07 janvier 2019

Orphelins 88

Je n'avais vu et entendu que du bien de ce roman, je n'ai pas été déçue :

Sept 2018

Paru en septembre 2018. 432 pages

Il s'appelle Josh. Ou Siegfried. Il a 10 ans, ou 11, ou 12....ce n'est pas son vrai prénom, on ne connait pas bien son âge. Il a été trouvé dans l'Allemagne dévastée de l'après-guerre. Il porte le tatouage des juifs des camps de concentration, mais a été embrigadé dans une école des Jeunesses Hitlériennes, la Napola.

Après quelques semaines cahotiques, il atterrit dans un refuge pour enfants errants, perdus, ou récupérés vivants (pour combien de temps ?) dans les camps de concentration libérés.

Là, protégé par Ida et Hélène, il va récupéré la mémoire, petit à petit? Qui est-il ? Quel est son parcours ? A-t-il des parents ?

Un livre très fort, très documenté aussi, fouillé. Il est question de tortures, de souffrances, de morts, mais aussi et surtout de solidarité, de gentillesse, de résilience, de tout ce que les Américains, que les Allemands appellent les "Ami", ont mis en oeuvre pour sauver ces enfants, un par un.

Pourquoi orphelins 88 ? Parce que 88 était le surnom donné à Hitler, un double H

On découvre peu à peu des histoires différentes, dans la lignée de ce qu'a écrit Baptiste Beaulieu, sur cette période finalement encore méconnue par bien des aspects. Le roman est classé en "jeunesse" et si c'est une bonne chose que des ados le lisent, je le trouve plutôt "tout public" et surtout "à lire", parce qu'on y apprend beaucoup. Il fait pour moi partie de ces romans qui rendent de l'humanité aux périodes les plus noires, et qui donnent de l'espoir : si certains hommes sont des monstres, il en existe de merveilleux !

Je suis désolée mais celui-là aussi, je vous le recommande très très fortement !

75800700

Posté par Huloga à 06:04 A - - Commentaires [19] - Permalien [#]
Tags :