J'avais tellement, tellement adoré La tresse ! Alors quand un autre roman de cette auteure est sorti, j'ai sauté dessus :

224p_mai_2019

224 pages, paru en mai 2019

Solène est une jeune avocate qui s'est laissée happée, submergée, par son travail. Elle n'a plus du tout de vie en dehors et fait un burn-out. Elle reste sonnée, vidée, sans énergie. Léonard, son psychiatre, lui suggère de se lancer dans le bénévolat, pour qu'elle retrouve un sens à la vie.

Elle choisit un peu au hasard "écrivain public" et se retrouve à aider des femmes au Palais des Femmes de l'Armée du Salut. Mais il faut qu'elle y trouve sa place, qu'elle parvienne à être acceptée, ce qui est loin d'être facile.

1925, Blanche est officier dans l'Armée du Salut à Paris. Révoltée par la situation des femmes et leur extrême pauvreté, leur grande vulnérabilité, elle a renoncé à une vie facile et aisée, à une famille qui ne la comprend pas. Elle, qui était surnommée "La Mondaine", s'est totalement investie dans cette cause qui lui ressemble. Elle veut aider, faire plus, toujours plus. Elle rencontre Albin, qui sera son allié, son soutien sans limite, son mari, le père de ses enfants. Ensemble, ils vont acheter de rénover...le Palais des Femmes. Un pari fou, auquel personne ne croit, trop ambitieux, un puits sans fond.

Solène et Blanche, deux femmes au destin lié mais qui ne se croiseront jamais.

A travers elles, leurs histoires, l'auteure raconte les destins terribles des femmes de la rue. Des récits qui font monter les larmes aux yeux, des histoires difficiles.

J'ai adoré ce roman, qui n'a strictement rien à voir avec le premier, mais qui est très puissant, fort, qui défens la cause des femmes.

A LIRE !!!

chat qui lit