09 mars 2018

Je couds du jaune contre l'endométriose

Grâce à Nelly, à Nanie Cousette et à Sylviane, je découvre des initiatives : on parle de l'endométriose !

Chez Machine Patterns a lancé une jolie proposition : coudre du jaune. Je vais le faire ! Évidemment.

On en parle, on en parle.... (<= cliquez sur les liens)

Bon, on parle essentiellement de celles qui veulent avoir un enfant, et je comprends. Parce que ça doit être abominable. J'ai conscience de la chance que j'ai : je n'ai plus besoin de mon utérus. Virons-le ! Oui, ablation (et pas que, mais il y a des chose que je préfère garder pour moi quand même) prévue le 10 avril.

Samedi 10 mars, à 20h50 sur Teva, il y a une émission : "Endométriose, elles brisent le silence". A voir, à enregistrer, pour comprendre. Pour saisir un quotidien inhumain.

J'ai commencé les séances de sophrologie, d'hypnose, parce qu'opération ou pas, il faut gérer la souffrance. Le soir, je suis enfermée dans une douleur....qui est à l'intérieur de moi. Vous avez l'image ? J'ai une boule de douleur et je suis dans une bulle de douleur. Avec l'hypnose on va essayer de briser cette bulle de souffrance qui me tombe dessus trop souvent et m'enferme dans une douleur incontrôlable...

Encore une fois, j'ai la chance d'avoir des enfants, et d'avoir trouvé une solution pour bientôt. Enfin j'espère ! J'ai une forme grave, doublée d'adénomyose...pas facile. Mais pas mortel non plus. Juste un enfer au quotidien.

En attendant, on coud du jaune ? Qui est avec moi ?

jaune

 

 

 

 

 

Posté par Huloga à 03:07 P - - Commentaires [49] - Permalien [#]
Tags :


Un bonnet pour Gabriel

Voilà, Gabriel est un ado. Il faut donc que je bataille avec lui pour qu'il se couvre....

Rien à faire, il ne voulait plus porter de bonnet. J'ai râlé, râlé....en vain.

Et puis un soir il m'a dit qu'il serait content que je lui en tricote un. Attention, cahier des charges : noir, épais, chaud, qui ne gratte pas, et avec le symbole de Zelda (la triforce) en jaune dessus !

Le lendemain j'allais chercher une pelote chez Écolaines (mérinos aran de Katia) et en deux jours, c'était bouclé !

IMG_20180211_123704

IMG_20180211_123710

Il ne l'a plus quitté !

 

J'en profite pour vous montrer le bonnet que j'avais tricoté pour ma mère (mérinos Aran aussi) début janvier :

IMG_8003

Je crois que je vais tricoter des bonnets plus compliqués bientôt, je m'en sens bien capable à présent, voire même un joli béret !

tricot2

Posté par Huloga à 06:13 A - - Commentaires [43] - Permalien [#]
Tags :

07 mars 2018

Le jour des sirènes #2

Allez c'est le jour où on se retrouve grâce à Esperluette !

Est-ce que j'ai avancé ? Chaque jeudi, petit à petit.

J'en étais là :

IMG_20180201_154341

Et là :

IMG_20180201_154418

Et aujourd'hui :

IMG_20180301_121631

IMG_20180301_140153

ça avance tranquillement, à mon rythme, chaque jeudi. Et chaque jeudi soir, je suis contente de retrouver mes toiles !

Mettre les photos ici me sert surtout pour voir mon avancée clindoeil

bisous1

Posté par Huloga à 07:36 A - - Commentaires [31] - Permalien [#]
Tags :

05 mars 2018

Les quatre vérités

Il y a eu un bug sur Canalblog il y a quelques jours et personne n'a reçu la notification du dernier article de lecture, qui est pourtant un roman extrêmement fort et intéressant :

"Les loyautés" de Delphine de Vigan

Alors si ça vous dit, allez voir en cliquant dessus clindoeil

 

Pour aujourd'hui, voici un petit livre qui m'a été offert par Cécile :

167 pages

167 pages. Paru en 2002

Cécile me l'a offert un mercredi, je l'ai commencé le jeudi et lu en deux soirs.

Il s'agit de l'adaptation sous forme de "novella" (= nouvelle un peu longue) d'une pièce de théâtre. Donc l'essentiel de l'histoire se passe dans un salon.

Adrian est un écrivain qui a été très très connu pour son premier roman, "La cachette". Les suivants n'ayant pas connu le même succès, il vit à présent retiré dans la campagne anglaise, dans une petite ferme, avec sa femme Eleanor. Leur vie semble extrêmement terne. Un dimanche, Eleanor découvre dans la presse du matin un article qui tire à boulets rouges sur le meilleur ami d'Adrian, Sam.

