17 mars 2017

Jeux de miroirs

J'ai été attirée par le titre :

304 pages

304 pages. Paru en janvier 2017

Peter Katz est un agent littéraire. Il reçoit des tonnes de romans à éditer ou non. Un jour il reçoit un extrait qui s'intitule "Jeux de miroirs" et il est pris dans l'intrigue, qui raconte les faits qui ont marqué le meurtre d'un célèbre professeur de psychologie cognitive, assassiné en 1987. Le meurtre n'a jamais été élucidé.

Malheureusement l'auteur du manuscrit est lui aussi décédé. N'ayant que le début de l'intrigue, et persuadé que ce livre aura un grand succès, Peter va tenter d'en savoir plus.

Sauf qu'à force de passer d'intrigue en personnage, de rebondissements en découvertes....moi j'ai été complètement larguée par moment !

Je comprends très bien ce qu'a voulu démontrer l'auteur : les faits sont parfois trompeurs et on a l'impression de voir ce qui n'est en fait qu'un jeu de miroirs.....sauf que ça partait trop loin pour moi, qui lis le soir.

C'est un très bon roman, bien ficelé et qui tient en haleine, surtout dans la première moitié. Mais il m'a perdue en route !

Je suis tout de même allée jusqu'à la fin, besoin de connaître la vraie version !

lire

Posté par Huloga à 04:44 A - - Commentaires [11] - Permalien [#]


11 mars 2017

Les filles des autres

Un livre conseillé par Gérard Collard avec raison !

336 pages

336 pages. Paru en janvier 2017

Attention, on tombe dedans dès les premières pages !

Jane a 10 ans lorsqu'elle est la seule témoin de l'enlèvement de sa soeur Julie, 13 ans, en pleine nuit. Julie, qui voit sa soeur cachée dans la penderie de sa chambre, a juste le temps de faire "chuuut !" à sa soeur, avant de disparaître avec son ravisseur.

Jane grandit comme elle peut. Sa famille est détruite. Sa mère plonge dans l'alcoolisme pour noyer son chagrin, puis s'en sort.

8 ans plus tard, Jane est à la fac. Si elle a maintenu des liens forts avec son père, c'est compliqué avec sa mère, qui l'aime pourtant énormément. Mais la perte tragique de Julie et le fait de ne pas savoir ce qui lui est arrivé a tout détruit.

Jane rentre de la fac pour les vacances et.....Julie vient sonner à la porte. Le temps se fige.

D'où arrive-t-elle ? Que lui est-il arrivé ? Pourquoi revient-elle 8 ans plus tard ? Mais est-ce vraiment Julie ? Dès le départ, le doute s'installe....

Alors j'ai failli arrêter parce que je voyais clairement les 2 options : c'était bien Julie et ça se terminait bien, etc, etc. Ou alors ce n'était pas Julie et ça se terminait mal, etc, etc....

SAUF QUE VOUS DEVEZ ALLER JUSQU'AU BOUT !!!!!

Ce roman est absolument incroyable et nous emmène là où on ne pense pas aller !

Bien-sûr il y a l'histoire de l'enlèvement d'une enfant, mais aussi la résilience, et le fait que quoiqu'on fasse, on ne peut rien faire sur ce qui se passe dans la tête des enfants....

Il faut le lire ! Vraiment !

A LIRE !!!!!

lire2

PS : commencez-le en sachant que vous pouvez lire dans la nuit/avoir du temps devant vous, parce que je vous promets qu'il est extrêmement difficile de le lâcher !

Posté par Huloga à 04:52 A - - Commentaires [26] - Permalien [#]

04 mars 2017

Petits secrets, gros mensonges

J'ai eu du mal à me plonger dedans. Rien à voir avec ce livre en particulier. J'en ai entamé un, 2, 3, ....6....et finalement j'ai poursuivis celui-là. Tant mieux, parce qu'il est génial !

