09 juin 2017

Transformation

J'avais cousu il y a deux ans une robe très longue en voile de coton (Toto), d'après un patron Ottobre. Si j'aime vraiment beaucoup la matière et la couleur, je ne porte pas la robe, elle est bien trop décolletée pour moi. Ou alors je porte un gilet fermé avec, ce qui est ridicule pour une robe d'été :

IMG_7469

C'est dommage, parce qu'il y avait un sacré travail sur les fronces, et aussi un bon métrage de tissus. Alors au lieu de la mettre au recyclage, j'ai coupé le haut et passé un élastique :

IMG_7492

(tu as vu que ton poisson est là Emmanuelle ?)

Au final, une jupe très très longue, confortable, et que je vais mettre beaucoup et souvent ! J'aurais dû le faire l'année dernière déjà, ça lui aurait évité de rester dans l'armoire. La photo du haut est celle des vraies couleurs.

ça ne m'a pas pris des heures et pourtant j'ai repoussé la transformation longtemps. Ah là là !

couture

Posté par Huloga à 05:16 A - - Commentaires [42] - Permalien [#]
Tags : , ,


07 juin 2017

Miss Cyclone

Mais quel livre !!!! Gérard Collard en avait dit beaucoup de bien, Sophie aussi, et pourtant je n'étais pas super emballée. J'ai tout de même pris le temps de le réserver à la bibli....je l'ai dévoré en 3 jours !

mars 2017

Paru en mars 2017. 342 pages

Vous vous rappelez de cette auteure ? Mais siiiiiiii, elle a écrit "La drôle de vie de Zelda Zonk" !

Bon et bien là, allez savoir pourquoi, je n'étais pô emballée. Les prénoms June et Angela..... Oui, bof.

Une fête foraine à New-York..... Mouais.

Et puis je l'ai ouvert. Et je suis tombée dedans comme on peut tomber sans relever le nez dans un bon dessert ! Si si ! (oui, toujours ce rapport pourtant non obsessionnel avec la nourriture sucrée....allez comprendre ! Ceci dit je suis sûre que l'image parle à beaucoup !)

June est blonde, petite, fine, a un caractère fort, une famille riche. Angela est brune, a des origines italiennes, vit seule avec sa mère. Elles ont 16 ans et la vie devant elles. June veut s'éclater, profiter de la vie. Angela, elle, a déjà (!) une vie toute tracée. Elle va se marier avec Nick, son voisin de pallier, qu'elle connait depuis toujours. C'est comme ça. A 16 ans, sa vie est faite ! Évidemment on est consterné pour elle.

On suit les deux amies à 4 moments-clés de leur vie : 1980 et l'assassinat de John Lennon, moment clé à partir duquel toute leur vie va se jouer ; 1991 et une tempête terrible ; 1998 et le scandale Clinton et enfin 2001 et les attentats à New-York. Il ne s'agit pas seulement de l'histoire de deux, femmes, mais aussi de leur mari, Nick et Adam, et de ce drôle de quatuor qui se croise, s'affronte en permanence et s'aime. Une vie entière, quatre vies entières qui se déroulent le temps d'une lecture et dont on n'arrive absolument pas à se détacher. Les personnages sont forts, les moments très bien choisis, on est vraiment embarqué dans ce roman jusqu'à la dernière page.

Foncez sans hésiter une micro-seconde dans ce roman à l'écriture remarquable, dans lequel on tombe sans même s'en rendre compte. Vous savez, il fait partie de ces livres qu'on a autant envie de dévorer que de lire lentement pour qu'ils durent plus lontemps ! Un livre qu'on voudrait lire d'une traite (mais c'est pô possible !) et refermer après chaque chapitre en même temps. Vous voyez de quoi je parle ? Hein ? Mais siiiiiiiiiiiii ! Et vous êtes encore là ? course

BONNE LECTURE !

lire2

Posté par Huloga à 05:18 A - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags :

05 juin 2017

Légèreté

Au printemps, il y a eu un arrivage de tissu double gaze chez Écolaines. J'avais envie de me coudre un petit haut très rapide, très léger aussi. Alors j'ai repris le patron du Pétula de Citronille, mais en modifiant le col pour en faire un col en V. J'apprécie ce patron, qui est un basique qui me va vraiment et que j'aime modifier selon mes envies :

pétula-citronille

Seulement il s'est retrouvé bien plus profond que ce que je pensais peur2. Alors j'ai rajouté une petite dentelle pour ma pudeur hein !

IMG_7477

Bon alors voilà....du blanc, double gaze....on ne voit rien !!! joker

IMG_7478

Dans le dos j'ai fait des pinces verticales, qu'on ne voit pas du tout évidemment :

IMG_7479

Porté :

IMG_7485

Il fallait la dentelle hein !

