12 octobre 2013

Ne lâche pas ma main

Un policier, pour changer, par l'auteur du formidable "un avion sans elle" :

ne lâche pas ma main

On est plongé dans un autre monde, à La Réunion. Martial et sa femme Liane passent des vacances avec leur petite fille Sofa, dans un hôtel de luxe. Tout se passe bien, jusqu'au moment où Liane disparait et où tout, tout, semble accabler son mari Martial.

Celui-ci semble coopérer puis brusquement, il disparait avec sa petite fille.

Le rythme est tellement soutenu que le découpage du livre se fait minute par minute !!!

J'ai été prise dans le tourbillon, et il a été trèèèèèèès difficile de le lâcher ! N'hésitez pas à plonger vous aussi, il vaut le détour.

Merci à ma gentille voisine pour le prêt !

bisous1

Posté par Huloga à 05:09 A - - Commentaires [11] - Permalien [#]


10 octobre 2013

Le cabas fini

Un autre gros projet, un bouffe-temps terrible, mon cabas !

J'ai monté les côtés en les cousant avec un brin de laine et une très grosse aiguille. Très vite, il s'est tenu tout seul :

IMG_9719 IMG_9720

Comme il restait une petite pelote, j'ai crocheté une poche :

IMG_9722

Puis j'ai cherché dans mes tissus et trouvé un coupon de lin assez rigide lui aussi, couleur framboise foncée, ajouté 4 boutons (Marèse), un gros bouton en bois (offert par Corinne), et le margouillat fait au crochet :

IMG_9724

Et voilààààààà !

IMG_9728 IMG_9729

J'ai tout cousu à la main ! Alors forcément, ça prend beaucoup de temps. Dedans, j'ai cousu 2 poches (les seules choses pas cousues à la main) :

IMG_9730

et voilà ce qui reste des 5 pelotes : un p'tit bout d'une dizaine de centimètres ! Si c'est pas de la rentabilité ça ! fiesta

IMG_9731

Il est beau comme un camion tout mon nouveau cabas ! Il est tout rigide, je vais l'utiliser pour mes virées aux biblis, c'est un vrai sac d'hiver !

bisous1

Posté par Huloga à 05:12 A - - Commentaires [21] - Permalien [#]
Tags : ,

08 octobre 2013

Ma Vasarely Blanket #13

Il y a 15 jours, nous devions être à 214 losanges, et j'en étais à 221. Aujourd'hui, on accélère, et on doit être à 239 !

Ils ne sont pas cousus mais j'ai le nombre qu'il faut :

IMG_9735

Reste à les coudre, et surtout à continuer sur ma lancée pour en faire des blancs et des roses foncés !

On n'oublie pas d'aller voir les autres participantes ici.

....et on se retrouve dans 15 jours pour les losanges cousus j'espère....

(mais on se retrouve dans 2 jours pour mon cabas !)

bisous1

Posté par Huloga à 05:58 A - - Commentaires [32] - Permalien [#]
Tags :

05 octobre 2013

P'tite robe

Pas d'articles ces derniers jours. J'ai un gros coup de fatigue et puis je ne suis que sur des projets plus importants, donc...voilà !

A partir de maintenant, je ne pense pas pouvoir tenir le rythme d'un article par jour, j'espère que vous ne m'en voudrez pas et que vous serez quand même au rdv. icon_redface

 

J'ai passé beaucoup, beaucoup d'heures sur une petite robe. J'ai choisi un modèle en taille 2 ans, dans un Ottobre, un joli velours à petites fleurs, du ruban, du voile de coton mauve (de Tahiti !) :

IMG_9725 IMG_9726

et c'était parti pour des heures de couture ! Je ne voulais pas de couture apparente, du moins le moins possible. Alors j'en ai passé du temps !

IMG_9727

Le devant est croisé, forme cache-coeur. Finalement, c'est pas parce que c'est petit que ça va plus vite !

Et portée par la pépette :

V__BFA2

La robe est en 2 ans et c'est pour son 1er anniversaire, elle est immense pour un an ! J'avais l'impression de coudre une robe beaucoup trop grande pour une petite de un an, et bien non !

bisous1

Posté par Huloga à 05:49 A - - Commentaires [37] - Permalien [#]
Tags : , ,

02 octobre 2013

Julian Corkle est un fieffé menteur

Un titre un peu désuet :

jonathan

J'ai adoré !

Pourtant, c'est un dépaysement total : on est dans les années 1970, en Tasmanie.

Julian est le 3è enfant de la famille Corkle, et il détonne. Il est un peu gros, et surtout, surtout, il déteste le sport, les filles, tout ce qu'un garçon est sensé aimer. Lui, ce qu'il aime, c'est la coiffure, la mode, les émissions de télé ! Il rêve de devenir célèbre.

Son passe-temps favori est de coiffer sa mère. Rejeté par son père, il fera malgré tout son petit chemin.

Le livre est très bien écrit. Les différents personnages sont décrits en profondeur : Julian bien-sûr, mais aussi sa mère, son père, sa soeur....

A lire pour la description de la différence, valable dans les années 1970 comme maintenant.

J'ai éclaté de rire par moment, ce qui n'arrive pas souvent !

bisous1

Posté par Huloga à 07:37 A - - Commentaires [9] - Permalien [#]


01 octobre 2013

Un panier façon cabas

Vous souvenez-vous de la grosse laine brute dénichée dans un vide-grenier ?

La voilà transformée en cabas !

