J'ai entendu une émission de radio avec un des auteurs. Il fallait que je lise le premier tome d'une trilogie qui me semblait intéressante. Je n'ai pas été déçue :

Avril 2018

Paru en avril 2018. 480 pages

J'ai été gênée uniquement par le fait qu'il faut suivre le rythme et que j'avais du mal le soir, mais c'est un très bon roman.

On est à la veille puis pendant la 2nde GM, et on explore ici tout le côté ésotérique (et parfois....fou) de tous ces hommes du IIIè Reich, persuadés de détenir un pouvoir quasi-magique.

Ils ont tué là aussi pour arriver à leur fin, ils n'ont pas hésité à massacrer, mentir, voler...

J'ai trouvé très très intéressante cette approche différente et plutôt moins connue des hommes qui entouraient Hitler. A la fin, toute une partie revient sur les éléments donnés dans le roman, ce qui est vrai, ce qui a été romancé, les recherches effectuées.

Car il s'agit bien d'un roman, dans lequel on se laisse entraîner facilement, même si le retour au contexte général m'a un peu perdue, mais uniquement à cause de la fatigue.

On part au Tibet, en Espagne, dans le sud de la France, en Angleterre, en Allemagne évidemment, suivant la quête éperdue de plusieurs hommes après des objets auxquels ils prêtent tous de grands pouvoirs. Tout tourne principalement autour du britannique Malorley et du français Tristan, mais pas seulement, alors j'aurais bien du mal à vous en dire plus ici.

J'ai beaucoup aimé ce roman et je suis sûre que beaucoup d'entre vous aussi l'aimeront. On est loin du feel good, loin de Violette et de son cimetière, mais il faut varier les lectures !

lire2