Celui-ci débarque chez eux, très en colère. Il demande à Adrian de se faire lui aussi interviewer par la même journaliste, Fanny, pour la piéger. Contre toute attente, Adrian accepte de se remettre en lumière, lui qui a cessé toute vie médiatique.

Fanny débarque donc dans la fermette et je m'arrête là parce que sinon, le roman étant court, je vais trop loin.

Qui sera piégé au final ? A vous de le découvrir puisque fidèle à mon envie de partage, je l'offre à mon tour à qui veut pour le faire circuler !

Qui est intéressée ?

good luck

Enfin pour terminer, je voudrais vous faire découvrir une courte vidéo (15mn) de Margaud, qui m'a fait beaucoup réfléchir :

J'ai réfléchi à mon rythme de lecture suite à cette vidéo. Oui je lis beaucoup, mais par goût, par envie, parce que je "tombe" dans un livre et j'adore ça. Mais en aucun cas je ne lis "pour lire", par compétition, pour faire la course ou lire un maximum de romans ou encore moins me la péter avec mon rythme. D'ailleurs depuis que je sais lire, j'ai un rythme élevé, mes parents pourraient en témoigner ! (hein ?) C'est mon rythme et chacun a le sien, il ne me viendrait jamais à l'idée de juger quelqu'un qui lit moins.

non

Je lis pour m'endormir facilement, pour découvrir des histoires et les partager avec vous. Mais je pense comme Margaud : si vous ne lisez qu'un ou deux livres par an, c'est très très bien ! L'important, c'est de lire et d'apprécier lire.

75800700

Quand je fais le bilan mensuel, ce n'est pas non plus pour étaler ce que j'ai fait dans le mois, mais vraiment pour moi : voir ce que j'ai fait, m'en rendre compte et avoir un petit coup de baume au coeur. Sinon j'oublie, je finis le mois en pensant que je n'ai pas fichu grand-chose. Mais faire la liste n'est absolument pas pour vous mettre la pression ou crâner. Juste faire un bilan quoi. Perso du coup, même si je le partage.

Je tenais à vous le dire, c'est important !

bisous1

Posté par Huloga à 05:45 A - - Commentaires [24] - Permalien [#]
Tags : ,

03 mars 2018

Bol dévidoir à laine

Cet article est l'histoire d'un p'tit troc !

J'avais mis une pelote de soie/alpaga dans le panier à échange. Géraldine a été intéressée et m'a envoyé en échange une pelote à elle :

IMG_20180202_170252

Je tenais à la tricoter rapidement, ne pas stocker. J'ai très vite pensé à un bol au crochet, qui servirait de dévidoir à pelote. Je tricote sur le canapé et le cake a tendance à se coincer entre ma cuisse et le rebord du canapé, ce qui m'oblige à tirer sur le fil. Le lendemain de mon envie de crocheter un bol, Miss T parle d'un tuto de bol à laine ! Yeah ! Elle était synchro ! Je l'ai réalisé en une après-midi. Malheureusement j'ai manqué de laine et j'ai dû compléter...en fait, pas si malheureusement que ça, puisque ça m'a permis d'utiliser des pelotes d'acrylique que j'avais depuis un bon moment :

IMG_20180203_125753  IMG_20180203_125812

Il est joli, très utile et non seulement je n'ai pas stocké, mais j'ai destocké !

Elle est pas belle la vie ?

Et vous ? Vous avez un bol à laine ? Vous en auriez utilité ?

Il est super utile vers la fin de la pelote, quand elle a tendance à se barrer partout (et je vous rappelle que j'ai deux minettes enchantées de courir après la mini-pelote en cavale chat pelote et moi ça me fait rire 5mn mais après....voilà voilà hein !):

IMG_20180226_133633[1]

Restons dans le partage et les échanges : je propose une rencontre à celles qui veulent et sont sur ou pas loin de Rennes. Le samedi 17 mars, chez M. Vertigo au 36 Rue de Paris à Rennes, de 14h à 16h. Si vous venez, il faut juste me le dire pour la réservation. Alors, on fait connaissance ? coeur2

Je pense notamment à Catherine de Chef de Tribu ou Anikenitet ! Mais je suis sûre qu'il y en a d'autres dans le coin ! Allez, viendez avant que je sois immobilisée pour un bon moment !

bisous1

Posté par Huloga à 05:24 A - - Commentaires [30] - Permalien [#]
Tags : ,


01 mars 2018

Voir la vie en rose

Je me suis de nouveau tricotée un pull Bambara de La Droguerie. C'est le 3è et celui qui me plait le plus, parce que j'ai pu le rallonger comme je le voulais : le corps et les manches. Je l'ai tricoté en 30 jours, parce que j'ai eu peur de manquer de laine, et qu'il fallait que je puisse retourner en chercher du même bain si besoin. La laine est la Surnaturelle de La Droguerie, couleur géranium, et je l'ai tricotés en aiguilles 4.

