31 mai 2020

Bilan de mai

Encore un mois de confinement (non, je n'ai pas pu reprendre ma vie où je l'avais laissée en mars et retourner travailler) mais pas, surtout pas, synonyme d'ennui. J'ai beaucoup pioché dans mes stocks de laine, repris la broderie avec joie, lu, continué mes séances quotidiennes de Pilates, jardiné, eu de petites joies, j'ai pris le temps, vraiment.

 

En mai, j'ai lu :

400_pages_mai_2019  288_pages_2015

384_ages_fev_2020  mars_2020_336_pages

260_pages_janvier_2020  368_pages_avril_2020

 

En mai, j'ai crocheté :

IMG_20200503_121151

IMG_20200510_115438

 

En mai, j'ai cousu (des tas de masques, je vous épargne les photos) :

IMG_20200506_184103  IMG_20200505_130116

IMG_20200514_124633

 

En mai, j'ai tricoté :

IMG_20200510_172442

IMG_20200516_210950

IMG_20200522_163348

 

Pratiquer le Pilates quotidiennement a rapidement été bénéfique : perte douce de poids, et surtout perte de cm de tailles, hanches, et puis bien-être, diminution des douleurs. J'ai eu de la chance, je me suis équipée avant le confinement (gros ballon, brique de Pilates) et ça m'a été drôlement utile ! Pour ce qui me manquait (petit ballon, élastique) j'ai bricolé avec ce que j'avais sous la main.

IMG_20200514_102916

Je n'ai plus qu'à me coudre d'autres pantalons ! Je flotte dans mes vêtements, dans mes culottes, ah ah ! D'ailleurs si vous avez des patrons de culotte à me conseiller, je veux bien.

IMG_20200510_192352

J'ai pu retourner chez Ecolaines et à Imagine :

IMG_20200514_152412

IMG_20200514_153016

Hier, je suis tombée sur des laines magnifiques chez Noz :

IMG_20200530_161907

J'ai commandé la pochette de confinement de Pascal Jaouen et brodé des masques grâce aux patrons qu'il a offert gratuitement en ligne :

IMG_20200514_124435  IMG_20200514_124945

 

Il m'a permis de reprendre la broderie :

IMG_20200522_193223

 

Le joli mois de mai se termine :

IMG_20200519_183149

IMG_20200518_191446

IMG_20200516_152128

 

Juin s'annonce, avec, enfin, la reprise du travail !

😎😎😎

Posté par Huloga à 05:25 A - - Commentaires [47] - Permalien [#]
Tags :


29 mai 2020

Chauffe-coeur

Il y a des années que j'avais ce patron de Citronille dans mes favoris : le chauffe-coeur. Il tentait également beaucoup Loïcia, surtout après avoir vu au cinéma (ah le cinéma ! C'était bien !) "Les filles du Dr March". Non, pour moi ce n'est pas un cache-coeur, mais bien un chauffe-coeur. Le cache-coeur descend plus bas, jusqu'au ventre.

Mais il faut l'avouer, l'idée de payer 7€ pour un patron aussi simple me freinait. Et puis pendant le confinement, je me suis dit que, peut-être, comme pour beaucoup de sites, les patrons étaient proposés en PDF, donc moins chers (pas de frais de port) ? Bingo, il était proposé à 5€. Là j'étais d'accord ! 

IMG_20200524_120246

Je l'ai donc commandé et reçu directement par mail. Gain de temps en plus ! 

Bon, j'étais bloquée parce qu'il fallait que j'aille voir la laine, mais je progressais. Quand Ecolaines a de nouveau ouvert, je suis allée voir les laines. La laine prévue était la "Ambiance" de Fonty. Très belle mais chez nous, personne ne la supporte malheureusement, elle graaaaatte. Je l'ai remplacée par la Basic Mérino de chez Katia :

IMG_20200524_120537

Je l'ai tricoté rapidement mais il a fallu que je retourne chercher une pelote. Il en faut 3, je n'avais pas bien lu, ah là là ! J'ai eu la chance de pouvoir en trouver une du même bain tres heureux

En 4 jours, c'était plié !

IMG_20200522_163348

IMG_20200522_114240

Elle a choisi deux boutons très anciens pour le fermer :

IMG_20200522_163400

Contente d'avoir terminé ce tricot noir. Je m'en tricoterai un aussi, mais pas en noir. C'est un petit ouvrage rapide et facile à réaliser, un peu original et désuet, à porter sur une tunique en mi-saison, ou une robe, j'adore ! Loïcia est ravie en plus. Elle n'a pas eu le temps de voir que je tricotais ce qu'elle attendait depuis longtemps.

