J'ai ADORÉ !!!!

360_pages_juin_2020

360 pages, paru en juin 2020

Les chapitres entrecroisent l'histoire de Lili et celle d'Élise.

Lili vient d'accoucher. Sa toute petite fille est minuscule, prématurée. Et elle est perdue, Lili, face à ce bébé qui ne ressemble pas au bébé dont elle rêvait, qu'elle imaginait. Sa petite-toute-petite est fragile, ne respire pas seule, ne peut pas téter, et est pleine de tuyaux, de machines, de bips inquiétants. Le papa est tout aussi perdu, mais ils sont soudés.

Et puis il y a Élise, jeune cinquatenaire qui, après 23 ans passés à s'occuper avec beaucoup d'amour de ses 2 enfants, Charline et Thomas, se retrouve seule. Charline a quitté la maison depuis un moment, elle vit en couple avec un anglais à Londres, elle vit sa vie. On commence le roman avec le départ de Thomas, qui met Élise face à elle-même, face à sa solitude, même si elle garde avec elle Édouard, le vieux chien (moche !) de Thomas. Elle n'a vécu que par et pour ses enfants, elle ne se connaît plus, ne connaît plus ses goûts, ses envies, ses besoins.

Les chapitres alternent avec le quotidien de l'une et l'autre, et leur évolution, leurs apprentissages. Lili apprend à connaître son bébé, à vivre chaque jour l'un après l'autre, à guetter la moindre amélioration, à avoir le coeur qui s'emballe au moindre bip. Elle fait la connaissance des autres parents, compagnons involontaires d'une situation subie et qui finissent par nouer des liens, s'épauler. Ils traversent la même épreuve, ils se comprennent. Hommage aussi à tout le personnel soignant, dévoué aux bébés et aux parents.

Élise doit revoir entièrement son organisation et choisit de prendre soin d'elle par la danse, et de prendre soin des autres en se portant volontaire à la maternité pour bercer les bébés prématurés.

C'est marrant, on retrouve cette même découverte des bénévoles berceurs, que Sophie Tal Men évoque également dans son dernier roman.

Comme elles sont toutes les deux en néonatalogie, on s'attend à la rencontre et......

Je ne dirais rien ! La fin m'a complètement cueillie, je suis restée avec un "ouaaaaaaaaaah", un bon moment ! C'est un sublime roman sur l'amour des mamans, les sentiments, l'empathie, la tendresse. Entre les chapitres, parfois, il y a des échanges de sms très très drôles entre Élise et ses enfants.

J'ai adoré, vraiment adoré, parce que c'est beau, c'est plein de jolis moments, d'humour aussi, d'autodérision, mais aussi de "la vie" qui peut ne pas faire de cadeaux et pourtant.....

LISEZ-LE !!!!!!

livre2