. Ce n'est pas une sensation, vous l'êtes, physiquement vous l'êtes. Tout est à vif, la douleur est réelle (la douleur est RÉELLE !!!!!!!) et insupportable. Vous avez même du mal à supporter quoi que ce soit sur votre ventre, c'est NORMAL. Vous êtes ultra-sensible aussi. C'est lié, c'est normal."

Je suis NORMALE !!!!!!

danse-de-la-joie

Ma douleur est la même et toujours aussi intense, mais elle est NORMALE !!!!!!! Ô joie ! (nan ne me dites pas que je suis folle, puisque je viens de vous dire que je suis NORMALE !!!)

Tout s'embrique dans ma tête, des réponses à des trucs que j'ai depuis tellement longtemps que j'ai beau creuser, je ne trouve pas quand. Mais je comprends des tas de choses qui remontent à longtemps.

Ma première question a été : "Et ma fille ? Est-ce que c'est génétique ?"

"Non"

"Ouf"

"Vous n'auriez jamais, jamais dû avoir de stérilet. Qu'est-ce qui vous a poussée à le faire enlever ?"

"Je n'aurais JAMAIS DÛ ????? Mais je vais vous expliquer le mal que j'ai eu à le faire enlever, ce foutu stérilet !!!! Qu'est-ce qui m'a fait l'enlever envers et contre tous ? D'emblée là comme ça : l'instinct."

J'ai BIEN fait ! Pour un peu, je me visualise retourner voir gynéco-bourrin et lui faire bouffer le stérilet tiens ! Mais je me retiens, je suis civilisée hein ! En fait non, le truc c'est que je n'ai plus le stérilet ! Parce que sinon....

J'avais RAISON ! J'ai eu RAISON de dépenser une énergie folle pour le faire enlever !!!!!

3139240548_1_2_DwRRhRpA

Il y a celui-là aussi pour la joie du jour :

Dark_Vador_Dance

"Vous avez de grosses fatigues subites ? Elles viennent de là."

Mince elle est géniale, mais là elle est dans ma tête non ? choc

Maintenant, avec vos retours, je sais que nous sommes quand même quelques-une à être concernées, à ne pas être folles ! Alors les solutions, enfin ce qu'on me propose pour le moment : un très fort traitement hormonal sur deux mois, tout en continuant la morphine tant que j'en ai besoin (j'ai l'impression d'avoir bien équilibré les doses aujourd'hui, je n'ai plus de vertiges handicapants ou très ponctuels, très gérables), des anti-inflammatoires importants, des anti-douleurs parce que j'ai le DROIT, j'ai des RAISONS. Si ça ne suffit pas, on enlève l'utérus. Honnêtement je n'ai pas peur. J'ai et j'ai eu tellement mal que je suis parfaitement prête à l'enlever dès demain s'il faut. J'ai eu la chance d'avoir 3 enfants, je ne m'en servirais plus. Je ne le proposerais pas à gagner par tirage au sort sur le blog hein, n'ayez pas peur ! chuicaché

Ce serait drôle ceci dit, et assez inédit, mais vu son état, on n'en fera rien ! Hop, poubelle ! Tiens je vais t'éviter d'imaginer :

gif-poubelle-sur-taxi

Donc si vous avez des douleurs inexpliquées, elles ne sont pas inexplicables. Vous n'êtes pas folle, ne laissez personne vous le faire croire. Il existe des solutions, des gens qui savent, des gens qui peuvent et ont envie d'aider. Je me suis rappelée tous les "ce n'est peut-être pas gynéco au fond", "et si c'était psychologique ?", "vous êtes sûre que vous avez vraiment mal ?" en appuyant sur le vraiment....

Laissons les imbéciles de côté, portons des lacets roses, ça rend les gens heureux, et be happy !!!!

Baloo

Je tenais à terminer sur une note très positive et c'est sincère. Je n'ai rien de grave, on est loin du cancer ou de quelque chose de grave, je sais relativiser quand même et encore une fois je ne suis pas là pour me plaindre mais pour qu'on en parle. En plus, et ce n'est pas négligeable parce que ça fait du bien : le traitement va faire repousser mes cheveux ! Moi qui complexais tellement avec ça ! Et ces cheveux tous fins viennent de quoi ?

.....du stérilet !!!! Alors si tu as un stérilet et que tu trouves que tu perds tes cheveux et/où que tu n'en pas pas assez, ne cherche pas plus loin !

Donc voilà, la suite sera bien plus sereine et positive, quelle qu'en soit l'issue.

Merci à mes amies et à leur présence quotidienne coeur1 , maman arrête de pleurer : ça va ALLER !!!!! coeur4

Merci à celles qui ont lu jusqu'à cette phrase. Si tu as vomis entre temps, toutes mes excuses !

N'oubliez jamais de suivre votre instinct, il est souvent remarquablement juste.

Et puisque mes blablas semblent vous plaire un peu, il est bien possible que je vous raconte mes ateliers surréalistes mais bien réels chez pôle....pas de vomis à redouter cette fois, mais beaucoup, beaucoup de consternation ! Mais d'abord il faut que je termine ma chaussette de noël. Parce que c'est important, les chaussettes de noël en décembre ! Et puis ce sont enfin les miennes en plus !

 

bisous1