SAVE_20200528_224347

SAVE_20200528_224342

Oui je sais, elle l'a mis à l'envers....je n'ai pas eu le cœur de oui faire reprendre des photos, elle est en plein dans ses examens de fin d'année....

Voilà 3 pelotes qui n'ont pas eu le temps d'atteindre mon stock !

tricot coeur

Posté par Huloga à 05:43 A - - Commentaires [30] - Permalien [#]
Tags : , ,

27 mai 2020

J'ai failli te manquer

Quel roman !

368_pages_avril_2020

368 pages, paru en avril 2020 en ebook [Il va sortir en juin en format papier]

Il s'agit d'une très belle histoire. Peut-être autobiographique ?

Cerise est la fille de Lise et Axel. Axel est un écrivain très célèbre, mondialement connu. Lise ne vit que par et pour lui, mais s'impose auprès de lui, solaire et magnifique.

Cerise est adorée par son père, heureusement pour elle. Sa mère ne cesse de répéter qu'elle aurait préféré un garçon, garon qu'elle aurait perdu. Lise prend toute la place, quitte à évincer totalement sa fille. L'aime-t-elle ? On en doute, et Cerise la première ! Elle a d'ailleurs hérité de ce prénom....à cause d'un yaourt à la cerise. Tout est dit...Lise ne lui épargne rien, tous ses mots font mal, sont destinés à blesser, consciemment ou non.

Axel meurt lorsque Cerise a 17 ans, laissant mère et fille dans un grand désarroi. La mère devient encore plus rèche, insupportable, méchante. Cerise finit de grandir trop vite, perdue face à cette mère qui lui mène la vie trop dure. Elle devient écrivain, parlant de son père, essayant de construire sa propre vie. Comment exister, trouver sa voie ? Cerise a la chance d'avoir des amis sincères, dont Ganaëlle, qui l'aident à tenir debout et répondent toujours présents.

Chaque chapitre est une voix qui parle : Axel, Lise, Cerise. Et petit à petit, l'air de rien, on comprend un passé très enfoui, très difficile, peuplé de silences et de mensonges, destructeur. Si Lise est vraiment extrêmement agaçante, elle a ses raisons, qui remontent à loin. Il faut dérouler le fil, lentement.

Cerise déniche des secrets, tombe amoureuse d'un Breton en Afrique du sud. On voyage entre Paris, Quiberon, l'Île de Groix et l'Afrique. La mer et la savane. Le silence et les touristes. L'air iodé et la poussière d'Afrique. Le bateau et le petit avion.

Mère et fille vont-elles réussir à se trouver, se retrouver, ou vont-elles se manquer ?

Lorraine Fouchet a, pour moi, écrit son plus beau roman, le plus fouillé, le plus juste, le plus intense.

Je vous le recommande vraiment !

livre2

Posté par Huloga à 05:23 A - - Commentaires [19] - Permalien [#]
Tags : ,

25 mai 2020

Masques brodés

Pendant le confinement, le brodeur breton Pascal Jaouen est resté très actif. Il a mis en ligne gratuitement des patrons de broderies pour masques (anatomiques) et créé une pochette de confinement.

J'ai téléchargé et imprimé les modèles de masques. Pour le tissu, rien de plus facile, j'ai un grand coupon de popeline blanche.

Alors j'ai brodé et de façon tout à fait inattendue, ça m'a énormément apaisée :

IMG_20200505_172800

 

IMG_20200514_133953  IMG_20200514_222836

IMG_20200506_182512  IMG_20200511_142745

Oui, j'entends les petites voix dire :"ah mais faire des trous dans un masque, ce n'est pas bien !". Certes. Sauf que dans ce cas je couds des masques avec 3 épaisseurs, et puis je ne suis pas un personnel soignant, le masque me sert uniquement pour faire les courses ou mes rendez-vous médicaux. Donc je me permets de me faire plaisir. De plus, pour ne faire courir de risque à personne, je ne les offre pas.

IMG_20200522_193223

IMG_20200522_192832  IMG_20200513_152338

J'ai aussi commandé la pochette de confinement, qui a mis un peu de temps à arriver, ce qui était normal. Elle contient toutes les fournitures pour broder, mais aussi un lien avec un code vers des vidéos qui expliquent les points pour droitier ET GAUCHER ! Aaaaaaaahhhhh MERCI Monsieur Jaouen !!!!!

