Une lecture moins légère qu'il n'y parait :

mai_2019_264_pages

264 pages, paru en mai 2019

Jeanne a 81 ans quand elle se retrouve malgré elle placée en maison de retraite par ses 5 enfants, qu'elle qualifie alors de sales gosses. Elle est encore très indépendante et ne comprend pas. Toute sa vie, elle s'est dévouée à son mari, ses enfants, sans broncher, en trouvant cela normal....et là, elle ne comprend pas. Elle porte alors un regard neuf sur ses enfants, petits-enfants, qu'elle pensait connaître. Qui sont-ils pour penser à sa place ? Imaginer qu'elle serait mieux là sans lui demander son avis ? Elle le vit comme une véritable trahison et cherche à exprimer sa colère.

Elle se révolte, feint la sénilité et nous avons droit à des moments vraiment très drôles ! Jolie vengeance intelligente.

Et puis petit à petit, elle intègre une "bande" de joyeux lurons : Jo, Léon, Loulou, Lucienne et Paddy. Un vendredi par mois, ils se réunissent chez l'un ou l'autre et organisent une Soirée des regrets. L'un d'eux explique un regret de sa vie passée, et les autres tentent de le résoudre. C'est une de ces soirées qui va changer profondément leur vie à tous.

Alors que Jeanne a tout fait pendant des mois pour montrer à sa famille son refus de rester là, elle va s'adapter et chercher à rester absolument, parce que cette nouvelle vie lui plaît énormément ! Ses enfants sont perdus et décontenancés, ce qui amuse encore plus Jeanne.

J'ai cru au départ à un roman "simplement" feel good et léger, mais au contraire, en passant par l'humour, il aborde de vrais problèmes de fond : la vieillesse, la perception du grand âge, les souvenirs, les regrets et remords, mais aussi les bons moments passés, les liens, la famille, l'entraide, la solidarité.

J'ai vraiment beaucoup aimé ce livre !

livre2