17 janvier 2016

L'heure indigo

Un gros livre qui était sur ma liste et trouvé à la bibli :

432 pages

432 pages. Paru en octobre 2014

J'ai ADORÉ !!!!!!!!

Et si j'ai aimé, cette fois, ce n'est pas parce que l'histoire me "parlait", mais bien grâce à une formidable écriture !!!

Hope a 35 ans, elle est à un tournant de sa vie. Elle a divorcé et son divorce se passe mal. Sa fille de 12 ans lui mène la vie dure. Elle a perdu sa mère deux ans auparavant et il lui reste sa grand-mère, malheureusement atteinte de la maladie d'Alzheimer, Rose.

Hope tient à bout de bras la pâtisserie familiale, qui est toute sa vie mais sans qu'elle sache pourquoi. Elle n'a pas de temps pour elle et son avenir semble sombre. Seule, elle ne voit pas les soutiens autour d'elle et quand le banquier lui parle de faillite, elle ne sait pas quoi faire.

Elle en a déjà bien assez ? Non, puisque dans un éclair de lucidité, sa grand-mère lui donne une liste de nom, et lui demande d'aller à Paris pour savoir ce qu'ils sont devenus. Sidérée, Hope apprend que sa grand-mère est une juive qui a fuit la guerre en 1942, et pas une catholique arrivée aux États-Unis par amour.

Le temps est plus que compté et on suit les démarches et recherches de Hope, l'histoire de Rose et de sa famille. Et parfois, en début de chapitre, on découvre une recette de la pâtisserie !!! J'en ai recopié plusieurs, qu'il me tarde d'essayer.

J'ai été vraiment emportée par l'histoire et je l'ai quittée à regrets.

Vous laisserez-vous embarquer dans la vie de Rose ? J'espère que oui !!!!

Je vous le recommande +++++++++

bisous1

Posté par Huloga à 05:55 A - - Commentaires [17] - Permalien [#]


13 janvier 2016

Le retour

Depuis très longtemps sur ma liste, je l'ai déniché à la bibli :

487 pages

487 pages. Paru en 2007.

Oui je suis d'accord : c'est un pavé !!!!

Mais j'ai été emportée, embarquée complètement dans ce récit qui m'a énormément parlé. On connait tous plus ou moins l'histoire de James Cook, grand explorateur du 18è siècle, qui a parcouru les océans pour passer par Tahiti, la Nouvelle-Zélande et tellement d'autres endroits !

Et sa famille ? Sa femme ? Ses enfants ? L'auteure prend le parti de découvrir l'envers de la vie de James Cook, l'attente et la solitude terribles d'Élisabeth sa femme. Les enfants qui grandissent sans papa tout en l'adorant. On apprend aussi beaucoup sur la vie des femmes au 18è siècle, la perte des enfants, les souvenirs qui s'entassent.

Élisabeth doit se préparer à chaque départ de son mari, s'habituer à son absence, au manque de nouvelles, aux questions des enfants. Elle se débrouille quasiment seule et doit donc ré-apprendre à vivre en couple quand il revient. Elle participe à la mise en page de ses écrits, à l'écriture, la ré-écriture de ses journaux en livres, elle essaie de trouver une place, sa place.

Un roman qui m'a complètement passionnée mais parce qu'il me "parlait" beaucoup. Le côté découverte des îles du Pacifique, mais aussi l'absence du mari, etc....

A lire pour comprendre la place si particulière et remarquable de cette femme dans la société du 18è siècle !

bisous1

Posté par Huloga à 05:54 A - - Commentaires [28] - Permalien [#]

07 janvier 2016

Fantômes d'hiver

Parmi ma pile de la bibli :

41PaZw-xU1L

264 pages, paru en 2010, existe en poche

J'avais beaucoup aimé "Sépulcre" de cette auteure, alors quand j'ai vu celui-là sur les rayonnages de la bibli, hop !

L'histoire se déroule en 1928, en 1933.....et pas seulement.

En 1928, Freddie est un jeune homme extrêmement triste, qui ne se remet pas d'avoir perdu son grand frère adoré en 1916, pendant la Grande Guerre.

Il se trouve dans le sud de la France, âme en peine, quand il a un accident de voiture en plein hiver. Blessé, choqué aussi, il sort et se retrouve au beau milieu du village de Néans, perdu et totalement isolé. Il trouve une chambre chez une Mme Gary qui prend soin de lui et l'invite à une soirée : la fête de Saint-Étienne. Freddie n'a rien, plus rien à perdre. Il s'y rend et fait la connaissance de Fabrissa, avec qui un lien se créé immédiatement.