IMG_20200514_124435

IMG_20200514_124945

Tout comme les chaussettes, j'ai à présent toujours un masque à broder en cours sur mon tambour. J'aimerais beaucoup broder sur un tissu foncé, la broderie ressortant mieux, mais je n'ai pas trouvé comment recopier le motif. J'ai acheté un kit pour décalquer les motifs, mais ça fonctionne uniquement sur un tissu clair. Si vous avez des idées pour du coton foncé, ça m'aiderait beaucoup !

J'ai réussi sur du bleu marine, mais en galérant beaucoup, alors que je suis sûre qu'il existe une astuce simple pour recopier :

IMG_20200520_133808

Encore un côté positif au confinement !

Connaissiez-vous ces masques brodés ?

broder

Posté par Huloga à 05:56 A - - Commentaires [39] - Permalien [#]
Tags :

23 mai 2020

Le répondeur

J'ai eu du mal à trouver un roman qui m'emballe après mes dernières lectures.

Et puis.....bim! je suis tombée sur dans celui-ci :

260_pages_janvier_2020

260 pages, paru en janvier 2020

Baptiste est imitateur. Mais il se cantonne aux personnalités anciennes et moins connues, celles dont peu de personnes se rappellent. Alors il peine à réunir un public, à réussir, à percer.

Pierre est un écrivain très connu, très prolifique, mais qui peine à avoir la paix dont il a besoin pour écrire.

Alors Pierre a une idée : il va embaucher Baptiste pour prendre sa place et répondre au téléphone, en se faisant passer pour lui !

D'abord réticent, Baptiste accepte, surtout pour l'argent, pas mal pour le défi que cela représente.

Commence alors pour eux une vie de liberté : Pierre peut écrire comme il veut, autant qu'il veut. Il a fourni à Baptiste une "bible", contenant toutes les informations nécessaires pour répondre à chacun des interlocuteurs. L'imitateur découvre aussi qu'il peut organiser sa journée comme il le veut, puisqu'il lui suffit de répondre à tous les appels reçus chaque jour, tout en étant extrêmement bien payé.

Sauf qu'évidemment, Baptiste se retrouve pris dans une vie qui n'est pas la sienne, avec une famille qui n'est pas la sienne. Voulant bien faire, il tente de dénouer des noeuds, de résoudre des problèmes anciens et permanents et qui finissent par le dépasser.

L'écriture est très fouillée, très imagée. Pour imiter, Baptiste a besoin de visualiser une image, une odeur, un contexte.

Les chapitres défilent parce qu'on veut connaître la suite, la fin ! J'ai été happée sans m'en rendre compte. Un roman parfait pour s'évader.

J'ai adoré cette histoire très originale et au fond assez plausible, avec une écriture pour moi inédite et originale.

livre

Posté par Huloga à 06:09 A - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :


21 mai 2020

Mon gilet rouge

Il fait partie de mes tricots de confinement. J'ai acheté ce modèle Hedwige de NCL dès sa sortie. Je savais que je voulais le tricoter en Gilliatt de De Rerum Natura. Je le voulais rouge. J'avais la couleur Dragon en stock, parfait.

Rouge : couleur de la survie, de la sécurité, de la conscience physique, de l'ancrage

Je l'ai tricoté pendant le confinement, et j'ai attendu que la chouette mercerie Imagine ouvre pour aller chercher les boutons qui allaient bien. Vous vous rappelez mon grand tri/déballage de boutons du mois dernier ? C'était pour ça ! Et bien dans tous ces boutons, aucun n'allait, un comble ! J'ai utilisé 4 pelotes 1/4. Il me reste de quoi tricoter un bonnet. Les boutons paraissent blancs mais ils sont bien rouges.

IMG_20200516_211039

IMG_20200516_211011

IMG_20200516_210950

ça a fait un bon trou dans mon stock ! J'adore ce gilet, bien chaud pour les matinées encore fraîches. J'aurais pu tricoter la taille en-dessous. Il faut que j'intègre ma perte de poids.

IMG_20200518_110015

tricot_mouton

Posté par Huloga à 05:30 A - - Commentaires [29] - Permalien [#]
Tags : , , ,

19 mai 2020

Broderie anglaise

J'avais coupé ce coupon acheté il y a un bon moment chez Écolaines, AVANT le confinement !

Entre les masques et le sopalin, j'avais la flemme de changer les cônes de ma surjeteuse pour les blancs. Et les jours, les semaines, puis les mois, ont passé. Incroyable quand j'y repense !

