Je voulais le lire depuis sa sortie :

La-derniere-fois-que-j-ai-vu-Adele

224 pages. Paru en août 2019 (rentrée littéraire)

Adèle a 16 ans. Elle disparaît du jour au lendemain, pour le plus grand désarroi de sa mère. Elle met un moment avant de signaler sa disparition, parce que les relations avec sa fille s'étaient fortement dégradées.

Elles ne se parlaient plus, ne communiquaient plus.

On suit son cheminement, et nous on devine par la couverture ce qui est arrivé : Adèle s'est convertie, Adèle est partie.

Sauf que l'impensable arrive : un attentat. En plein Paris. Qui fait 19 morts, des jeunes.

Et la photo d'Adèle apparait alors sur tous les écrans : elle est recherchée par la police, elle est complice.

Sa mère est perdue, ne comprend pas, ne comprend rien.

Adèle avait parfaitement caché sa transformation.

On écoute alors les témoignages de ses ex-amies, son frère

Un petit livre qui se lit vite, effrayant de réalisme

lire