06 novembre 2015

La terre qui penche

Mon premier roman de la rentrée littéraire 2015 :

Août 2015

Paru en août 2015. 368 pages

C'est un roman assez indescriptible.

Il se passe en 1361. On y retrouve "Le Domaine des Murmures" mais sans que ce soit une suite. Il se passe 200 ans plus tard.

La narratrice a 11 ans, elle alterne avec la "vieille âme", qui a 600 ans de plus.

C'est un roman et c'est un conte. C'est la réalité dure et souvent cruelle du Moyen-Âge, mais on y trouve aussi des fées, des sorcières, des mondes inaccessibles....mêlée à la violence des hommes et aux épidémies terribles de cette époque.

Blanche a 11 ans, elle vit dans le château de son père, un seigneur très violent et très autoritaire, qui la bat quasiment tous les jours et refuse de l'instruire, elle qui rêve de savoir écrire et broder son prénom sur sa tunique. La nuit elle parle, elle parle énormément en dormant, et se fait mal voir de sa soeur et des autres "bâtardes" de son père. Un jour il l'emmène à 3 jours de marche, pour la marier à un enfant aussi jeune qu'elle, mais simple d'esprit. Là, après une terrible épreuve, Blanche revit, Blanche s'épanouit et est heureuse, tout en découvrant peu à peu son histoire, celle de sa mère qu'elle n'a jamais connu, celle de son père qu'elle redécouvre aussi. Elle s'attache à un cheval énorme et indomptable, qui est doux avec elle, qu'elle appelle "Bouc".

Je ne vous cache pas qu'il y a des passages plutôt durs, mais l'écriture est poétique et absolument fascinante.

Une belle découverte pour commencer cette rentrée littéraire !!!

bisous1

Posté par Huloga à 05:28 A - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags :


02 novembre 2015

ça aussi ça passera

Une réservation de la bibli :

Mai 2015

Paru en mai 2015. 192 pages.

Là aussi, tout est parti d'une critique emballée à la radio.

Sauf que je n'ai pas réussi à rentrer dedans. Je ne suis même pas allée jusqu'au bout, même si j'ai tenu 100 pages.

Il n'est pas mal écrit du tout. Je ne suis juste pas la bonne lectrice, et/ou ce n'était pas le bon moment pour moi.

La narratrice vient de perdre sa mère et tout tourne autour de ce deuil qu'elle n'arrive pas à faire.

A lire, à lire certainement, mais pas par moi. ça arrive !

bisous1

Posté par Huloga à 05:57 A - - Commentaires [10] - Permalien [#]

23 octobre 2015

Jules

J'avais entendu l'auteur en parler à la radio lors de sa sortie. Il fallait que j'attende un peu pour l'avoir à la bibli :

Avril 2015

Paru en avril 2015, 288 pages.

 

Vous aimez les chiens et les animaux en général ? Foncez !!!!

Jules est un chien d'aveugle, dévoué, très compétent, qui est au service d'Alice depuis des années. Alice est aveugle depuis ses 17 ans suite à une agression. Jules, c'est sa vie, toute sa vie.

Un jour, ils font la rencontre de Zibal de Frèges, ainsi prénommé parce que sa mère adoptive l'a trouvé....dans une poubelle. Il est vendeur de macarons à l'aéroport et fait la connaissance d'Alice et Jules dans des circonstances que je vous laisse découvrir, parce que c'est drôle et bien écrit.

ça aurait pu s'arrêter là, mais non. Alice se fait opérer et retrouve la vue. Une chance ? Oui, mais pas pour Jules, qui se perd et ne sait plus où est sa place, où est son rôle....Pour son bien, Alice accepte que Jules soit placé dans une autre famille, auprès d'un aveugle.

Et là l'histoire démarre et s'emballe. L'auteur a su décrire les émotions, les besoins de ce chien exceptionnel et on est dedans, à fond !

ça se lit vite, dans l'idéal en une seule fois si vous pouvez. ça se lit bien, très bien. Oh ce n'est pas de la grande littérature, ça non. Mais est-ce que c'est grave quand on se laisse emporter ? Vraiment pas !

Laissez-vous tenter, et passez un bon moment.

A LIRE !!!

bisous1

Posté par Huloga à 05:53 A - - Commentaires [15] - Permalien [#]

19 octobre 2015

La bibliothèque des coeurs cabossés

Hiiiiiii je suis tombée dessus à la bibli !!!!