J'ai été hyper contente de le terminer, de défiler au Tricot T (il faut que je vous parle du Tricot T !!!!) le lendemain du jour où je l'avais terminé/lavé/bloqué. J'aime beaucoup cette laine chaude et douce, mais j'ai eu peur quand j'ai vu les commentaires négatifs sur son vieillissement sur Ravelry ! Il s'avère qu'il passe bien au lavage (à la main hein). J'ai tenté de le mettre à sécher par-terre sur une serviette mais comment vous dire : laissez un pull humide, qui sent bon la laine, par-terre.....et Plume rapplique ventre à terre pour se rouler dedans ! Donc je le mets à sécher le plus possible à plat. J'avais 320 grammes, il m'est resté 3 grammes ! J'ai eu beaucoup beaucoup de mal à tricoter les épaules de façon jolie. La première fois il y avait des trous avec les rangs raccourcis, au secours !!! J'ai rattrapé comme j'ai pu avec un fil mais ça fait....comme si j'avais un motif sur les épaules. Tant pis. Il est plein d'imperfections mais je l'aime comme il est ! J'aimerais beaucoup le refaire dans une autre couleur. La forme me plait vraiment énormément.

Les modifications : le corps est rallongé de 7cm, les manches de 25cm, et j'ai repris l'encolure avec un rang de mailles serrées au crochet pour qu'elle ne bouge pas.

Trève de blabla :

IMG_8054  IMG_8057

La vraie couleur n'est pas celle des photos prises de près :

IMG_8056  IMG_8055

J'adore vraiment !!!!

IMG_8046  IMG_8047

C'est un vrai rose vif hein !

IMG_8051  IMG_8052

Je le referai forcément, parce que j'adore et que j'ai pris le temps de noter toutes les modifications que j'ai faites, parce que la Surnaturelle n'est pas une laine chère et que je suis très contente de l'avoir essayée. Elle a le même échantillon que l'alpaga sauf qu'elle ne pique pas du tout et qu'elle est bien chaude. Il semble que ce soit la laine la plus "bio" de La Droguerie et l'idée me plait bien.

Il n'est pas parfait....moi non plus !

bisous1

Posté par Huloga à 08:12 A - - Commentaires [45] - Permalien [#]
Tags : , , ,

27 février 2018

Bilan de février

Ce mois-ci j'ai tricoté :

IMG_7990

IMG_20180119_093900

IMG_20180106_184834_01

 

En février j'ai (beaucoup !) lu :

400 pages Août 2017

Sept 2017 Janvier 2018

Janvier 2018

Ce mois-ci j'ai cousu :

IMG_8033

IMG_20180125_090244

IMG_20180125_151904

IMG_20180128_123603

Un mois un peu plus court, forcément, un mois vite passé, qui nous rapproche du printemps ! Je suis étonnée de mon rythme de lecture, je ne m'en rends pas compte et pourtant, ça fait plus d'un livre par semaine.

bisous1

Posté par Huloga à 05:59 A - - Commentaires [39] - Permalien [#]
Tags :

25 février 2018

Les loyautés

On tombe très vite dans ce court roman :

Janvier 2018

208 pages, paru en janvier 2018

Il s'agit d'un roman principalement à 2 voix : Théo, 12 ans 1/2, et sa prof de SVT Hélène. Autour d'eux, on entend aussi la parole de Mathis, le meilleur ami de Théo, et de la maman de Mathis, Cécile.

Hélène sait, comprend que Théo ne va pas bien. Ancienne enfant battue, elle est persuadée que Théo est maltraité.

C'est presque ça. Théo et Mathis ont trouvé un endroit, une super cachette dans la collège, dans laquelle ils se réfugient pour boire. Si Théo est totalement seul, coincé entre ses 2 parents divorcés, Mathis a une maman qui s'alerte et voit que son fils boit. Hélène aussi est alertée, fait convoquer Théo à l'infirmerie, en vain.

Les chapitres sont à la 3è personne, sauf les chapitres où Hélène parle, où elle dit "je".

On comprend que la situation ne va pas s'arranger, qu'au contraire, tout se dégrade pour Théo, entre un père qui dégringole physiquement et qui lâche moralement, et une mère qui n'a toujours pas accepté le divorce et en veut quasiment à Théo....

