Oh quel bonheur ce tome 2 d'"Au-revoir là-haut" !!!!!

Janvier 2018

544 pages, paru en janvier 2018

On retrouve Madeleine, maman d'un petit Paul, 7 ans et le roman commence fort ! Le prestigieux Marcel Péricourt décède en 1927, laissant Madeleine orpheline et très seule. Le jour de l'enterrement, de façon totalement inexplicable, Paul se jette du second étage de la maison et atterrit sur le cercueil de son grand-père, laissant tout le monde sans voix.

Paul va rester paralysé suite à cette chute et la vie de Madeleine bascule. Non seulement elle s'en veut terriblement, mais elle doit se débrouiller seule, épaulée par Gustave Joncourt, le second de son père, qui prend tout en main et gère les affaires familiales, tout en n'ayant jamais réussi à accepter le refus de la demande mariage qu'il a fait à Madeleine. Elle avait d'abord accepté, puis a refusé, sans motif, sans que Gustave ne sache pourquoi. Cette rancoeur a un rôle très important dans la suite.

On retrouve aussi le frère de Marcel, Charles, et la lecture de la vie de ce personnage est certainement le moment le plus drôle du roman. Le pauvre n'est pas une lumière, mais il a deux filles, qui, il le découvre brusquement, sont laides, très laides, extrêmement moches. Il a tout essayé pour les améliorer et pouvoir les marier, en vain. Impossible de ne pas sourire en lisant les descriptions !

Petit Paul grandit. En fauteuil. Madeleine, à bout de fatigue, finit par embaucher une jeune polonaise extraordinaire, Vladi. Dans une envolée de gaité et de fraicheur, elle va sortir Paul de sa dépression, et l'aider à reprendre goût à la vie. Pourtant elle ne parle pas un mot de français, et a parfois des manières un peu brusques !

On retrouve aussi André Dupré, qui a un rôle important dans le tome 1 et qui est quasi absent du film. Il revient en force ici, avec un emploi qui le surprend lui-même !

J'ai découvert le monde de l'entre-deux-guerres, la corruption, la cupidité, la malchance dont Madeleine va devoir se sortir pour vivre, les tonnes de qualités qu'elle va devoir puiser au fond d'elle pour retrouver son statut perdu, pour se venger avec une grande intelligence. On assiste à la montée du nazisme, de l'intolérance, au crach de 1929 et à ses conséquences...tout un monde qu'au fond on connait peu et qui est vraiment bien décrit ici. Chaque soir il me tardait de retrouver ces personnages si forts et attachants. Il fait partie de ces romans pour lesquels on a très envie de les lire très vite, tout en freinant pour ne pas que ça se termine trop vite ! Vous voyez ce que je veux dire ?

J'ai adoré ce roman et j'attends le 3è tome avec une grande impatience ! Vite vite Monsieur Lemaître, ne tardez pas trop !!!

75800700