15 janvier 2019

Un bonheur que je ne souhaite à personne

J'avoue que c'est l'auteur qui a attisé ma curiosité et que c'est pour cette raison que je l'ai emprunté à la bibli :

Oct 2018

Paru en octobre 2018. 256 pages

Je l'ai dévoré en trois soirées !

Samuel Le Bihan....ça m'a vraiment intriguée ! Papa d'une petite fille autiste, il a décidé d'écrire pour faire connaître ce combat quotidien, et ça marche. Il écrit bien, très bien !

L'histoire est celle de Laura, maman de Ben 16 ans et César, 6 ans 1/2, qui lui est autiste. Deux enfants de deux papas (tiens, Samuel Le Bihan a trois enfants de trois mamans...) absents. Laura est extrêmement seule et pourtant elle doit soulever des montagnes pour César. Il pourrait être scolarisé, il le devrait, il le pourrait, mais réussir à le faire intégrer l'école presque normalement est un combat permanent. Laura est épuisée. Ben l'aide comme le le peut, il adore son petit frère, mais Ben dérape à son tour et Laura est totalement épuisée. Elle a monté une association qui tourne bien, destinée à aider les parents d'enfants autistes, et cela puise encore dans son énergie.

On la suit durant tout le parcours du combattant qu'elle traverse pour que César rentre au CP, avec ses angoisses de maman, multipliées par ses angoisses de maman d'un enfant handicapé.

Et de l'énergie, il en faut !

Je crois qu'il est important de lire ce roman ou ce genre de roman, pour comprendre un peu par quoi passent ces parents, pour qui chaque étape normale demande une énergie considérable. Et pourtant, la loi dit que.....

Je ne regrette pas d'avoir embarqué ce livre ! J'ai lu plus tard de très bonnes critiques, j'avais donc raison !

A LIRE !

lire2

Posté par Huloga à 05:42 A - - Commentaires [21] - Permalien [#]
Tags :