500 pages

500 pages. Paru en août 2016

Jane est une toute jeune maman, avec un fils de 5 ans. Elle vient s'installer dans une petite ville paradisiaque pour démarrer une nouvelle vie. Le petit garçon est adorable et pourtant il y a un lourd secret autour de sa naissance.

Le jour de la pré-rentrée scolaire se passe mal pour le petit Ziggy, accusé à tort d'avoir fait du mal à une petite fille.

Jane fait alors la connaissance de Madeline, puis de sa meilleure amie Céleste, qui elles aussi ont des secrets. On suit un lent décompte amenant à un dénouement mais l'écriture est telle qu'il est extrêmement difficile de lâcher le livre pour éteindre ! La vie rêvée de Céleste l'est-elle vraiment ? Pourquoi Madeline continue à faire la guerre à son ex-mari ?

On sent qu'un drame s'est noué et que les pages qui défilent vont nous y amener doucement mais sûrement, puisque les chapitres sont un décompte vers ce jour fatidique. Et pourtant rien, rien du tout ne m'a amenée à deviner ce qui allait arriver !!!! C'est donc un roman vraiment réussi que je vous conseille complètement !

A LIRE !!!!!

lire2

 

Posté par Huloga à 04:57 A - - Commentaires [18] - Permalien [#]

26 février 2017

Bonheur à gogo !

Vous voulez rire ? Alors hop !

231_pages

231 pages. Paru en octobre 2016

Quand on connait un peu le parcours et la vie de Jean-Louis Fournier, on ne peut qu'admirer sa capacité à sourire et rire, et la résilience dont il fait preuve.

Ici, ce sont de petits textes très courts, mais qu'est-ce que j'ai rigolé !

Il explique comment choisir son psy, comment en prendre soin. Il explique ne pas vouloir être heureux. Il aime être taciturne et faire la tête, c'est comme ça !

Et ce besoin actuel de bonheur le gonfle terriblement !

Un petit livre lu en une soirée, ou en une après-midi avec un bon thé pour, comme sur la couverture, avoir la banane !

A LIRE ABSOLUMENT !!!!

lire2

Posté par Huloga à 05:24 A - - Commentaires [20] - Permalien [#]
Tags :

14 février 2017

Nos adorables belles-filles

Ah en voilà un que j'ai dévoré !

269 pages

269 pages, paru en mai 2016

Un petit roman savoureux !

Martine, après 40 ans de mariage, décide que ça suffit, que son mari Jacques est vraiment insupportable.

Elle se rebelle, et au-lieu de s'affronter avec ses 3 belles-filles, elle trouve en elles des alliées. Les 3 fils sont aussi pénibles que leur père et elles décident que c'est terminé !

Jacques va avoir bien du mal à se voir remis en cause, lui qui était si bien tranquillement dans son fauteuil de patriarche, qui avait tout pouvoir. On les suit sur un an, d'un noël à l'autre, une année qui va tout changer dans la vie familiale et redistribuer les cartes.

Contrairement au roman de Delacourt, là on rentre tout de suite dans cette famille et on s'attache avec le sourire. Non seulement les situations sont plausibles, mais elles sont drôles en plus. On imagine complètement les personnages, jusqu'à la mamie Antoinette avec son caractère bien trempé, et pourtant tellement sage dans ses conseils !

Un petit roman dans la lignée des Feel good, qui fait du bien, bien écrit et drôlement agréable !

A LIRE !

lire2

Posté par Huloga à 05:03 A - - Commentaires [28] - Permalien [#]
Tags :


08 février 2017

Danser au bord de l'abîme

Je l'avoue, j'ai découvert cette année qu'il y a deux rentrées littéraires : en septembre et en janvier. En même temps, ce n'est pas une découverte qui a révolutionné ma vie hein ! Je vivais pareil avant qu'après, ah ah !

C'est parti donc pour les livres de janvier. Les critiques étaient tellement bonnes pour celui-ci que je me suis lancée :

Janvier 2017

320 pages. Paru en janvier 2017

Alors là, je suis bien en peine de vous dire si j'ai aimé ou pas.