De son côté, Cécile découvre avec horreur le côté caché de son mari et doit vivre avec ce secret, tout en essayant de rester vigilante pour Mathis et de le sortir de là.

On s'attache aux personnages, on voudrait que tout aille positivement pour eux, que tout arrête de partir en vrille, il suffirait qu'ils parlent, que chacun parle à l'autre, mais.....

Les loyautés, parce qu'il s'agit des histoires de sermens tacites : loyauté d'Hélène envers un élève qu'elle sent en souffrance, quitte à se mettre ses collègues et sa hiérarchie à dos, loyauté de Cécile envers son monstrueux mari, loyauté de Théo envers chacun de ses parents. On parle aussi de la violence dingue et de la haine anonyme des réseaux sociaux. Beaucoup de sujets abordés et creusés dans 200 pages !

A lire parce que c'est un roman terriblement actuel, qui évoque des sujets du quotidien. J'ai été d'autant plus happée que Gabriel a l'âge de Théo et Mathis. A lire si vous êtes enseignant, pour comprendre que votre 6è sens, la petite voix qui dit que quelque chose ne va pas est toujours à écouter avec attention....A LIRE !

lire2

Posté par Huloga à 05:28 A - - Commentaires [4] - Permalien [#]

23 février 2018

Pyjama

Avec mon traitement, je dégouline la nuit. C'est affreusement désagréable, et en plus, ça "grille" mes pyjamas. J'ai donc dû chercher du pilou. Le pyjama que j'avais venait de chez Bretagne Tissus. Un pilou superbe, doux, hyper agréable, chaud....mais il n'y en avait évidemment plus, ou pas en 100% coton. Et il n'est pas question de ne pas prendre de coton pour dormir.

Je n'ai rien trouvé chez Écolaines, rien chez Myrtille. Je suis donc allée chez Mondial Tissus, pendant les soldes. ça faisait longtemps parce que c'est un peu plus loin pour moi.

J'ai trouvé du pilou, mais pas super doux. Je l'ai pris malgré tout. A 50%, ça aide.

J'ai utilisé le patron de la Pétula de Citronille pour le haut et un patron maison pour le bas. Là aussi, entre l'achat et la couture terminée, il s'est passé des semaines. Tant pis, l'essentiel est d'arriver au bout hein ?

Je le trouvais rèche, un peu cartonné. J'espérais que ce soit de l'apprêt qui partirait au lavage. J'ai lavé le coupon, cousu, relavé....il n'aura jamais la douceur du pilou de Bretagne tissus. Tant pis ! Si vous savez où je peux trouver du pilou très doux et chaud, dites-le moi !

IMG_20180128_123603

IMG_20180128_123513

IMG_20180128_123712

La vraie couleur est celle-ci :

IMG_20180128_123509

Pardon pour la luminosité absente en ces journées grises ! Je vous épargne les photos du pyjama porté, on s'en fiche un peu hein !

Bref, si vous savez où je peux trouver du pilou tout doux qui ne coûte pas un bras (une jambe, un rein....) ça m'intéresse !

bisous1

Posté par Huloga à 05:28 A - - Commentaires [33] - Permalien [#]
Tags : , ,

21 février 2018

Atelier "booster sa recherche d'emploi" : "Moi, Daniel Blake".....

L'année dernière je me suis inscrite à un atelier "booster sa recherche d'emploi pour les seniors". Une après-midi par semaine pendant 4 mois. Une quinzaine de participants, de jolies rencontres heureusement.

Bon, déjà, senior, que tu le veuilles ou non, que tu y sois ou non, c'est une grosse claque. Même si je n'avais pas atteint la fameuse limite des 45 ans.

Dans cet atelier, j'ai trouvé que nous faisions le grand écart. Ou des réalisations franchement utiles comme refaire son CV d'une façon très originale et personnelle, (qui m'a beaucoup servie, où j'ai beaucoup appris), ou comme savoir répondre de façon constructive aux questions-piège en entretien genre "quel est votre principal défaut ?", mais aussi....regarder des vidéos ne présentant pas d'intérêt majeur, corriger des fautes d'orthographe dans un texte (???), "travailler sur soi" (ouh le sujet casse-g***** !). Parce que bon, regarder des vidéos sur Youtube, je peux le faire de la maison, avec des liens qui nous auraient été donnés par mail. Mais j'y suis allée chaque fois de bon coeur, pour apprendre, pour trouver du boulot, sortir de la maison aussi, faire des rencontres. Je suis souvent ressortie consternée, je l'avoue, avec le sentiment d'être la seule à trouver profondément anormal ce que nous faisions à ce moment-là.