OMG

J'avais repris mon indispensable patron Pétula de Citronille :

pétula-citronille

J'ai élargi les manches pour pouvoir les froncer dans un bracelet de manche.

Le résultat me plaît vraiment beaucoup !

IMG_20200514_124633

IMG_20200514_124626

IMG_20200513_154238

IMG_20200513_154233

IMG_20200513_154225

Et voilà, un coupon en moins !

Yeah !!!

Posté par Huloga à 06:24 A - - Commentaires [17] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

17 mai 2020

Chaussettes de confinement

J'ai tricoté cette paire de chaussettes pendant le confinement. Les pelotes m'ont été offertes il y a 7 ou 8 ans par une amie. Pas de composition sur l'étiquette, mais au toucher et en tricotant, ça ressemble beaucoup à du coton. J'avais tricoté quelques paires en coton l'année dernière, et je les porte énormément. Donc j'ai cherché dans tous mes restes et pelotes anciennes pour en tricoter d'autres :

IMG_20200510_172459

IMG_20200510_172455

IMG_20200510_172442

Il me reste de quoi en tricoter une autre paire ! Je ne m'explique pas pourquoi la laine fait une sorte de pulling sur le pied, et des rayures sur la tige, sachant que le nombre de mailles est identique. Si vous avez des explications, je prends !

tricoter

Posté par Huloga à 05:27 A - - Commentaires [36] - Permalien [#]
Tags : , ,

15 mai 2020

Une pieuvre pour Plume

Avant le confinement, nous avons eu la chance d'avoir un tricot T et j'ai eu la chance de pouvoir m'y rendre. Cécile m'avait donné une petit sac contenant de la laine de ses moutons. Le but était de réaliser un jouet pour les chats.

IMG_20200510_115412

Je ne trouvais pas le modèle idéal et bingo, j'ai pensé à une pieuvre !

IMG_20200510_115438

IMG_20200510_115428

ça m'a pris peu de temps, je l'ai crocheté dans un reste de laine, je me suis servie de la laine pour le rembourrage et effectivement, Plume adore ! Elle doit être attirée par l'odeur de mouton ! Il me reste de la laine, je vais en réaliser encore une ou deux.

IMG_20200510_115645

IMG_20200510_115628

IMG_20200509_225143

 

chat pelote2

Posté par Huloga à 05:25 A - - Commentaires [37] - Permalien [#]
Tags :

13 mai 2020

Le tricot a changé ma vie

Oui, je n'ai pas peur de l'écrire, le tricot a changé ma vie ! Je profite d'un creux de créations (oui oui, toujours des masques et des masques à coudre) pour prendre enfin le temps de rédiger un article qui me semble important et qui me trotte dans la tête depuis un bon moment déjà.

 

Voici 10 raisons qui expliquent que j'ai toujours au moins un tricot en cours :

1 - Il m'a fait rencontrer des personnes formidables, dont une qui est devenue au fil du temps quelqu'un à qui je tiens énormément. Comme un fil qui se tricote, notre amitié s'est tissée point après point. Nos rencontres sont importantes pour moi et ne plus pouvoir la voir à cause du confinement me l'a encore fait ressentir davantage.

     J'ai aussi commencé à participer aux tricots T et fait de très très belles rencontres, des "personnes" qui sont devenues copines, puis amies. Vraiment ! Le tricot permet de tisser des liens très forts et sincères. Là encore, ne plus les voir lors du confinement a été difficile. Avouons-le, cette période a été l'occasion de se rendre compte de ceux qui manquaient vraiment !

Tricoter en rigolant

2 - J'étais une grande, très grande frileuse. Je superposais les couches en vain l'hiver. J'avais éternellement froid aux pieds. Depuis que je tricote, c'est TER-MI-NÉ ! Je n'ai plus jamais froid ou, si jamais ça arrive, je sais quoi porter pour me réchauffer en un rien de temps. Seules les frileuses perpétuelles peuvent me comprendre ! Avoir trop chaud en plein hiver est une joie immense. Petit à petit, j'ai appris à connaître les fibres et savoir lesquelles porter pour quelles températures. Là encore, quelle joie ! Je me fais également plaisir avec les bonnets, puisque la chaleur s'en va par la tête.

