29 avril 2019

Bilan d'avril

Et nous voici déjà fin avril !

Mélenchon

 

En avril, j'ai lu, du gai ! Du feel-good ! Du léger mais joli :

Fév 2019-224 pages  288 pages

192 pages  414 pages

 

En avril, j'ai crocheté du piti piti :

IMG_20190406_183156  IMG_20190405_191626

IMG_20190319_142709  IMG_20190315_124903

Parce que c'est petit, facile, rapide en ce qui concerne les éponges. Parce qu'un mini-Lalylala, c'est assez long....mais tellement mimi !

 

En avril, j'ai cousu....surtout du bleu, je m'en rends compte en chargeant les photos :

IMG_20190315_170052  IMG_8324

IMG_20190402_162506  IMG_20190403_115631

IMG_8328

Évidemment en avril, j'ai tricoté :

IMG_20190331_132348

IMG_20190320_111310  IMG_20190402_160856

 

Un mois de ralenti considérable en ce qui me concerne, d'où les réalisations. J'ai dû lever le pied complètement.

Je suis tombée sur des coupons rouges trop jolis chez Toto (ils sont déjà coupés !), j'ai acheté un joli et bon thé de Pâques :

IMG_20190410_123907  IMG_20190412_170609

 

Voici déjà le joli mois de mai ! Et vous ? Comment s'est passé votre mois d'avril ?

Yeah !!!

Posté par Huloga à 05:42 A - - Commentaires [33] - Permalien [#]
Tags :


27 avril 2019

C'est l'histoire d'une tunique, enfin de 2....

Chez Écolaines, j'avais trouvé un coton éthique qui me plaisait vraiment beaucoup et à moins de 10€ le mètre :

IMG_20190403_153155

Je savais quoi en faire, j'avais un patron que j'avais pu avoir gratuitement, un test, par Sophie Blossom : la blouse Michaela.

Bon. Je coupe, je couds, et la ligne d'épaule me chiffonne : elle part vers l'arrière. Trop pour que ce soit portable...Je retourne sur le blog de Sophie Blossom et je lis que ce patron n'était pas bon, qu'elle l'a entièrement refait et a même jeté ses versions tests ! C'est de ma faute, j'aurais dû aller lire avant de couper....

IMG_20190402_162506

C'est dommage, je m'étais appliquée, j'avais cousu un joli passepoil assorti....

IMG_20190402_162516

IMG_20190402_162511

RIP la tunique.....  pas_cont

Ma version était importable, mais je ne pouvais pas me résoudre à jeter ma tunique. Alors j'ai coupé dans le devant et le dos et cousu un sac à ouvrages en taille 2, que j'ai offert :

IMG_20190403_115547  IMG_20190403_115554

 

IMG_20190403_115559  IMG_20190403_115612

 

IMG_20190403_115631  IMG_20190403_115636

Mais j'aimais vraiment beaucoup ce tissu. Je suis donc retournée chez Écolaines en chercher un mètre et j'ai coupé une énième (mais efficace et in-ra-ta-ble !) tunique Pétula de Citronille, en modifiant l'encolure pour avoir une encolure en V. J'ai rajouté le passepoil rose clair (ne cherchez pas pourquoi j'y tenais autant, je n'en sais rien moi-même !) et, (évidemment), ça roule :

IMG_20190409_161338  IMG_20190409_161347

IMG_20190409_161343

IMG_8333  IMG_8328

 

Et c'est là que je me rends compte qu'il faut que j'accélère pour terminer mon gilet en cours, qui reprend les mêmes couleurs et s'accorde drôlement bien :

IMG_20190410_151613

bisous1

Posté par Huloga à 04:34 A - - Commentaires [39] - Permalien [#]
Tags : , , ,

25 avril 2019

Mini-Lalylala 2

J'ai continué avec les écheveaux de laine et réalisé un, enfin unE, mini-lalylala, toujours en suivant ce patron :

IMG_20190406_183234

IMG_20190406_183156

Elle est mimi aussi ! C'est tout petit (moins de 10cm) mais ces petites choses prennent du temps à réaliser et utilisent pas mal de laine.

Il me restait des échevettes de laine, je me suis donc lancée dans une 3è version...

bisous1

Posté par Huloga à 05:32 A - - Commentaires [32] - Permalien [#]
Tags : ,

23 avril 2019

Le cerise sur le gâteau

J'ai beaucoup aimé cette lecture :

414 pages

414 pages, paru en mars 2019

Aurélie Valognes a elle aussi un visuel qu'on reconnait immédiatement. J'avais peur d'être déçue, ça n'a pas du tout été le cas.