On est dans l'étrange et l'historique, dans la tristesse mais aussi dans la résilience. Malgré toutes les épreuves qui attendent Freddie, la plus surprenante est de réussir à retrouver sa vie malgré la perte extrêmement douloureuse de son frère.

Là aussi, le livre a été avalé en deux soirs, tellement il fallait que je sache la suite, parce qu'il est formidablement bien écrit !

(et puis il fallait le rendre à la bibli ! Ah ah ! Non non, je n'ai pas le temps d'être en retard dans mes retours avec un tel rythme de lecture...)

A LIRE !!!!

bisous1

Posté par Huloga à 05:23 A - - Commentaires [7] - Permalien [#]

03 janvier 2016

La blancheur qu'on croyait éternelle

On commence l'année avec un livre qui fait du BIEN !!!

224 pages

224 pages, paru en mai 2014

Le problème quand je vais à la bibli ramener un livre, c'est que je reviens toujours les bras chargés...

Mais quel bonheur ce livre !!!

C'est une histoire qui fait du bien.

Lucien n'est pas vieux mais il vit "à l'ancienne". Il aime les films de Truffaut, le romantisme, la fidélité. Il est pédiatre, aime les enfants...mais il est célibataire.

Mathilde a fait de grandes études mais se retrouve vendeuse de chocolats. Timide, introvertie, elle fait le tour de sa vie qu'elle juge ratée (elle est vendeuse et n'a pas su s'imposer auprès de son employeur par exemple) et se renferme encore plus. Elle finit par se rendre, pensant bien faire, à une réunion d'anciens collégiens, où tout lui semble décalé, à commencer par elle, où elle se rend compte qu'elle n'avait pas d'amis à cette époque. ça la rend encore plus triste.

Je me suis complètement retrouvée dans ce personage.

Évidemment on devine dès le début que Lucien et Mathilde vont forcément finir par se trouver, et que ça ira entre eux, d'autant plus qu'ils habitent le même immeuble....et alors ?

On retrouve avec un immense plaisir les références musicales, de cinéma, de tout !!!! Ah la rencontre avec Alain Souchon !!!

Je l'ai trouvé trop court ce roman ! J'aurais bien continué encore au moins 100 pages !!!!

Un roman léger sans être con-con, un roman de bienveillance, comme je les aime !

J'ai adoré lire cette histoire, malheureusement avalée en deux soirs !!

A LIRE pour commencer l'année sur du joli, du positif....

bisous1

Posté par Huloga à 05:03 A - - Commentaires [21] - Permalien [#]

29 décembre 2015

Quand j'étais Jane Eyre

Depuis longtemps sur ma liste, trouvé à la bibli :

238 pages

238 pages. Paru en 2012

J'ai eu du mal à entrer dedans. Parce que passer de Legardinier aux soeurs Brontë, c'est un vrai grand écart !

Après les 50 premières pages, c'était mieux, ouf ! Cela ne tient pas au roman, mais à ce que je venais de lire avant.

Nous voici en 1846. L'auteure a choisi de raconter l'histoire de Charlotte Brontë, qui écrit l'histoire de Jane Eyre. On plonge dans une période un peu triste, un peu terne, et très solitaire. Charlotte veille son père, qui vient de se faire opérer des yeux, parce qu'il avait perdu la vue. On suppose une opération de la cataracte, mais réalisée avec les moyens du bord en 1846 (bref, il a dû douiller le pauvre monsieur !).

Charlotte raconte, se raconte. La perte de sa mère, la perte de ses soeurs aînées qu'elle adorait, la déchéance de son frère, le seul garçon au milieu de 5 filles, le fils prodigue, le fils et frère adoré, et pourtant alcoolique et drogué en vieillissant.

Charlotte raconte son obstination à écrire, malgré le fait que ses romans lui sont systématiquement retournés par les maisons d'édition auxquelles elle les envoie. Ses soirées avec ses soeurs, qui écrivent également. Leurs envois communs aux maisons d'édition, sous un même pseudonyme androgyne....

L'auteure a parfaitement su retranscrire l'ambiance feutrée et silencieuse de l'époque. On suit Charlotte de 1846 à 1854, dans ses avancées dans l'écriture de son, puis ses romans.

Le roman est très bien écrit, très bien décrit aussi dans le quotidien et la condition de filles de pasteur.