tricot_moutons2

3 - Le tricot apprend la lenteur, à ralentir. Vouloir un pull ne veut pas dire qu'on l'aura rapidement (sauf si on arrête de dormir pour tricoter ! ah ah !). Il faut choisir le patron, choisir la laine, attendre qu'elle arrive si elle est commandée, puis s'y mettre, tâtonner parfois, détricoter, retricoter. Donc je choisis vraiment mes patrons avec soin, parce qu'un ouvrage sera forcément une décision de plusieurs semaines, voire mois. Et du coup, mes enfants comprennent aussi que c'est un ouvrage qui se mérite. Pas question d'aller dans un magasin et de ressortir avec un pull venu du bout du monde donc forcément éphémère parce qu'en grande (voire en totalité) en plastique ! Eux aussi font à présent attention aux matières, à la provenance, et c'est très bien.

doucement

4 - Le tricot m'a appris à être encore plus responsable : quelle laine ? Quel animal ? Dans quelles conditions d'élevages ? Quelles matières ajoutées ou non ? Quelle teinture ? Je me tourne de plus en plus vers des laines éco-responsables, la palme revenant pour moi à De Rerum Natura : des laines très chaudes, dans le respect des animaux et des hommes. Au départ je tricotais pour apprendre. Maintenant je tricote en étant fière des matières utilisées, de la provenance des fibres. Je commence à regarder en Bretagne aussi, parce qu'il y a de belles laines, pas loin !

tricot_mouton

5 - Le tricot m'a permis de diminuer considérablement mes doses d'anti-douleurs. Concentrée sur mes rangs, je pensais moins à mon ventre et ses misères. J'ai pu diminuer des doses que je trouvais déjà trop importantes. Quand je tricote, je suis en auto-hypnose, je suis calme, je ne pense à rien d'autres qu'à faire monter mon ouvrage, maille après maille. D'ailleurs en tricotant, je pense souvent à l'ouvrage suivant ! Et à présent, tricoter calmement pendant une séance de Tens est un grand bonheur. Je ne suis plus du tout "parasitée" par la douleur, je suis entièrement tournée vers mon ouvrage.

concentration

6 - Le tricot m'a rendue fière de moi. Bien-sûr, je vois les erreurs et imperfections de mes premiers ouvrages. Mais ce n'est pas grave, avec le temps je m'améliore et un jour peut-être, je parviendrai à tricoter en anglais. J'ai appris de toutes mes erreurs. Il m'est arrivé de détricoter des ouvrages pour tricoter mieux. De comprendre des points, des montages, des patrons, ça me rend d'autant plus fière que ça me semblait vraiment compliqué pour une gauchère. Et puis non, quand tu rencontres une personne qui déploie des trésors de patience (voir point 1), ça fonctionne ! Mais quand je pense au chemin parcouru, je suis vraiment fière.

danse

7 - Le tricot m'a permis de savoir ce qui me va ou pas. Je sais que je préfère porter de gros pulls en hiver, des gilets le reste du temps. Que j'aime les manches raglan. Que coudre des boutons ne m'embête pas. Que je préfère une encolure de type cardigan qu'en V (mais qui n'est pas exclue non plus). Là encore, quelle chance !

fier

8 - Le tricot m'a réconcilée en douceur avec les maths. Calculer un échantillon, l'adapter, faire un produit en croix, compter les rangs, compter les mailles pour chercher une erreur.....tout cela, ce sont des maths !

calculs

9 - Le tricot m'a permis de faire plaisir autour de moi, à ceux qui aiment. Toutes les tricoteuses pensent dès le début de l'année aux cadeaux de noël à préparer. Parce que tricoter prend du temps (cf point 3) et que cela se réfléchit. Pareil pour un anniversaire. Il faut anticiper, s'organiser, prévoir.

tricot_anniversaire

10 - Le tricot me permet de ne pas m'ennuyer pendant le confinement. J'ai tricoté deux gilets, des chaussettes, eu grand plaisir à piocher dans mon stock et à faire le point. J'ai bien vu la différence avec ceux qui ont vite tourné en rond et ne savaient plus quoi faire à part rester devant un écran ! Il a plutôt été nécessaire que je me freine, j'aurais volontiers commencé plein d'ouvrages ! Pour la même raison, je ne m'ennuie jamais en salle d'attente, puisque j'ai toujours mon petit sac à projet-chaussette avec moi.

tricoter

Et vous ? Vous tricotez ? Quelles sont vos motivations ? Si vous ne tricotez pas, pourquoi ?

tricot coeur

Posté par Huloga à 05:24 A - - Commentaires [45] - Permalien [#]
Tags : ,