496 pages

Paru en janvier 2015. 496 pages

J'ai ADORÉ !!!!!!

Sara et Amy correspondent depuis deux ans. Amy a 65 ans et vit aux États-Unis, dans la petite ville de Broken Whell, dans l'Iowa. Sara a 28 ans, elle est libraire et vit en Suède, mais elle est très seule et isolée. Elles ont en commun un immense amour de la lecture et des livres en général.

Attention amies copinautes, ce livre est un piège ! Durant le récit, Sara va donner de nombreux titres de livres et on referme le roman avec une longue liste de livres qu'on a furieusement envie de lire !!!

Mais revenons à nos moutons. Licenciée, Sara se dit que c'est peut-être le bon moment pour aller à la rencontre d'Amy, qui l'invite à venir passer plusieurs semaines avec elle.

Sauf que quand Sara arrive....Amy vient de mourir. Elle était malade et ne le lui avait pas dit. Alors que va-t-elle faire seule dans une ville inconnue, dans un pays inconnu ? Elle a emporté des livres à lire et découvre chez Amy (chez qui elle vit) des quantités d'ouvrages. Elle a alors une idée : ouvrir une librairie en hommage à Amy.

Je vous laisse découvrir la suite.

Évidemment on se doute très vite de la fin. Et franchement.....on s'en fiche ! Le rythme est là, l'histoire nous emporte, les personnages sont attachants et on se plonge avec joie dans ce roman qu'on peine à lâcher.

A lire pour le positivisme, parce qu'il fait du bien, parce qu'il est drôlement bien écrit !

A LIRE !!!!!

bisous1

Posté par Huloga à 05:22 A - - Commentaires [27] - Permalien [#]

11 octobre 2015

La fille dans l'escalier

Un roman depuis un moment sur ma liste :

251 pages

Paru en octobre 2014. 251 pages.

Déniché à la bibli, je suis allée fouiller dans les rayonnages de policiers pour une fois.

 

Jane est enceinte. Elle vit avec Petra, qu'elle rejoint à Berlin après avoir quitté sa vie à Londres pour Petra. Mais celle-ci travaille beaucoup, est souvent absente et Jane se retrouve très seule, dans une ville qu'elle ne connait pas, dans un appartement que visiblement elle n'apprécie pas et avec une langue qu'elle ne maîtrise pas.

Très vite, Jane va focaliser son attention sur ses voisins de palier, un médecin qui vit avec sa fille. La jeune fille porte des marques de coups, a de violentes altercations avec son père...mais est-elle battue pour autant ?

L'intrigue est très bonne, le roman est formidablement ficelé mais, et ce MAIS est de taille : on n'a aucune réponse. J'ai refermé le roman avec un profond sentiment d'inachevé.

Peut-être l'auteure souhaite-t-elle laisser la porte ouverte au lecteur pour qu'il se fasse sa propre opinion, peut-être ne suis-je pas la bonne lectrice, vu les bonnes critiques du livre ????

A vous de voir, de lire, pour vous faire votre propre jugement....

bisous1

Posté par Huloga à 05:29 A - - Commentaires [6] - Permalien [#]


05 octobre 2015

La part des flammes

Un vrai bon roman :

Mars 2015

Paru en mars 2015. 492 pages

 

J'ai souri quand la bibliothécaire me l'a tendu en me disant que j'allais aimer, parce qu'il était sur ma liste.

Je ne pensais pas aimer autant ce roman.

On est en 1897 à Paris. Violaine, une jeune veuve très jolie, doit se refaire une condition si elle veut survivre après la mort de son mari, dans ce monde de conventions très étriqué et austère.

Elle tente de participer au Bazar de la Charité, grande vente caritative à laquelle toutes les femmes de la noblesse veulent se montrer et être vues. Après avoir essuyé des refus humiliants, elle finit par faire la connaissance de la très charismatique duchesse d'Alençon, qui, elle, la convie à la vente du Bazar. Là, elle fait la connaissance de Constance d'Estingel, jeune fille un peu perdue, qui vient de rompre ses fiançailles et se retrouve au comptoir un peu contre son gré.

