A quoi tient une lecture.....à la couverture parfois !

Je suis passée devant ce livre à la bibli, et la couverture....il fallait que je l'emprunte. Elle m'a rappelée La tresse, que j'ai tellement aimé.

Comme j'ai bien fait ! Quelle belle découverte !

2016

Paru en 2016. 368 pages

La narratrice est Rosemary. Elle raconte, se raconte, et c'est passionnant. Au moment où elle commence son récit, elle est étudiante en 2è année. Elle vient brutalement de faire connaissance avec Harlow parce qu'elles se retrouvent en garde à vue toutes les deux.

Rosemary parle de son enfance. A 5 ans, elle a brutalement perdu sa soeur Fern ; elle a disparu. D'un coup. Qu'est devenue Fern ? Pourquoi n'est-elle pas restée dans la famille ? On comprend qu'elle n'est pas morte pourtant. Peu à peu, Rosemary nous parle de Fern, elle replonge dans ses souvenirs, elle avait refoulé beaucoup beaucoup de son enfance. Fern, sa soeur jumelle mais si différente des autres. Fern et tous ses liens. La perte de Fern a plongé la maman dans une grande dépression.

Il y a aussi Lowell, le grand frère, 6 ans de plus que Rosemary, qui n'a jamais accepté la disparition de Fern et qui disparait à son tour brutalement quand Rosemary a 11 ans. Elle a perdu sa soeur jumelle, son frère aîné, et elle qui était si bavarde que tout le monde lui disait constamment de se taire, devient silencieuse. C'est contre sa nature, mais c'est son seul moyen de survie : se taire, ne plus poser de questions puisqu'elle n'a jamais de réponse.

C'est un livre absolument passionnant sur les liens, la fratrie, la perte, la différence. Il est extrêmement difficile de vous en parler davantage sans en dire trop. Il est question ici d'expériences ayant vraiment eu lieu dans les années 1970 aux États-Unis, et dont je n'avais jamais entendu parler.

Je vous le recommande vraiment beaucoup beaucoup ! Attention, quand on commence à comprendre, il devient impossible de lâcher le livre ! (mais vous êtes prévenues !)

chat qui lit