Je suis une "bonne élève", je fonctionne comme ça. Je fais toujours de bon coeur ce qu'on me demande de faire, quand je comprends à quoi ça sert, comment ça va me faire avancer, le but de l'atelier. J'ai râlé tout de même plusieurs fois franchement (et je me suis sentie bien seule !), même si à ce moment-là je passais pour la tête de mule, celle qui refuse de faire ce qu'on lui demande, la mauvaise élève. Pourtant, j'étais la seule à faire la totalité des "devoirs" qu'on nous demandait de réaliser d'un atelier à l'autre, parce que je reste constamment de bonne volonté et que j'ai envie de trouver du travail....

Nous avons fini en beauté avec "Moi, Daniel Blake" et je suis ressortie ...

Han

....de cet atelier

Alors parlons de ce film, palme d'or à Cannes, ouééééééé....

Daniel Black

Ce n'est pas un mauvais film, mais je suis ressortie de là consternée, totalement.

Daniel Blake, 59 ans, a subitement un grave problème cardiaque. Son médecin lui interdit de travailler, il pourrait en mourir. Il tombe alors dans un système qui lui était jusque-là inconnu : le pôle emploi version britannique (job center), l'aide sociale. Au job center, tout part en vrille. Pour toucher son salaire en étant en arrêt maladie, on lui demande...de chercher du travail. Et en Angleterre, ça ne rigole pas hein ! Il doit chercher 8h par jour et PROUVER qu'il cherche du travail par des photos, des témoignages écrits de gens chez qui il va postuler, sachant qu'il lui est impossible de travailler. Très logique tout ça ! Mais malheureusement très réaliste.

Au cours d'un de ses rendez-vous incohérents, il fait la connaissance de Katie, jeune mère célibataire de deux enfants. Pour ne pas être placée en foyer, elle a dû accepter un logement à 450km de sa famille. Là aussi, on marche sur la tête...

Daniel et Katie vont se trouver et tenter de s'entraider avec leurs faibles moyens, dans un système complètement aberrant...

Ce n'est pas un mauvais film, loin de là.

Mais quelle clotûre d'atelier !!!!! Les 2/3 des participants étaient en larmes à la fin du film ! Je les regardais pleurer, atterrée....

Quel intérêt de faire pleurer des gens qui cherchent du travail ? Nous montrer qu'on a de la chance ? Que c'est pire ailleurs ? Et quoi ????? ça va nous prouver quoi ? ça va nous aider en quoi ????? Quel intérêt de regarder un film en atelier de recherche d'emploi ???

Tu veux regarder un bon film ? tu peux ....mais Daniel Blake, comment dire....le regarder quand on a le moral, c'est finir en pleurant. Le regarder quand on a un coup de mou est une véritable erreur ! Alors le regarder au cours d'un atelier qui s'appelle "Booster sa recherche d'emploi"....c'est une grosse blague non ?

En plus, à la fin du film, naïvement, je me suis dit qu'on allait peut-être en débattre, en parler, faire un comparatif des systèmes français et britannique ? Je suis rapidement partie aux toilettes et quand je suis revenue, tout le monde était parti ! Incroyable ! On a terminé l'atelier comme ça, en larmes, le moral au fond des chaussettes  (tricotées main ou pas, ha ha !) pour beaucoup !

J'en ai beaucoup parlé après, ne comprenant pas le sens (mais y en avait-il ?) de ce qui s'était passé. J'ai besoin de comprendre, j'ai besoin que les choses qu'on me fait faire aient un sens, une logique, qu'elles servent à quelque chose. Plusieurs mois plus tard, je trouve toujours cette séance aussi inutile qu'idiote, une fin bâclée, sans intérêt, incompréhensible.

Et qu'on ne vienne pas me dire qu'on ne cherche pas de travail ! Là encore, tout comme au centre anti-douleurs, le système est d'une absurdité extraordinaire ! Mais j'ai fait mes devoirs, je n'ai raté aucun atelier, j'ai participé. Et si parfois j'ai pu passer pour une "rebelle", c'était juste que ce qu'on nous demandait n'avait aucun sens à mes yeux....

Avez-vous déjà connu ce genre d'expérience ? Saviez-vous que cela existait ?

Aujourd'hui j'en souris....parce qu'il y a plus grave dans la vie. Et surtout parce que j'ai eu la chance d'intégrer un groupe de recherche d'emploi hyper dynamique, chaleureux et solidaire...et ça change tout ! Je pense que j'en parlerai très prochainement clindoeil

A très vite ?

good luck

Posté par Huloga à 06:06 A - - Commentaires [45] - Permalien [#]
Tags :