Je suis allée au bout du roman, sans jamais être emballée, mais sans m'arrêter non plus, incapable de choisir.

Emma, bientôt la quarantaine, a un mari, 3 enfants, et a un jour un coup de foudre pour un inconnu dans une brasserie. Petit à petit, de regard en regards, elle va faire la connaissance d'Alexandre et tous les deux vont prendre la décision folle de tout plaquer pour vivre leur amour. Sauf qu'un évènement aussi brutal qu'impensable va se produire.

J'ai eu du mal à me dire qu'une mère peut abandonner ses enfants. D'ailleurs non, je n'ai pas eu de mal : je n'ai pas réussi.

Même si on comprend bien ses sentiments, son ras-le-bol de son quotidien, ça me semble improbable. Oh je sais que ça arrive hein, mais je n'ai pas réussi à entrer dans le roman....tout en n'arrivant pas à abandonner.

Un point positif en ce qui me concerne : Mimi, un des personnages, tricote des tonnes de pulls à longueur de pages et visiblement l'auteur s'est renseigné sur les points de tricot !

A vous de voir si vous vous lancez ou pas. Ne soyez pas rebuté par les 320 pages, certains chapitres ne font que 5 lignes....

Bref, si le résumé vous tente, allez y !

Ce n'est pas mauvais, mais ce n'est pas le roman de l'année non plus.

lire

Posté par Huloga à 04:54 A - - Commentaires [13] - Permalien [#]

29 janvier 2017

On dirait nous

J'aime bien cet auteur :

368 pages

368 pages. Paru en mai 2016

J'ai mis une dizaine de pages avant d'accrocher, et puis je ne l'ai plus lâché.

Soline Ilan et sont jeunes et amoureux. Soline joue du violoncelle, elle est une virtuose. Il lui a été prêté un violoncelle d'un million d'euros pour exercer son talent....mais elle perd ce prêt et n'arrive pas à se résoudre à vivre sans son instrument. Sauf qu'il faudrait trouver un million, qu'elle n'a évidemment pas.

Son compagnon est agent immobilier. Il gruge son agence et vit avec Soline dans un magnifique appartement en repoussant les éventuels acquéreurs par des mensonges. Ayant un grand coeur, il loge aussi un maximum de réfugiés dans d'autres appartements.

En face de chez eux vit un couple de personnes âgées, qui les surveillent et les épient sans qu'ils le sachent. Yoa descend d'une tribu tlingite, qui croit en la réincarnation. Piégée dans son corps par une maladie dégénérative, elle a décidée qu'elle se réincarnerait dans le bébé de Soline et Ilan. Son mari Georges est complètement d'accord.

Ainsi vont se nouer 4 vies d'une façon bien étrange. En échange de la promesse de ce bébé, Georges et Yoa rachètent le violoncelle pour Soline, c'est le prix à payer.

Mais le prix est lourd pour une telle intrusion dans leur vie, et définitivement. Quand Yoa décède, Ilan comprend les enjeux de cet étrange marché....trop tard ?

A noter quand même que visiblement pour l'auteur, être archiviste n'est pas un but en soi dans la vie et qu'on peut faire mieux. ça ne m'agace pas, ça me fait sourire : méconnaissance du métier hein ! Tant pis, c'est bien aussi de l'évoquer !

 

A LIRE pour l'originalité de l'histoire !!!!

lire2

Posté par Huloga à 05:27 A - - Commentaires [8] - Permalien [#]

23 janvier 2017

Comme une respiration

J'ai voulu le lire dès sa sortie, finalement ce sera en janvier :

160 pages

160 pages, paru en octobre 2016

Il s'agit de 40 nouvelles mais pas n'importe lesquelles : des nouvelles POSITIVES.

Dans un monde de brutes, Jean Teulé nous offre 40 petites bulles légères et jolies, qu'on lit en souriant et ça fait du bien !