IMG_7487

On a l'impression de porter...et bien rien. C'est une drôle de sensation en fait, on ne sent strictement rien ! Idéal quand il fait chaud donc. Sa légèreté lui permet également de passer facilement sous un gilet.

J'ai cousu exactement le petit haut que je voulais pour un prix peu élevé, c'est génial non ? En plus, je n'ai pas de chute puisque j'ai pris un mètre. Comme dirait Cristina "et vive la couture, et vive la couture, et vive la couture !" mdr6

couture2

Posté par Huloga à 04:55 A - - Commentaires [38] - Permalien [#]
Tags : , , ,

03 juin 2017

Quand je serai partie

J'ai beaucoup aimé :

438 pages

438 pages. Paru en février 2017

Ne vous laissez pas rebuter par ce que je vais dire : il s'agit d'un bon roman sur la résilience, le deuil et la vie qui reprend.

Natalie vient de décéder d'un cancer. Pourtant son mari reçoit presque chaque jour une lettre d'elle, la première le jour de l'enterrement. Elle lui apprend à vivre sans elle, à s'organiser...à reprendre le cours de la vie. Qui envoie ces lettres ? Pourquoi ?

Et Luke s'accroche (trop) à ces lettres et oublie de vivre. Heureusement, il est entouré par les amies de sa femme. Annie la meilleure amie de Natalie, qui s'occupe du petit dernier de 3 ans en manque de maman notamment. Il y a aussi une étudiante, Stessie, que Natalie fait entrer dans la vie de Luke.

Petit à petit, lettre après lettre, Natalie révèle des secrets, de plus en plus lourds, amenant Luke à remettre en cause son mariage, la vie qu'il a eue....et sa femme. La connaissait-il vraiment ?

Le temps qui passe apaise tout et Luke sort doucement de son brouillard, regardant autour de lui, reprenant pied dans la vie, mais il va lui falloir faire le point sur son mariage à cause des lettres.

J'ai vraiment aimé ce livre, qui prouve qu'avec le temps, on peut se remettre de tout.

A LIRE !!!

 

lire2

 

Posté par Huloga à 05:18 A - - Commentaires [17] - Permalien [#]
Tags :

01 juin 2017

Pour ma liseuse

Camelita a cousu une jolie pochette pour sa liseuse. Du coup je me suis rendue compte que je n'en avais pas pour la mienne dites donc !

J'ai utilisé un morceau du tissu acheté chez Odile Bailloeul au PAF de Nantes. Il était pile à la bonne taille :

IMG_7443

Face A :

IMG_7458

Face B :

IMG_7459

Et voilààààààà :

IMG_7460

J'ai molletonné et doublé la pochette avec du voile de coton rapporté de Tahiti :

IMG_7461

ça m'a pris 40mn ! Comprends pô que je n'en avais pas cousu depuis janvier !

Voilà qui est fait ! Merci Camelita pour la motivation !

bisous1

Posté par Huloga à 04:46 A - - Commentaires [33] - Permalien [#]
Tags :


30 mai 2017

Mon gilet Alice

Il y avait le Chouette kit 22 : "Un thé avec Alice". Et une laine, oh là là une laine !

I-Moyenne-32314-

J'ai beaucoup appris avec le tricot de ce gilet. Un montage hyper original et différent de ce que j'ai fait jusque-là, et une laine, han une laine (oui d'accord je me répète, mais si vous saviez ! Il suffit de toucher pour faire "ooooooohhh") !!! Une douceur, une chaleur, un moelleux ! On commence par tricoter les manches, qu'on ferme, et ensuite on tricote le corps :

20170404_200309

Depuis que je l'ai fini, je ne le quitte plus ! Il est tout ce que j'aime !

20170501_190929

IMG_7457

Non non je n'ai pas de souci, c'est le lien de ma tunique qui pendouille derrière lol2

IMG_7452

(ou alors je me transforme sans le savoir en petite souris de bibliothèque ? souris ptdr )

IMG_7454

Qu'il a été difficile de prendre les photos ! Aucune ne me semblait à la hauteur de ce gilet que j'aime énormément.

Il faudra faire avec ! Il fait baleine alors que non par exemple.

J'espère que ça vous donne une idée malgré tout ?

tricot2

Posté par Huloga à 04:54 A - - Commentaires [52] - Permalien [#]
Tags : , ,

28 mai 2017

Le dernier salaire

Je n'y allais pas pour ça, à la bibli, mais je suis revenue avec :

2016

Paru en 2016. 221 pages.

