Comme je vous le disais, je change petit à petit ma façon de vivre au quotidien. De moins en moins d'emballages, de plus en plus de consommation raisonnée, de réflexion autour de la consommation en général, de la provenance, changement d'alimentation.

Je n'en ai pas terminé avec l'endométriose. J'ai compris, en assistant à une conférence en mars, que je devrais certainement vivre toute ma vie avec. Alors deux solutions : ou désespérer et baisser les bras...

pleure

Ou alors, et ça a été ma décision, chercher des solutions :

relever_les_manches

Grâce à la conférence, j'avais des pistes

D'abord cette conférence : j'ai reçu un mail par Endofrance me proposant de venir assister à une conférence le 9 mars. J'y suis allée, pensant que cela durerait une heure. J'y suis restée 4h et j'ai pris 3 pages de notes, j'ai écouté avec attention une équipe complète exposer de façon très claire ce qu'est précisément l'endométriose et compris pourquoi je devrais vivre avec toute ma vie. Il y avait des explications, des schémas, j'ai compris énormément de choses sur ma maladie, tout en regrettant que cela arrive un peu tard...mais lieux vaut tard que jamais !

L'endométriose, c'est quoi ? Je vais reprendre les explications que j'ai reçues, parce qu'elles sont vraiment très claires. Ce sont des nodules, du sang "enfermé" dans une coque rigide, qui s'installent là où il ne faudrait pas. Ils peuvent squatter - si on prend l'image d'un lit - sur le drap-housse :

lit

Le drap-housse représente le péritoine, qui est un "voile" qui recouvre une partie des organes. Donc ces nodules s'installent là. Dans mon cas, j'avais également une adénomyose, les nodules étaient partout dans le muscle utérin, causant des contractions permanentes dans les dernières semaines : j'accouchais en permanence.....(vous les visualisez les douleurs ?). ça, c'est fini pour moiyes

Parfois les nodules passent à travers le drap-housse, comme de la cire trop chaude, et colonisent d'autres organes : vessie, utérus, etc. Parfois les nodules font l'inverse et passent à travers la couette qui est posée sur le drap-housse, et colonisent les intestins, le foie, etc....

C'est aussi mon cas.

Bon bon bon.....on fait quoi de ça ?

D'abord, changer l'alimentation. J'ai cherché les infos un peu partout, parce que c'est encore flou alors que, franchement, ça aide. Il faut supprimer complètement la viande rouge (pas un problème), le soja (aïe, il y en a partout !) qui contiennent des oestrogènes et alimentent l'inflammation. Supprimer un maximum les sucres (pas un problème), les laitages (haaaaaaaannnnn ! Heureusement pour moi, il n'y a aucune certitude concernant les laitages) et les aliments contenant des "trans" (pas un problème), et si possible le gluten.

J'ai bien compris combien le soja m'est nocif. Et le soja....il y en a partout dès qu'on commence à regarder les étiquettes.

Donc petit à petit, j'y viens. Pour le petit-déjeuner, je prépare un gâteau aux flocons d'avoine ou de quinoa. Et je sens la différence. Il existe un groupe sur Facebook pour l'aide alimentaire. J'avoue que j'ai encore du mal, les études ne sont pas effectuées, il s'agit encore de tâtonnements, et je pense que chacune doit gérer son alimentation en fonction de son ressenti et des conséquences. Mais j'y lis une entre-aide et une solidarité remarquables.

Ma question est : pourquoi, tout au long de mon parcours, on ne m'en a jamais parlé ?????

Bien-sûr, et c'est vraiment génial, il a été énormément question de l'endométriose dans les médias, mais très peu des solutions qui existent. Parce que la recherche est en cours, et c'est long quand on est concernée. A aucun moment je n'ai regretté mon hystérectomie, ni ne me suis sentie mutilée. Au contraire. Je suis débarrassée d'un organe qui ne me faisait plus que souffrir. Mais je comprends complètement celles qui freinent. Et cette solution n'a pas supprimé totalement la maladie chez moi.

Je dois donc chercher des solutions alternatives, et l'alimentation en fait partie.

Mon problème n'a pas été de supprimer la viande, mais de fuir le soja, parce que je remplace la viande par du soja depuis un bon moment. Je ne savais pas que je faisais une grosse erreur. Maintenant j'en suis sûre. Ce n'est pas un régime, ce sont des recherches d'aliments qui ne me font pas mal. Je trouve des éléments en cherchant beaucoup, j'espère qu'un jour cela deviendra simple !

En parallèle (et je me demande en tapant ces mots, combien j'en ai perdu parmi vous dans cet immense blabla lol2 ) je change aussi ma façon de consommer. Oh c'est loin d'être parfait, mais petit à petit, je change. Moins d'emballages, je boycotte le sur-emballage (et si tout le monde le faisait, les industriels changeraient rapidement leur façon de faire !), de plus en plus de vrac, de local, de saison, etc. Je fais mes courses avec mes sacs pour les fruits et légumes. Je fais mes yaourts. J'ai cousu des sacs, j'utilise les éponges en Bubble, mon shampoing est solide, etc.....et j'ai bien compris que vous étiez nombreuses à avoir adopté plein de changements.

Concernant les activités manuelles, je cherche à utiliser ce que j'ai, à ne pas "coudre pour coudre" mais à coudre utile et pour remplacer, pas coudre pour remplir l'armoire. Évidemment, je craque encore sur la laine, mais ça va venir, moi j'y crois.

Je crois aussi à une prise de conscience collective, amenée en partie par le mouvement des gilets jaunes : beaucoup ont pris conscience de la façon dont on se fait avoir par les industriels notamment. Oui, la consommation est en baisse et les médias le relaient à grand bruit. Sauf que. Et si ce n'était pas la consommation qui était en baisse, mais la sur-consommation ? Est-ce que tous ces achats qui ne se sont pas faits le samedi, ont forcément manqué, ont forcément été compensés par des achats sur internet ? Franchement, je n'en suis pas persuadée. Oui, en partie, mais pas en totalité....

La planète a besoin de nous tous, et c'est maintenant....Il ne faut pas culpabiliser, il faut évoluer. Et je crois à vous lire, que l'idée fait son chemin chez la plupart d'entre nous.

 

Vous avez survécu ?

bravo2

ça ne suffit pas : donnez-moi votre avis !

Et si vous souhaitez parler d'alimentation en lien avec l'endométriose, je peux aussi partager mes recherches de temps en temps, sachant que ce qui fonctionne pour moi ne sera pas forcément idéal pour toutes.

bisous1