Il s'agit de l'histoire de deux retraités. Lui, Bernard, a voué sa vie à son travail, négligeant sa femme Brigitte (tout en se reposant entièrement sur elle...), son fils Nicolas, puis sa belle-fille Alice et même ses deux petits-enfants Charlotte et Paul.

Oui mais voilà. Si Brigitte, ancienne professeure, a bien pris sa retraite à 60 ans, ravie, Bernard non, il ne l'envisage même pas à vrai dire. Et pourtant, malgré son investissement total au détriment de tout le reste, son patron le met à la retraite d'office à 61 ans. Et il est odieux, Bernard. Avec tout le monde : sa femme, sa mère Marguerite, sa belle-fille. Il m'a vraiment énervée !

Il faut donc que les deux jeunes retraités s'adaptent à ce tournant important. Pour Brigitte, pas de problème, elle s'investit dans la maison de retraite d'à côté, elle a des activités, elle voit ses copines. Pour Bernard, c'est un gros coup dur, il ne sait pas quoi faire. Son petit-fils Paul lui propose alors de participer à un défi "zéro plastique".

Le roman bascule alors et aborde des sujets plus profonds : l'écologie, le respect de la nature, les changements d'habitudes que nous devons impérativement mettre en place maintenant, pour les générations suivantes.

Bernard se lance dans ce défi à fond. Sauf qu'il n'a aucune limite et un très fort esprit de compétition....

J'ai beaucoup aimé ce roman parce qu'il va bien au-delà du feel good ! Il parle de la société, de nos habitudes, du gaspillage, du mal fait à la planète, de la prise de conscience. Mais aussi des ajustements nécessaires lors des changements de vie, et quel que soit l'âge.

Un très bon Aurélie Valognes, qui s'est visiblement beaucoup documentee sur le sujet et donne des tas de trucs pour changer nos habitudes par le biais de son roman !

lire2

Posté par Huloga à 05:20 A - - Commentaires [22] - Permalien [#]
Tags : ,

21 avril 2019

Mini-Lalylala 1

En fin d'année dernière, mon hypnothérapeute m'a fait un gros cadeau très touchant : les boîtes d'écheveaux de laine et de coton de sa maman coeur4

IMG_20190114_093859  IMG_20190114_125051

Je tenais absolument à en faire quelque chose. En janvier, j'ai tout trié, tout. J'ai remis ensemble les laines, les cotons et j'ai tout rangé par couleurs. Je pensais avoir plus de laines que de cotons, c'était l'inverse.

IMG_20190114_133824  IMG_20190114_134555

J'ai voulu crocheter un sac ou une corbeille avec les laines, mais c'était un échec.

Et puis je suis tombée sur ce patron de mini-Lalylala, et ça a fait tilt : j'allais en réaliser. Combien ? je ne savais pas encore. Mais ça allait avec les couleurs. Il a juste fallu que j'achète un crochet en 2,5, et roule !

IMG_20190331_203329  IMG_20190331_220016

IMG_20190401_152450  IMG_20190401_152442

IMG_20190401_152437

Il est mimi non ? Il s'appelle Olympe !

bisous1

Posté par Huloga à 05:10 A - - Commentaires [48] - Permalien [#]
Tags : ,


19 avril 2019

Seconde paire de chaussettes en bambou

et voilà !

IMG_20190402_160743

Cette fois pour changer, j'ai réalisé une petite torsade sur l'arrière :

IMG_20190402_160836

IMG_20190402_160842  IMG_20190402_160856

C'est vraiment une matière très douce et très agréable (et pas chère !)

J'ai quasi terminé la pelote (il reste moins de 15g sur les 100g de départ) et j'ai commencé à remplir ma boîte à chaussettes 2019 :

IMG_20190321_175209

Quel est ce principe ? Quand je l'ai vu (mais où ??) ou vu (mais où ????), je me suis dit que ce n'était pas pour moi. Le principe : on tricote des chaussettes en 2019, on les range dans une boîte, et on pourra les mettre le 25 décembre 2019. Sur le moment, je me suis dit "ah ben non hein ! Moi j'aime porter mes chaussettes quand je les ai terminées !". Sauf que. Ma boîte actuelle est pleine :