Margaux, après une vie professionnelle un peu chaotique, passée à suivre les mutations de son mari (ah ? tiens ?), a trouvé un CDI et se plait énormément dans son poste d'assistante de direction. Sauf qu'à 48 ans, elle se fait éjecter, mal, sans prime de départ. Mal.

Ah ? tiens ?

Elle se défonce pour retrouver un poste, ayant d'abord l'espoir d'un CDI, puis d'un CDD, puis de n'importe quoi. Ah ? tiens ?

Elle raconte la descente lente et terrible, la peur au ventre, le stress terrible et quotidien, le regard des autres, le sentiment d'inutilité puis de honte. Et personne pour comprendre que tu te défonces mais que ça ne marche pas. Que quoi ne marche pas ? Les démarches ? Le marché de l'emploi ? L'âge ? Mais comment faire ?

Elle y raconte aussi très bien comme on devient aux yeux des autres corvéable à merci. Et se taire.

Et les ateliers pôle emploi qui ne mènent à rien, et comme on fait tout ce qu'on nous demande dans l'espoir de et jamais rien au bout. Ce n'est pas une question de diplôme, ce n'est pas une question de compétences, mais alors quoi ? Comment font les autres ?

Elle y raconte les demandes d'immersion en entreprise (gratuites donc), les demandes de te mettre en "auto-entrepreneur" (ben voyons, qu'est-ce que j'ai pu l'entendre ça ! "Et pourquoi pas un statut d'auto-entrepreneur ?" Ben oui pourquoi pas ? Parce que je vois bien que ce serait une descente de plus ?). Elle y raconte certaines bienveillances à laquelle on ne s'attend tellement plus que ça semble bizarre.

Elle y raconte une société actuelle où ceux qui ont la chance d'avoir un boulot s'y accrochent de façon désespérée et compréhensible, mais que cela nuit fortement à ceux qui essaient de décrocher un emploi.

Elle y raconte un quotidien dans lequel je me suis reconnue, les fausses promesses (ah ça ! Je crois que je vais finir par les noter pour avoir une trace), les lettres restées sans réponse, les ateliers pôle emploi où on t'apprend à refaire 20 fois de 20 façons différentes ton cv, ta lettre de motivation et ça ne change rien !

La seule différence entre nous, c'est que j'ai arrêté ma mission en fin de contrat à cause de la distance. 120km/jour, je n'en pouvais plus. Mais personne ne l'a compris, et pourtant, qui est partant pour faire 120km/jour pour être payé au smic ? Je l'ai fait parce que j'avais des collègues adorables et que j'aime mon métier. Mais au bout de 2 ans, l'usure était là.

C'est la seule différence. Je passe des heures chaque jour à chercher, j'ai passé une cinquantaine d'heures sur mon cv, j'ai suivi les ateliers sur les lettres de motivation, la façon de bien répondre à une annonce, construire son profil pro sur les réseaux sociaux, les bons sites sur lesquels être présent, "booster sa recherche d'emploi" (hum il est où le booster ?).

Et la nécessité de voir les copines, de passer une heure avec elles, de rire, de sourire, de vivre avec cette peur terrible et quotidienne du "il faut que je trouve", la boule au ventre.

"Il faut faire marcher son réseau". Ah la bonne blague. Je n'ai pas de réseau et quand bien même, je n'oserai pas.

"Il faut se vendre". Je ne suis pas commerciale. Je suis dans la culture et la culture n'est pas compatible avec le commerce, avec un rendement.

"Il faut suivre les ateliers". J'ai fait, suivi, m'énervant contre le contenu qui me rendait dingue.

Et le regard des autres. Qu'on le veuille ou non. Et le ras le bol de la précarité, qu'on est des millions, de tout âge et de tout niveau, à subir. J'admire ceux qui s'en sortent, relèvent le nez et je cherche comment ils ont fait. Souvent c'est un hasard, un coup de chance, un peu comme une vente du Bon Coin : la bonne personne au bon moment.

Je n'ai jamais eu de chance aux jeux, ceci explique cela ?

Le marché du travail a changé. Ah. Alors comment fait-on pour s'y adapter ? Pourquoi n'a-t-on pas d'atelier là-dessus ?

"Se mettre en adéquation avec le marché". Tiens c'est drôle mais je ne demande que ça : j'ai des compétences (évidemment j'ai suivi aussi l'atelier "trouver ses compétences tranversales" hein) que je peux certainement utiliser ailleurs. Alors j'ai fait un bilan de compétences pour savoir quoi. Conclusion : "Vous êtes une très bonne archiviste". Je n'ai pas besoin de bilan pour ça, je le sais. Je voulais savoir quoi faire d'autre puisque je ne trouve pas de poste....encore du temps, encore de l'énergie, partis en fumée.