Sauf que rien ne se passe comme prévu. Si la vente est un succès, un drame épouvantable va y mettre fin : le Bazar prend feu. Vite, et laissant peu de chances de survie à celles qui sont prisonnières du bâtiment en flammes.

Les destins de ces trois femmes, qui n'auraient jamais dû, jamais pu, se rencontrer, vont être incroyablement liés.

L'auteur a réussi une grande prousse : nous tenir en haleine alors même que le style d'écriture est celui un peu désuet de cette époque. Et on y revient ! Et on en redemande !!! Parce que l'intrigue est là : qu'est devenue la comtesse ? L'intrigue va-t-elle se dénouer ? Et les personnages sont profonds, attachants et on peine à fermer le livre.

Un roman qu'on dévore en freinant, vous voyez ce que je veux dire ? Quel roman !!!!

A LIRE !!!!!!

bisous1

Posté par Huloga à 05:56 A - - Commentaires [14] - Permalien [#]

29 septembre 2015

La dame à la camionnette

Un petit livre très vite lu :

Poche mai 2015

Paru en poche en 2015. 112 pages

Il s'agit de notes prises par l'auteur, Alan Bennett, sur une vieille dame très excentrique qui squatte sa cour avec sa vieille camionnette. C'est une histoire vraie. Ne pouvant se résoudre à la voir dans la rue, Alan met la camionnette dans sa cour, où elle restera une vingtaine d'années. Ses notes décrivent ses relations avec Mrs Shepherd, dont il sait au fond peu de choses, sinon qu'elle s'habille d'une façon très très décalée, qu'elle ne respire pas la propreté et qu'elle a un caractère bien trempé.

La tristesse vient quand on lit la déchéance qui peu à peu arrive avec l'âge et l'ambivalence dans laquelle se trouve Alan, qui ne veut pas faire plus, de peur de se faire envahir, et qui en fait déjà beaucoup en lui apportant sa protection...

Un petit livre vite rendu à la bibli, puisque "avalé" en une soirée et demie !

A lire avec une bonne tasse de thé si vous ne faites pas comme moi qui ne lis que le soir....

Bonne lecture !

bisous1

Posté par Huloga à 05:04 A - - Commentaires [12] - Permalien [#]

23 septembre 2015

Si j'ai bonne mémoire

Aaaaaaah je l'attendais cette réservation !

avril 2015

Paru en avril 2015. 305 pages

J'avais tellement aimé "Ce que je peux te dire d'elles" ! Tellement !

Pour celles qui ne l'ont pas lu, il faut commencer par le premier, et pas par celui-ci, qui est vraiment la suite. C'est avec joie qu'on retrouve Violette, Blanche, Justine, Babé, Georges....c'est une écriture vraiment belle et on replonge très vite dans l'univers attachant de ces femmes qui mènent une vie passionnée dans la maison de couture.

Cette fois Violette revient pour que Blanche lui révèle enfin qui est son père. Sauf que la mémoire de Blanche s'en va, par petits et grands bouts, et la famille se refuse à voir l'inéluctable...

J'aime beaucoup les descriptions de cette auteure, qui retranscrit avec justesse les petits moments importants, qui sait mettre des mots pertinents sur des sentiments. Elle décrit avec une jolie perfection une nuit d'insomnie par exemple.

J'aime cet univers de bienveillance où chacun s'épanouirait avec joie, c'est évident !

J'aurais aimé un peu plus de ressenti de Raphaël, mais on ne peut pas tout avoir.

A lire si vous avez aimé le premier, à lire AVEC le premier si vous ne l'avez pas lu !

Mais à lire pour les sentiments positifs, la bienveillance et la joie de vivre ! Un joli roman qui fait du bien dans ce monde de brutes.

A LIRE !!!

bisous1

Posté par Huloga à 05:24 A - - Commentaires [12] - Permalien [#]

15 septembre 2015

Les filles de l'ouragan

Je suis tombée dessus à la bibli, ça tombait bien, il était sur ma liste :

janvier 2012

Paru en janvier 2012. 330 pages.

Dana et Ruth. Un récit à deux voix qui commence une nuit d'ouragan. Cette nuit-là, Edwin, chef des pompiers, part tronçonner des arbres pour dégager les routes, laissant sa femme seule avec ses 4 petites filles.

9 mois plus tard naissent deux petites filles complètement différentes, dans deux familles totalement opposées. La maman de Ruth les appellera "les soeurs d'anniversaire" et fera tout son possible pour les réunir une fois par an autour de leur date d'anniversaire, au moment de la saison des fraises. Mais les deux petites filles n'ont rien en commun, ni physiquement ni moralement.

Très vite on comprend l'évidence : elles ont été interchangées. L'une est grande et blonde au milieu de ses soeurs petites et brunes, l'autre est brune et trapu alors que son frère est un grand blond tout mince...Mais cette évidence ne l'est visiblement pas pour elles, incapables de voir ce qui nous saute aux yeux alors même qu'on n'a pas le visuel en lisant !

Malgré cette évidence (que je ne gâche pas en vous en parlant), la fin réserve une surprise qu'on n'attendait pas, et c'est bien aussi non ?

Le récit est construit par une alternance de voix, de vies, des deux soeurs d'anniversaire. De leur enfance à l'âge mûr, les deux femmes se croisent sans se croiser, souffrant chacune de l'attitude froide inexpliquée de leur mère respective.

ça se lit plus que très bien, on tombe dedans d'autant mieux que les chapîtres courts poussent à se dire "Allez, encore un !" (je ne suis pas la seule à qui ça arrive, rassurez-moi ?), signe indéniable d'un bon roman !

A LIRE si vous aimez les sagas et les histoires de filles !!!!

bisous1

Posté par Huloga à 05:52 A - - Commentaires [16] - Permalien [#]

11 septembre 2015

Le secret de la manufacture de chaussettes inusables

J'avais fait la réservation de ce livre à la bibli, en grande partie à cause du titre (comme quoi hein !) :

juin 2015

Paru en juin 2015. 622 pages

Quand on me l'a donné à la bibli, j'ai fait "ouch !". Parce que je ne pensais pas que c'était un tel pavé, parce que lire 622 pages dans le temps imparti du prêt, c'est sportif ! Parce que non non, je ne passe pas mes journées à lire NonNon01! Mais non ! Je ne lis que le soir...

Et puis je suis tombée dedans et je ne l'ai pas lâché ! Heureusement pour moi, c'est tombé pendant mes congés d'août. J'ai donc pu empiéter sur les nuits....

 

Nous sommes en 1938 et ne pensez pas qu'il s'agit d'un roman autour de la guerre. Rien à voir et la guerre sera à peine évoquée dans toutes ces pages.

La jeune Layla, fille de sénateur, s'est rebellée et a refusé le mariage arrangé imposé par son père. La sanction est tombée : il lui coupe les vivres. Aidée par son oncle, elle se retrouve parachutée dans la petite ville de Macedonia pour y écrire....l'histoire de la ville. Elle n'a jamais rien écrit, n'a jamais entendu parler de cette ville et ne veut pas que les habitants sachent qu'elle est fille de sénateur. Elle, la jolie citadine distinguée, est hébergée par une famille peu ordinaire de la ville, la famille Romeyn. La composition de cette famille est étonnante et je vous laisse la découvrir. Dans cette famille, Willa, 12 ans, qui ne s'est jamais posée de questions jusque-là, grandit d'un coup et décide de chercher à percer le secret de l'éclatement de sa tribu.

Évidemment Layla va mettre ses (jolis) pieds dans le plat et faire éclater nombre de non-dits entourant la famille et la ville.

Il fait extrêmement chaud durant cet été 1938 et l'auteur a parfaitement su nous transmettre cette chaleur plombante.

Le style est absoluement captivant. Tantôt c'est par la voix de Layla, tantôt par celle de Willa, tantôt par celle de l'auteur, le tout ponctué de la correspondance de Layla. Bref, on tombe très vite dedans !

Ce roman fait partie de ces livres qu'on dévore en ayant envie de ralentir, si vous voyez ce que je veux dire ? On veut connaître la suite mais on sait que les personnages nous manqueront sitôt la dernière page tournée....

A LIRE ! Mais pas que ! A offrir à quelqu'un que vous appréciez quand vous ne savez pas quel roman offrir !!!! Ne vous arrêtez pas au volume imposant, vous perdriez quelque chose....

Il doit coûter assez cher alors attendez sa sortie en poche s'il n'est pas dans votre bibli, mais LISEZ-LE !!!!!

bisous1

Posté par Huloga à 05:03 A - - Commentaires [31] - Permalien [#]