A lire si vous aimez cette époque, à lire si vous ne connaissez pas cette époque. C'est en plus un petit livre qui se lit bien vite !

bisous1

Posté par Huloga à 05:38 A - - Commentaires [7] - Permalien [#]


23 décembre 2015

Quelqu'un pour qui trembler

J'ai vraiment aimé :

429 pages, oct 2015

429 pages. Paru en octobre 2015

Une réussite, une vraie ! Enfin moi j'y ai trouvé mon bonheur et beaucoup apprécié ce roman résolument optimiste et qui fait du bien. Un roman que j'ai eu plaisir à retrouver chaque soir.

Thomas est un médecin humanitaire au grand coeur. Voilà deux ans qu'il a tout quitté, y compris la femme qu'il aimait, pour partir dans un pays en guerre aider les populations démunies.

Sauf qu'il a tellement pensé aux autres, qu'il s'est totalement oublié.

Un jour, il apprend complètement par hasard qu'au moment où il a quitté sa vie, sa compagne était enceinte. Il a donc une fille de 20 ans mais ne le savait pas.

Il prend la décision de rentrer en France, au moins pour la voir. Il est décalé, à côté de tout. J'ai connu ce sentiment, que j'ai bien retrouvé dans le récit !

Thomas s'installe en France et prend la direction d'une maison de retraite, évidemment pleine de rencontres humaines enrichissantes, évidemment avec des chats.

Mais au-delà du récit, de l'histoire, j'ai aimé la capacité d'observation du héros, des petits détails qui peuvent rendre la vie tellement différente. Peut-être parce que je m'y retrouve aussi, parce que j'aime faire attention à toutes ces petites choses positives que tout le monde ne voit pas, ou ne prend pas le temps de voir.

Un roman qui fait du bien, et pas par un côté gnan-gnan, mais par une belle mise en lumière de ce que la vie peut apporter. Oui, ça penche un peu du côté rose et bleu de la force....et alors ????

A LIRE !!!!!!!

 

bisous1

 

Posté par Huloga à 05:04 A - - Commentaires [24] - Permalien [#]
Tags :

20 décembre 2015

13 à table

J'avais beaucoup aimé l'année dernière ce premier recueil de nouvelles écrites par des écrivains très variés et parfois très connus. Ils ont remis ça cette année, chouette !!!

IMG_3170

Et puis c'est pour une bonne cause, youpi !

 

J’ai beaucoup aimé la nouvelle de Bernard Werber, qui évoque en filigrane son roman « Le 6è sommeil » que j’avais tellement apprécié.

Sympa aussi la nouvelle d’Agnès Ledig et puis j’ai découvert des auteurs que je ne connaissais pas. J’ai eu plus de mal avec la nouvelle de Stéphane de Groodt (trop de jeux de mots dans une phrase pour moi !) mais celles de Michel Bussi ou Douglas Kennedy valent le détour !

Toutes les nouvelles ont un thème commun : la fratrie.

A lire, évidemment à lire, parce que vous faites une bonne action et offrez 4 repas aux Restos du Cœur...pour seulement 5€!

bisous1

Posté par Huloga à 05:52 A - - Commentaires [8] - Permalien [#]

12 décembre 2015

Le cercle de Farthing

Ah là là, quelle histoire ce livre, trouvé à la bibli !

352 pages

352 pages, paru en février 2015

J’ai été bien déroutée par ce roman ! Je n’ai compris que 30 pages (30 pages !) avant la fin, pourquoi j’étais un peu beaucoup perdue : c’est un roman de SF !!!

Voilà ce que c’est de prendre un roman sur la table de présentation de la bibli, avec un joli bandeau rédigé par un(e) bibliothécaire et qui donne envie de lire.

J’ai eu du mal à situer la date. Parce que tout laissait penser que l’histoire se passe en 1949, mais Hitler est encore là, les Juifs ont encore une situation extrêmement difficile….et bien quand on pense qu’on part sur un roman historique, il y a de quoi ne plus rien comprendre !

Mais si on lit le roman en acceptant d’emblée que la situation est fictive (un roman uchronique !) ça change tout.

Donc, nous voici en 1949, en Angleterre, dans le superbe manoir de Farthing. Dans ce manoir, où se retrouvent régulièrement tous les personnages politiques influents, un homme est tué. Il est assassiné d’un coup de poignard mais surtout, au bout du poignard, une étoile jaune a été plantée.

On suit l’enquête qui commence, avec un malheureux inspecteur de police complètement perdu face à tous les éléments qu’il recoupe et qui ne correspondent pas.