Bref, toi, lectrice/teur, si tu as la solution pour m'aider, je prends. Oh je ne suis pas chère. Au bout d'un moment hein, on oublie sa valeur, on garde en revanche son envie, son besoin de travailler, d'être reconnue comme apportant quelque chose....Bref, si tu connais quelqu'un qui connait quelqu'un, qui aurait besoin de moi, je suis là !

Je ne parlerai plus de ce sujet ici, mais il me semblait important de le faire. Non je ne reste pas à la maison à tricoter ou coudre. Je cherche du travail plusieurs heures par jour, activement, gardant une motivation continue malgré le temps qui passe. Un jour moi aussi, je trouverai ma bonne annonce et je ferai LA rencontre. On peut rêver non ? Quand il ne reste plus grand-chose, l'espoir reste un moteur.

Ce livre est rassurant et angoissant. Je ne suis pas seule, je ne fais pas les choses de travers. Mais nous sommes des millions et la priorité est donnée aux "précaires". Ah oui, il y a ça aussi : quand tu es autonome dans tes recherches, personne ne t'aide....

Bref, je garde espoir, c'est important trèfle

bisous1

Posté par Huloga à 04:16 A - - Commentaires [45] - Permalien [#]

26 mai 2017

Des petites choses en vrac

Je couds de petites choses de temps en temps, j'ai tout regroupé ici !

D'abord un vanity que j'ai offert à Esperluette, toujours d'après le tuto si bien fait de Nanie Cousette :

IMG_7213

IMG_7216

IMG_7212

IMG_7211

Jolie bidouille trouvée à La Droguerie :

IMG_7215

J'ai d'autres projets de vanity en tête !

 

Gabriel ayant oublié son sac à maillot mouillé dans le vestiaire (je me console en me disant que ça a fait un heureux...), je lui en ai cousu un autre, plus grand :

IMG_7146

IMG_7147

IMG_7148

J'ai offert des stylos à Loïcia, alors j'ai été "obligée" de leur coudre une trousse :

IMG_7217

IMG_7218

IMG_7219

Un lundi férié, j'ai pris mon crochet et hop, des lingettes à offrir :

IMG_7440

Voilà pour ces petites choses utiles, qui font plaisir et vident mes stocks !

couture

Posté par Huloga à 05:09 A - - Commentaires [34] - Permalien [#]
Tags : , ,

24 mai 2017

Pour ranger mes marqueurs

J'avais un kit pour une mini-boîte depuis que j'avais pris celui que j'ai fait à Cécile. Un bail donc !

Un dimanche je m'y suis mise, enfin ! tres heureux

Avant, mes marqueurs étaient dans un moche petit sachet :

IMG_7395

Mais ça, c'était avant ! Avant que je leur fabrique une jolie petite boîte avec un kit Prym :

IMG_7396

J'ai utilisé les chutes du tissu avec lequel j'ai fait un sac à ouvrage en cours :

IMG_7397

Maintenant mes marqueurs ont la clâsse ! D'ailleurs j'en ai fabriqué d'autres en réalisant ma boîte :

IMG_7398

IMG_7400

C'est tout de même bien plus joli hein ?

bisous1

Posté par Huloga à 04:20 A - - Commentaires [33] - Permalien [#]
Tags :

22 mai 2017

Au secours j'ai 40 ans !

Je l'avais sur ma liste depuis sa sortie. Mais je ne le trouvais pas en bibli, ni en occasion. Et puis un jour, je suis tombée dessus...chez Noz. Comme quoi !

224 pages

224 pages, paru en 2015

J'ai adoré le ton léger mais qui aborde des tonnes de sujets qui nous concernent, les quadras ! L'humour est présent à chaque chapitre, et on touche à tout ! Le couple, le divorce, les enfants, le boulot, la santé....

Tout est là mais en souriant, voire en rigolant franchement !

A 40 ans on n'est PAS vieille d'accord ? NonNon01

Je suis capable de profiter d'un bon moment, de rigoler, de faire l'andouille.....de ne pas vieillir !

Je voulais le lire depuis longtemps et je n'ai pas été déçue. Comme tous les livres que j'achète ou qu'on m'offre, je l'envoie à quelqu'un pour qu'elle en profite. J'ai choisi mon amie Ninie, qui a exactement 40 ans et quelques, comme moi !

A toi de le lire et de le passer à qui tu veux Ninie !

A lire pour l'humour, le ton, toussa toussa !!!

lire2

Posté par Huloga à 05:04 A - - Commentaires [20] - Permalien [#]