Non sans mal, parce que dites donc, une laine aussi rigide, c'est terrible à crocheter ! Je faisais une ligne et j'étais obligée de reposer ma main ! Presque toutes les pelotes y sont passées, youpiiii ! J'ai utilisé le beau crochet n°9 :

IMG_9665

IMG_9692

La suite bientôt !

bisous1

Posté par Huloga à 05:12 A - - Commentaires [27] - Permalien [#]
Tags : ,

30 septembre 2013

Défi J'ai Rien à Me Mettre : chacun son sac

Et bien, voilà un moment que je n'ai pas participé au défi de J'ai Rien à Me Mettre !

Mais ce mois-ci, le défi tombait super bien. Ma besace part en morceaux ; il faut dire que je la trimballe partout, tout le temps. Et puis, quelque part, la voir s'abîmer ne me déplait pas : ha la belle excuse pour en coudre une autre !

J'avais gardé les morceaux de mon coupon de jean rose. J'y ai ajouté une doublure de coton (de Tahiti), et j'ai découpé tous mes morceaux :

IMG_9653

Je me suis vraiment appliquée. J'ai mis des FE (stock de ma mémé) un peu partout, et pour la 1ère fois, ma besace ferme avec des fermetures de type cartable (Ecolaines) :

IMG_9689 IMG_9688

Même sur le côté, il y a une mini-FE :

IMG_9685

L'intérieur est en coton patchwork :

IMG_9686

Dedans aussi, il y a des poches. Et le tout est molletonné avec du molleton rigide. Il tient super droit :

IMG_9687

Pour l'anse, j'ai été embêtée : plus assez de tissu ! Et puis la vendeuse de chez Toto a été une super conseillère. Elle m'a expliqué comment superposer 2 bandes de gros grain, pour solidifier et faire joli. J'ai utilisé un point fantaisie :

IMG_9690 IMG_9691

Alors ? défi relevé ? J'adore ma nouvelle besace !!!! En plus, pour une fois, je suis dans les temps.

Allez voir les copinautes par ici.

bisous1

Posté par Huloga à 05:52 A - - Commentaires [41] - Permalien [#]
Tags :

29 septembre 2013

Rose

J'imagine que qqes-unes se sont dit que j'avais remis ça avec le rose ! Allez, si si, avouez !

Et bien pas du tout nananèreuh

 

 

J'avais adoré "Elle s'appelait Sarah" et "Le voisin", alors je n'ai pas réfléchi en trouvant celui-là sur le rayon de la bibli, et j'ai bien fait :

rose

Nous voici dans le Second Empire. Rose habite Paris, elle est veuve, et sa maison se trouve sur un des passages que le préfet Haussman veut agrandir pour construire ses immenses avenues. La maison doit être détruite. Rose s'y refuse. Elle fait croire qu'elle a quitté sa maison mais en fait elle se cache, se terre, tout au fond. Là, elle écrit à son mari défunt, et s'y raconte.

Le ton employé par l'auteure est parfait, on est au Second Empire, avec ce français un peu désuet, les belles robes, les crinolines, mais aussi la poussière, la boue, la crasse de ce Paris en pleine mutation. Chaque début de chapitre est écrit à la plume, et on voit l'écriture qui se dégrade lentement. Un plan nous aide à nous repérer dans les rues.

Pourquoi Rose refuse-t-elle de quitter sa maison, d'aller chez sa fille qui l'attend ?

Quel secret cache-t-elle ?

Le livre mérite le détour !

 

-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_

Abandons :

la mort est mon métier

C'est l'histoire d'un nazi, son enfance, pour comprendre comment il se retrouve dans les camps de la mort. Sauf que je n'ai pas pu, c'est trop dur.....J'ai tenu un peu plus de 50 pages, et arrêté.

 

 

Marcus

Alors là, je n'ai pas compris. Le livre est encensé partout, comme étant proche d'Ana Gavalda, que j'adore.

Là, je ne sais pas, je n'ai pas accroché à l'écriture, trop proche pour moi de la langue parlée...

Pas grave hein, il ne faut pas que ça vous empêche de le lire clindoeil

 

bisous1

Posté par Huloga à 05:46 A - - Commentaires [17] - Permalien [#]

28 septembre 2013

Réparation

Les bretelles de la tenue d'escrime de Gabriel avaient besoin d'un petit lifting :

IMG_9668

Sur les vides-greniers, je trouve régulièrement LE gros grain dont j'ai besoin :

IMG_9669

Les genoux aussi ont besoin d'une réparation !

IMG_9670

Et voilà après remplacement :

IMG_9683

ça change tout non ?

bisous1

Posté par Huloga à 05:56 A - - Commentaires [16] - Permalien [#]

27 septembre 2013

La maison des lumières

Je l'ai trouvé à la bibli, alors hop :

la maison des lumières

Je n'ai pas été emballée. J'étais même plutôt pressée d'aller au bout du livre, c'est dire...

Je ne sais pas si ça vient du livre en lui-même, ou du fait que je sortais du formidable livre de Stephen King. Sans doute un mix des 2 !

L'histoire : Jérémie Rex a 25 ans. Il reste éperdument amoureux de son amour d'enfance, qui le quitte sans le quitter. Il n'arrive pas à passer à autre chose que Candice. Il gagne un séjour à Venise et s'y rend seul, forcément. Là, dans le Musée Guggenheim, il "tombe" dans le tableau de Magritte et revit le début de son histoire d'amour avec Candice. Dès lors, il ne cesse de vouloir retomber dans ce tableau, pour rester dans ce rêve.

Seule la partie culturelle m'a intéressée un peu : les musées, les tableaux, l'histoire des tableaux.

J'ai essayé de m'intéresser à cette histoire sans début ni fin, qui patauge sans cesse et dont on devine la fin avant l'heure.

Pas le meilleur de cet auteur !

bisous1

Posté par Huloga à 05:26 A - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :