13 février 2018

Éléanore Oliphant va très bien

Ce roman fait partie des incontournables :

Sept 2017

Paru en septembre 2017. 432 pages.

Je l'ai eu complètement par hasard. Je suis allée rapporter un livre à la bibli, et ma bibliothécaire préférée m'a dit qu'elle venait de le terminer, qu'il était incroyable. Je l'ai pris mais j'avais encore la tête dans "Le presbytère" (que je ramenais).

Je l'ai commencé sans y croire et j'ai été happée, complètement. Happée par l'écriture, par l'histoire, et aussi parce que beaucoup de choses m'ont parlé dans ce livre. Et pourtant on commence le roman en trouvant que quelque chose cloche, qu'elle est drôlement bizarre cette héroïne....

Éléanore a 30 ans. Elle travaille depuis 9 ans chez Bob, où elle est comptable. Une comptable triste, qui fonctionne comme un robot. Elle fait son travail à la perfection, dans une solitude totale, moquée par ses collègues, qu'elle ne comprend pas, qui ne la comprennent pas non plus. Elle s'est forgée une carapace gigantesque sans s'en rendre compte. Tout est mécanique chez elle. Pas de sentiments, pas de contacts physiques, un robot.

Le vendredi soir elle achète de l'alcool fort et s'anesthésie tout le week-end, puis une nouvelle semaine strictement identique commence. Chaque mercredi soir, elle reçoit un appel de sa mère, qui l'insulte et la rabaisse.

Et puis un jour, Éléanore tombe amoureuse d'un musicien, par hasard. Elle en est sûre : c'est l'homme de sa vie. Commence alors une quête pour elle : tout faire pour le séduire. Elle va aller chez le coiffeur, s'acheter de nouveaux vêtements, un téléphone, un ordinateur, une révolution pour elle ! Elle apprend à maquiller la cicatrice qui lui barre une joue (d'où sort cette cicatrice ? On tourne les pages pour le découvrir !)

Sa vie va totalement changer, elle découvre des sentiments, des comportements, des attitudes qu'elle ignorait. Et cela change encore quand elle apporte son aide à un homme qui fait un malaise dans la rue, alors qu'elle venait de faire la connaissance de Raymond, un de ses collègues.

Peu à peu, avec beaucoup de patience et de tact, Raymond va la sortir de sa léthargie, la poussant à se révéler et aussi à chercher dans son passé une vie qu'elle a tout fait pour oublier, enterrer.....

J'ai trouvé ce roman incroyable. Au début j'ai pensé qu'Éléanore devait être une sorte d'autiste, avec un handicap. Petit à petit on apprend, on comprend. Un livre formidable sur la tolérance, la résilience, la différence, l'espoir, avec une écriture sans faille. Un livre qui commence avec une écriture qui interpelle, puis qui devient de plus en plus profond, avec un fond très intéressant et fort.

Vous pensiez que votre pile de livres à lire était déjà immense ? Vous ne pouvez pas passer à côté de celui-ci !!!!!

non

A LIRE ABSOLUMENT !!!!

chat qui lit

Et si vous le lisez, donnez-moi votre avis !

Un immense merci à ma bibliothécaire, sans laquelle je serais passée à côté de ce petit bijou !!!! merci

Posté par Huloga à 05:50 A - - Commentaires [24] - Permalien [#]
Tags :