J'ai reconnu son enfance avec la nouvelle du prof de dessin, j'ai aimé la maison aux oiseaux en Bretagne....et tout est léger et le but est atteint : ça fait du bien ! On sent que tout a été posé au moment où le pays sombrait dans la peur. On sent clairement le besoin de positif.

Dans la lignée du Feel Good : à lire de toute urgence !

Comme une respiration, on se pose. Comme une respiration, on reprend son souffle. Comme une respiration, on se sent mieux. Comme une respiration au printemps, ça apaise. Comme une respiration, on lève le nez entre deux nouvelles et on rêve.

Un seul regret : mes biblis préférées sont visiblement passées à côté et je l'ai attendu en vain. Il n'y a que 2 exemplaires, dommage !

lire2

Posté par Huloga à 05:10 A - - Commentaires [24] - Permalien [#]
Tags :

19 janvier 2017

Un bon écrivain est un écrivain mort

Une petite lecture détente :

241 pages

241 pages. Paru en Septembre 2016

Vous lisez un peu beaucoup et vous voulez rigoler ? Lisez-le !

L'auteur a choisi 10 grands écrivains français : Frédéric Belvédère, Michel Ouzbek, Amélie Latombe, Delphine Végane, David Mikonos, Kathy Podcol, Tatiana de Roseray, Christine Légo, Jean de Moisson et Yann Moite. Il a gardé les prénoms mais légèrement modifié les noms. Chacun a reçu une lettre anonyme pour le convier dans un monastère à Saorge. Ambiance "10 petits nègres" !

Chacun est décrit de façon comique et, je l'espère, en grossissant les traits hein ! On imagine chaque écrivain, et l'auteur ne laisse rien passer. A force de lire les noms tronqués, je n'arrivais parfois plus à retrouver les vrais noms, ha ah !

Ils sont censés participer à un débat littéraire sur le thème "littérature et modernité" mais évidemment rien de rien ne va se passer comme prévu. Un à un, ils vont disparaître dans des conditions diverses et variées....et comiques. Coincés dans ce monastère isolé et touristique (mais non ce n'est pas contradictoire....si peu !) ils vont devoir dénouer ces disparitions bizarres, luttant contre leur ego démesuré pour s'entraider.

C'est rythmé, drôle, bien écrit et je comprends que Gérard Collard en ait dit autant de bien !

A lire pour rire, sourire, se marrer !

lire2

Posté par Huloga à 05:24 A - - Commentaires [19] - Permalien [#]

15 janvier 2017

Mémé dans les orties

Il y a bien longtemps que je voulais lire ce livre à la couverture tentante :

286 pages

286 pages. Paru en 2015. Existe en poche

Je n'ai pas été déçue ! Un seul détail me chiffonne : je n'ai pas trouvé le rapport entre le titre et l'histoire !

Ferdinand est un vieux monsieur de 83 ans, ronchon et solitaire. Il ne discute plus qu'avec sa chienne Daisy. Tout le monde l'a fui : sa femme est partie avec le facteur, sa fille est partie vivre à l'autre bout du monde et il n'a pas d'amis.

Tout le monde dans l'immeuble le déteste et il le leur rend bien.

Jusqu'au jour où ça dérape. Daisy se fait écraser et la douleur plonge Ferdinand dans une peine considérable. Son laisser-aller pousse sa fille à prendre une décision : l'envoyer en maison de retraite.

Sauf que rien ne va se passer comme prévu. Ferdinand va devoir s'ouvrir à ses voisines et trouver du réconfort dans ceux qui l'entourent. On s'attache à tous ces personnages qui décident de ne pas laisser Ferdinand dans ses colères et sa tristesse.

Un livre évidemment Feel good, pour commencer l'année dans la bonne humeur ! En plus ça se lit vite !

A LIRE !

lire2

Posté par Huloga à 05:50 A - - Commentaires [21] - Permalien [#]
Tags :