J'aime les romans de Sophie Tal Men depuis la sortie du premier. Je n'ai pas été déçue !

304_pages_mars_2020

304 pages, paru en mars 2020

Cette fois on retrouve Anna, la cousine de Matthieu. 

Elle revient d'Argentine enceinte et dévastée. Son mari est mort. Matthieu la prend sous son aile, mais il va falloir qu'elle se reconstruise.

Et puis il y a Gabriel, le meilleur ami de Marie, qui se retrouve un peu malgré lui embarqué dans une association qui aide les parents d'enfants hospitalisés. Gabriel se rend compte qu'il a un don : celui de bercer les bébés. Il est immense, imposant, c'est un boxeur.....et il est capable de bercer et calmer les bébés hospitalisés en quelques minutes. Un vrai don. Il a eu une enfance chaotique et violente, avec un père qui a tué sa mère sous ses yeux et si violemment projeté son frère, qu'il en a gardé des séquelles. Les deux garçons ont été adoptés par GiaGia, une mère de substitution formidable. Elle les a recueillis, reconstruits, portés, bercés.

Le chemin de Gabriel va croiser celui d'Anna. À la naissance d'Andreas, elle est perdue, seule, désemparée, et le bébé ne cesse de hurler. Il est en colère.

Gabriel va tenter doucement d'apprivoiser Andreas, puis Anna....

On retrouve le Gobe-mouches, Groix, Brest, la mer, l'entraide, la solidarité, les larmes aussi, la reconstruction, la vie quoi !

Vous pouvez prendre une bouffée d'iode même si vous n'avez pas lu les précédents romans.

En prime dans celui-ci : des recettes bretonnes qu'il me tarde d'essayer !

livre2