IMG_20190330_175857

A celles qui m'ont souvent posée la question -et j'étais incapable d'y répondre parce que je n'avais pas compté et parce que la boîte n'était jamais complète, les paires étant à laver !- j'en ai 11. 11 paires, certaines tricotées depuis longtemps. Donc qui s'abîment. Mais dans ma logique de consommer moins et mieux, je ne voyais pas l'intérêt de continuer à en tricoter pour remplir des boîtes. Sauf que.....certaines paires s'abîment, puisque je les porte beaucoup. D'ailleurs, au passage, celles qui tiennent le mieux sont loin d'être les plus chères ! Bref, j'ai réfléchi à ce projet de boîte à chaussettes 2019 (ah si une seule d'entre vous sait qui a lancé ça, je serais vraiment contente ! priere) et je me suis dit qu'au final, c'était une bonne idée : je tricote, je remplis, en attendant je continue à utiliser celles que j'ai, et je les remplace, pour celles qui sont vraiment en fin de vie, à noël 2019. Et rebelotte en 2020 !

Donc ma boîte se remplit. Prochaine paire : en coton spécialement ramenée de Berlin par une amie !

Info au passage : la laine qui tient le mieux, qui reste super douce et ne feutre pas, est la Holst Garn Highland, que vous trouverez notamment ici. Pas la plus chère du tout. Seul hic, j'ai choisi la couleur turquoise et un an après, mes pieds sont encore bleus après une journée...ce n'est apparemment pas le cas des autres couleurs.

coeur2

Posté par Huloga à 08:24 A - - Commentaires [33] - Permalien [#]
Tags : , ,

17 avril 2019

Les gratitudes

Oh quel roman ! Lu en un dimanche ! Au soleil ! Impossible à lâcher ! Il est rare que je lise d'une traite mais là....

192 pages

192 pages, paru en mars 2019

J'avais pourtant peur d'être déçue, on l'a beaucoup vu dans les médias ce roman, et les critiques étaient bonnes, trop bonnes, j'ai toujours peur de la déception. Allez y, foncez, lisez-le, offrez-le !

Michka est une vieille dame. Vieille oui, mais indépendante, autonome.

Pourtant un jour, elle perd brutalement son autonomie. Incapable de se lever, de bouger pendant plusieurs heures, elle appelle le service d'assistance. Elle n'arrête pas de répéter qu'elle a perdu quelque chose. Quelque chose d'important. Elle bute sur les mots ou ne les trouve plus.

Michka n'a jamais eu d'enfants. C'est donc Marie, sa quasi petite-fille, qui doit prendre la décision de la placer en Ehpad. Michka a recueilli Marie, enfant, parce que sa maman n'arrivait plus à s'occuper d'elle.

Marie adore Michka, elle n'envisage pas une minute sa vie sans elle. Mais Michka perd de plus en plus, elle qui était correctrice, elle pour qui le langage, les mots, étaient tout.

Les sections se succèdent, racontées par Marie, par Jérôme aussi, l'orthophoniste de l'Ehpad, qui se prend d'une immense affection pour Michka.

C'est un roman court (trop !) sur les sentiments, le temps qui passe, l'importance de dire merci avant qu'il ne soit trop tard

coeur1

Posté par Huloga à 05:34 A - - Commentaires [23] - Permalien [#]
Tags : ,

15 avril 2019

Changements

Comme je vous le disais, je change petit à petit ma façon de vivre au quotidien. De moins en moins d'emballages, de plus en plus de consommation raisonnée, de réflexion autour de la consommation en général, de la provenance, changement d'alimentation.

Je n'en ai pas terminé avec l'endométriose. J'ai compris, en assistant à une conférence en mars, que je devrais certainement vivre toute ma vie avec. Alors deux solutions : ou désespérer et baisser les bras...

pleure

Ou alors, et ça a été ma décision, chercher des solutions :

relever_les_manches

Grâce à la conférence, j'avais des pistes

D'abord cette conférence : j'ai reçu un mail par Endofrance me proposant de venir assister à une conférence le 9 mars. J'y suis allée, pensant que cela durerait une heure. J'y suis restée 4h et j'ai pris 3 pages de notes, j'ai écouté avec attention une équipe complète exposer de façon très claire ce qu'est précisément l'endométriose et compris pourquoi je devrais vivre avec toute ma vie. Il y avait des explications, des schémas, j'ai compris énormément de choses sur ma maladie, tout en regrettant que cela arrive un peu tard...mais lieux vaut tard que jamais !