Au moment du meurtre, il n’y avait qu’un seul Juif présent, et toutes les preuves semblent l’accuser. Sauf qu’en progressant dans l’enquête, l’inspecteur découvre de nouveaux éléments qui le perdent chaque fois un peu plus.

Et nous aussi ? Non ! Le roman est très bien écrit et on se contente de suivre ce pauvre inspecteur bien embêté.

Donc l’écriture est bonne et à partir du moment où on accepte de se situer dans un temps qui n’existe pas, tout roule ! Un roman dense et à l’intrigue intéressante.

Je ne regrette pas de l’avoir pris sur la table !

A lire !!!

 

bisous1

 

Posté par Huloga à 05:13 A - - Commentaires [7] - Permalien [#]

06 décembre 2015

Le 6è sommeil

Un livre géniaaaaaaaaaal :

51C4CH1ascL

416 pages. Paru en septembre 2015

Ce roman m'a passionnée, peut-être parce qu'il y a plusieurs approches de lecture.

Il y a le roman : Jacques et sa mère qui se croisent et se ratent en permanence, tous les deux travaillant sur le sommeil, ses phases et ses répercussions sur la vie quotidienne. Le Jacques du futur, de 20 ans de plus que le Jacques du présent, vient le "visiter" pendant son sommeil pour lui livrer des informations importantes.

Et puis, et j'ai envie de dire "surtout", le côté sommeil et tout ce que j'ai pu apprendre, et tout ce qui m'a aidée à mieux dormir, par-delà le roman. On apprend et on comprend les phases de sommeil et toutes les conséquences au quotidien d'un mauvais sommeil ou d'un sommeil raté, quand sont les phases de sommeil où on récupère ou pas, comment certaines pathologies peuvent trouver des solutions dans le sommeil, etc.

A côté de tout cela, tout ce qui est écrit autour des animaux m'a profondément dérangée, voire peinée. Que ce soit l'expérimentation sur les chats, où l'auteur semble trouver normal d'implanter une clé USB dans le cerveau d'un caht (ce qui m'a révoltée...) ou l'alimentation en Malaisie, où le top semble de déguster le cerveau d'animaux vivants....toutes ces choses (heureusement mentionnées rapidement dans le roman, mais mentionnées), qui j'en suis sûre existent, mais que j'aurais préféré ne pas lire.

Malgré tout, malgré la tristesse que j'ai ressenti en lisant ces passages, j'ai énormément appris.

A lire pour le côté "on en apprend sur le sommeil", surtout si vous avez des problèmes pour dormir....

C'est un livre que je recommande, parce que ça a marché pour moi.

Serais-je la seule ? A vous de me le dire.....

bisous1

 

avent

Posté par Huloga à 05:45 A - - Commentaires [19] - Permalien [#]
Tags :

18 novembre 2015

D'après une histoire vraie

Ce roman a reçu le prix Renaudot après que j'ai terminé sa lecture :

août 2015

Paru en août 2015. 484 pages.

Voilà un bien étrange roman. J'ai mis du temps avant de savoir comment le prendre. J'allais même abandonner quand je me suis posée une question : ce malaise que je ressentais en lisant, est-ce que ce n'est pas la volonté de l'auteure ? A partir de là, je n'ai plus réussi à le lâcher.

Ce roman peut se lire de plusieurs façons.

Il y a l'intrigue de base : une auteure ayant connu un énorme succès avec son premier roman autibiographique, fait une rencontre qui va faire basculer sa vie de façon dramatique.

On peut aussi le lire pour comprendre la façon dont travaille un romancier.

On peut le lire du côté de la manipulatrice, effrayante et cruelle sous des airs adorables.

Bref, une fois qu'on a trouvé et choisi son angle de lecture, il est bien difficile de refermer ce livre !

Ce qui m'a dérangée, c'est que celle qui vient piétiner sa vie est nommée "L." et cette lettre dépersonnalise et m'a gênée. Mais sinon c'est un livre étonnant dans l'écriture comme dans la construction du roman. A lire parce qu'il est rare qu'un livre dérange autant. A lire pour comprendre le mécanisme subtil qui emprisonne comme une pieuvre dans ses tentacules (ou comme une araignée dans sa toile, à vous de voir lol2 ). D'autant qu'une fois qu'on a compris que la situation va évoluer, la suite de l'histoire est plutôt inattendue. La fin fait refermer le livre dans un "ouah" de surprise.

A lire en ne regardant pas le battage médiatique fait autour, surtout depuis que le roman a eu le prix Renaudot.            

bisous1

Posté par Huloga à 05:04 A - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags :