02 juin 2018

Il est grand temps de rallumer les étoiles

J'ai (aussi !) adoré ! Boum je suis tombée dedans et j'ai halluciné en voyant les chiffres inscrits sur mon réveil !

396 pages, mai 2018

396 pages, paru en mai 2018

Quand Virginie Grimaldi sort un roman, je saute dessus ! Et je n'ai pas été déçue !

Anna a 37 ans, elle est divorcée depuis 7 ans de Mathias, et a deux filles, Chloé, 17 ans, et Lily, 12 ans.

Les chapitres se succèdent, chacun porté par une des 3 voix, chacune très particulière. Anna croule sous les dettes, ne s'en sort plus, est sur le point de perdre son boulot pour des raisons idiotes mais malheureusement très plausibles. Chloé est en pleine crise d'adolescence, n'a pas envie de grandir mais grandit trop vite, fait défiler les garçons dans son lit en étant persuadée que c'est le meilleur moyen de trouver le grand amour. Lily, aaaaaahhhh Lily ! Harcelée au collège, incapable de se défendre, douée d'un grand sens de l'humour, j'ai adoré ses expressions décalées qui m'ont beaucoup fait rire, ses secrets. Lily remplit un cahier rouge, qu'elle a appelé Marcel, nous raconte, se raconte.

Par un concours de circonstances, Anna a la possibilité d'embarquer ses deux filles, qu'elle ne voit plus, en camping car, pour aller voir les aurores boréales. Elles partent alors pour un périple de plusieurs semaines, avec beaucoup de joies, de rencontres, de découvertes, de paysages à tomber, mais aussi de prises de bec, de peurs, de règlements de compte (Anna n'a jamais expliqué à ses filles la raison de sa séparation d'avec leur père du jour au lendemain, ça lui revient en pleine figure). J'ai voyagé à travers elles, eu envie de chercher les villes, les paysages, les cascades, eu envie aussi d'y aller sur un coup de tête. On part en Norvège, en Suède, en Scandinavie, on sent toute la documentation de l'auteure et on a juste envie de tout plaquer pour foncer.

Surtout qu'on a déjà fait un périple en camping-car en Nouvelle-Zélande, donc ça m'a beaucoup beaucoup parlé, fait remonter des souvenirs, des sensations, les yeux grands ouverts....

En fond, toujours présente, il y a la grand-mère d'Anna, qui lui donne une mission très particulière pour l'aider à prendre la décision de partir. Et puis le groupe de camping-caristes auquel les filles se joignent par sécurité, finissant par s'attacher à ses gens si différents...peut-être pas si différents que ça au fond. Un roman qui évoque constamment l'acceptation de la différence et des particularités des autres.

ça m'a fait réfléchir, fait comprendre que la facilité de contact qu'il y a à Tahiti me manque sans que je m'en rende compte.

J'ai beaucoup aimé ce roman, et oui, celui-là aussi ! Pas de ma faute si de très bons auteurs ont sorti de très bons livres en ce printemps ! J'en ai raccourci mes nuits !

Celui-là aussi, je vous le conseille pour offrir quand vous cherchez un livre comme cadeau....ou à vous faire offrir !

A LIRE, vous l'aurez compris !

chat qui lit

Posté par Huloga à 05:26 A - - Commentaires [17] - Permalien [#]
Tags :