L'endométriose, c'est quoi ? Je vais reprendre les explications que j'ai reçues, parce qu'elles sont vraiment très claires. Ce sont des nodules, du sang "enfermé" dans une coque rigide, qui s'installent là où il ne faudrait pas. Ils peuvent squatter - si on prend l'image d'un lit - sur le drap-housse :

lit

Le drap-housse représente le péritoine, qui est un "voile" qui recouvre une partie des organes. Donc ces nodules s'installent là. Dans mon cas, j'avais également une adénomyose, les nodules étaient partout dans le muscle utérin, causant des contractions permanentes dans les dernières semaines : j'accouchais en permanence.....(vous les visualisez les douleurs ?). ça, c'est fini pour moiyes

Parfois les nodules passent à travers le drap-housse, comme de la cire trop chaude, et colonisent d'autres organes : vessie, utérus, etc. Parfois les nodules font l'inverse et passent à travers la couette qui est posée sur le drap-housse, et colonisent les intestins, le foie, etc....

C'est aussi mon cas.

Bon bon bon.....on fait quoi de ça ?

D'abord, changer l'alimentation. J'ai cherché les infos un peu partout, parce que c'est encore flou alors que, franchement, ça aide. Il faut supprimer complètement la viande rouge (pas un problème), le soja (aïe, il y en a partout !) qui contiennent des oestrogènes et alimentent l'inflammation. Supprimer un maximum les sucres (pas un problème), les laitages (haaaaaaaannnnn ! Heureusement pour moi, il n'y a aucune certitude concernant les laitages) et les aliments contenant des "trans" (pas un problème), et si possible le gluten.

J'ai bien compris combien le soja m'est nocif. Et le soja....il y en a partout dès qu'on commence à regarder les étiquettes.

Donc petit à petit, j'y viens. Pour le petit-déjeuner, je prépare un gâteau aux flocons d'avoine ou de quinoa. Et je sens la différence. Il existe un groupe sur Facebook pour l'aide alimentaire. J'avoue que j'ai encore du mal, les études ne sont pas effectuées, il s'agit encore de tâtonnements, et je pense que chacune doit gérer son alimentation en fonction de son ressenti et des conséquences. Mais j'y lis une entre-aide et une solidarité remarquables.

Ma question est : pourquoi, tout au long de mon parcours, on ne m'en a jamais parlé ?????

Bien-sûr, et c'est vraiment génial, il a été énormément question de l'endométriose dans les médias, mais très peu des solutions qui existent. Parce que la recherche est en cours, et c'est long quand on est concernée. A aucun moment je n'ai regretté mon hystérectomie, ni ne me suis sentie mutilée. Au contraire. Je suis débarrassée d'un organe qui ne me faisait plus que souffrir. Mais je comprends complètement celles qui freinent. Et cette solution n'a pas supprimé totalement la maladie chez moi.

Je dois donc chercher des solutions alternatives, et l'alimentation en fait partie.

Mon problème n'a pas été de supprimer la viande, mais de fuir le soja, parce que je remplace la viande par du soja depuis un bon moment. Je ne savais pas que je faisais une grosse erreur. Maintenant j'en suis sûre. Ce n'est pas un régime, ce sont des recherches d'aliments qui ne me font pas mal. Je trouve des éléments en cherchant beaucoup, j'espère qu'un jour cela deviendra simple !

En parallèle (et je me demande en tapant ces mots, combien j'en ai perdu parmi vous dans cet immense blabla lol2 ) je change aussi ma façon de consommer. Oh c'est loin d'être parfait, mais petit à petit, je change. Moins d'emballages, je boycotte le sur-emballage (et si tout le monde le faisait, les industriels changeraient rapidement leur façon de faire !), de plus en plus de vrac, de local, de saison, etc. Je fais mes courses avec mes sacs pour les fruits et légumes. Je fais mes yaourts. J'ai cousu des sacs, j'utilise les éponges en Bubble, mon shampoing est solide, etc.....et j'ai bien compris que vous étiez nombreuses à avoir adopté plein de changements.

Concernant les activités manuelles, je cherche à utiliser ce que j'ai, à ne pas "coudre pour coudre" mais à coudre utile et pour remplacer, pas coudre pour remplir l'armoire. Évidemment, je craque encore sur la laine, mais ça va venir, moi j'y crois.

Je crois aussi à une prise de conscience collective, amenée en partie par le mouvement des gilets jaunes : beaucoup ont pris conscience de la façon dont on se fait avoir par les industriels notamment. Oui, la consommation est en baisse et les médias le relaient à grand bruit. Sauf que. Et si ce n'était pas la consommation qui était en baisse, mais la sur-consommation ? Est-ce que tous ces achats qui ne se sont pas faits le samedi, ont forcément manqué, ont forcément été compensés par des achats sur internet ? Franchement, je n'en suis pas persuadée. Oui, en partie, mais pas en totalité....

La planète a besoin de nous tous, et c'est maintenant....Il ne faut pas culpabiliser, il faut évoluer. Et je crois à vous lire, que l'idée fait son chemin chez la plupart d'entre nous.

 

Vous avez survécu ?

bravo2

ça ne suffit pas : donnez-moi votre avis !

Et si vous souhaitez parler d'alimentation en lien avec l'endométriose, je peux aussi partager mes recherches de temps en temps, sachant que ce qui fonctionne pour moi ne sera pas forcément idéal pour toutes.

bisous1

Posté par Huloga à 05:40 A - - Commentaires [35] - Permalien [#]
Tags :

13 avril 2019

Qui ne se plante pas ne pousse jamais

Oh j'ai bien aimé cette légèreté qui tombait bien !

288 pages

288 pages, paru en février 2019

Bon, j'aime l'auteure, donc je savais quand même que je risquais peu d'être déçue. Je ne l'ai pas été !

J'aime le visuel de ses couvertures : la marinière rouge qu'on retrouve ici sur la plage. Et puis Sophie Tal Men est bretonne, alors je me "retrouve" dans les lieux. Cette fois nous voici à Fréhel, où j'ai des souvenirs de vacances coeur1

Jacqueline, 82 ans, est condamnée par une maladie rare et incurable. Avant de mourir, elle tient absolument à ce que sa petite-fille, Margaux, ait trouvé le bonheur. Elle travaille énormément dans la chocolaterie familiale, ne laissant de la place qu'à sa vie professionnelle. Jacqueline sait que le bonheur n'est pas là.

La vieille dame a élevé Alexandre, devenu interne en médecine, happé lui aussi par un travail prenant, oubliant tout le reste et s'oubliant. Il est intolérable à Jacqueline de mourir sans les avoir réunis, étant donné qu'elle est persuadée qu'ils sont faits pour vivre ensemble.

Elle conçoit alors un plan un peu fou pour les attirer au Cap Fréhel....

Un roman qui se lit bien, où j'ai revu passer Marie-Lou avec joie !

Une jolie lecture de printemps !

printemps3

Posté par Huloga à 05:28 A - - Commentaires [25] - Permalien [#]
Tags : ,

11 avril 2019

Une jupe en velours

J'ai déjà des magazines qui proposaient des patrons et j'ai été déçue à chaque fois.

Là, tout de même, celui qui était inclus dans le magazine Modes & Travaux du mois de mars me tentait drôlement : une jupe avec une taille un peu élastique mais pas complètement. J'ai vu ensuite seulement qu'il avait des poches ! Hiiiiiiiiii, des poches !

IMG_20190404_102529

Alors je l'ai pris, sans trop y croire. J'ai décidé de la couper dans un velours bleu marine que j'ai depuis 2 ans déjà (voire 3 ? icon_scratch), de chez Bretagne Tissus. Un beau velours, qui tombe bien. Et je n'ai pas été déçue par le patron. Tous les morceaux tombent bien, taillent bien, et les explications sont claires ! Donc j'en referai ! Je l'ai juste rallongée de 5cm parce que la dame de la photo la porte quand même très courte et je n'ai plus 20 ans moi ! icon_lol

IMG_20190404_102513

Difficile de prendre du bleu marine en photo ! J'ai trouvé l'élastique par hasard chez Toto, mais je suis sûre qu'il y en a partout.

IMG_20190402_161000

IMG_20190402_161232

IMG_8323

Ce patron de jupe est génial, parce qu'il me permet de porter les pulls que je trouve trop courts !

IMG_8324

Donc un vrai coup de coeur pour un patron qui me va, qui est bien expliqué, et qui est impeccable avec le reste de mes vêtements ! En plus il n'était pas cher du tout puisque inclus dans le magazine (2€50 ? Autour de ce prix !)

toutecontente

Posté par Huloga à 05:34 A - - Commentaires [42] - Permalien [#]
Tags : , , ,