08 juin 2019

Habemus Piratam

Il s'agit du 2è livre de la sélection BlaBlaBouq de ce trimestre et c'était un vrai dépaysement :

oct_2018

Paru en octobre 2018, 228 pages

Francis est curé dans un petit village. Chaque semaine, il reçoit ses paroissiennes âgées en confession. Il est fatigué des petites guerres de ces vieilles dames !

Un jour, un pirate informatique vient en confession. Le prêtre est ravi, pensez donc, ça change !

Chaque semaine, le pirate vient lui raconter une anecdote, une histoire, un piratage. Il raconte son milieu, les fraudes diverses et variées, les escroqueries qui rapportent des millions. Le pirate s'est arrêté mais il est recherché, en danger de mort. Le prêtre se prend au jeu, adore ces séances spéciales qui le changent de son quotidien. Le soir venu, il fait des tas de recherches pour vérifier l'histoire du jour, se mettant sans s'en rendre compte, lui aussi en danger.

J'avoue que je n'ai pas tout tout compris parfois. Le langage est très pointu. Pour autant, les dénouements (oui oui, LES) m'ont laissée avec des "oooooohhhhhhhh" sonores, parce que je n'ai rien vu venir !

C'était une très belle découverte. Je n'aurais jamais choisi ce roman sans la sélection. Comme quoi !

Je vous le recommande pour plusieurs raisons : on apprend à quel point nous ne sommes pas assez méfiants avec nos appareils connectés, à quel point il faut être vigilant, mais aussi parce que la structure du roman nous entraine et que l'écriture et les fins nous laissent vraiment sans voix !

Et rien que pour ça, il vaut vraiment le coup !

chat qui lit

Posté par Huloga à 05:00 A - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : ,


03 mai 2019

La goûteuse d'Hitler

1er livre de la sélection Blablabouq de ce trimestre :

400 pages

400 pages. Paru en janvier 2019

Rosa est une jeune Allemande. Elle vit à Berlin avec son mari Gregor. La guerre éclate, Gregor s'engage et part. Rosa est en colère, d'autant qu'il écrit peu.

Pour ne pas rester seule, la jeune femme part vivre chez ses beaux-parents, qui l'accueillent d'abord avec froideur, puis s'attachent profondément à elle. Herta et Joseph sont gentils et bienveillants.

Malheureusement très vite, Rosa est sélectionnée pour devenir "goûteuse d'Hitler", avec 9 autres femmes. Le dictateur n'a choisi (ou fait choisir) que des femmes pour goûter ses plats. Il est persuadé qu'on cherche à l'empoisonner. Rosa se lie particulièrement à Elfriede. Ces femmes partagent la peur de mourir à chaque repas, mais aussi le secret de cet emploi grâce auquel elles gagnent très bien leur vie, et surtout mangent à leur faim.

On suit plusieurs années de la vie de Rosa, une vie de secrets et de terreur, de non-dits. La disparition de Gregor. Un empoisonnement. La vie aussi, parce que pendant la guerre, la vie a continué pour ces femmes jeunes et en bonne santé puisqu'elles mangeaient bien.....et donc des histoires d'amour ont éclos.....

C'est un livre très riche, très documenté, très fort. On s'attache aux personnages, on apprend beaucoup.

Je vous le recommande pour l'histoire, mais aussi pour votre culture générale ! On le voit pas mal dans les librairies, c'est justifié.

lire2

Posté par Huloga à 05:31 A - - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags : ,

11 janvier 2019

Roissy

Ce livre est le 3è de la sélection Blablabouqs :

280 pages

280 pages, paru en août 2018

J'ai eu bien du mal à le lâcher, tant l'écriture nous entraine !

Tout se passe à Roissy, j'ai découvert un monde, un autre monde.

L'héroïne y vit depuis 8 mois. Elle a développé des tactiques pour ne pas être repérée par les caméras, les vigiles, traînant sa valise (sa vie !) derrière elle, inventant des tas d'histoires toutes plus plausibles à tous les passagers qu'elle croise. Qui est-elle ? Pourquoi s'est-elle réfugiée là ? Elle attend vraiment un vol qui n'arrive pas ?

On y suit son quotidien, ses rencontres éphémères ou pas, des bribes de sa vie, de sa mémoire pleine de trous et de vides. Et qui est ce mystérieux Vlad avec qui elle parle et qui la suit sans la suivre ?

Elle va faire la rencontre de Luc, un homme tout aussi perdu qu'elle, qui attend en vain le vol de Rio depuis 8 ans, qui s'est écrasé....

C'est un roman extrêmement prenant, on veut en savoir plus, on veut savoir en fait !

A lire !!!!! (à lire AUSSI, oui, je sais, je suis désolée ! chuicachéMais il est petit, ça ne compte pas si ?)

lire2

Posté par Huloga à 05:20 A - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : ,

03 janvier 2019

Grand bassin

Je l'ai lu en deux soirées et aimé. Il s'agit du 2ème livre de la sélection Blablabouq pour moi :

136 pages

136 pages, paru en mai 2018

Per est un jeune homme entre 25 et 30 ans, on ne connait pas exactement son âge. Il vient d'un pays du nord : le Norrland. Il parle français parce que sa mère est professeur de français. Il est arrivé à Paris il y a 3 ans, chez Ivar, qu'il ne connait pas mais chez qui sa mère l'a envoyé parce qu'elle a dit qu'il lui "devait quelque chose". C'est un livre sur les silences, les non-dits, et toutes les conséquences que cela peut engendrer.

Ivar meurt brutalement. Per décide de rester dans la piscine dans laquelle ils travaillaient et vivaient tous les deux. Per a commencé comme homme à tout faire, mais a passé tous les brevets et concours pour devenir maître-nageur. Sa vie semble figée. Sauf qu'à la mort d'Ivar, il décide de s'appeler Ivar à son tour. Il découvre un bracelet perdu par sa mère il y a des années et n'arrive pas à lui en parler. Cette découverte va le plonger dans un comportement incontrôlable : il va se mettre à collectionner, garder, classer, tous les objets qu'il trouve dans la piscine et les vestiaires....et à accumuler tous ces objets dans son local.

Parallèlement, on suit l'histoire de Hyacinthe, à qui il donne des cours de natation, vieille dame excentrique. Un jour, elle vient avec Maya, sa petite-fille. Per et Maya s'entendent, ayant tous les deux perdus un ou leurs parents. Per ne sait pas ce qu'est devenu son père, qui a disparu subitement quand il était petit.

Maya va réveiller Per et lui permettre de comprendre les secrets qui l'entourent.

Un roman court, qui se lit vite, avec une belle écriture !

bisous1

Posté par Huloga à 05:53 A - - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags : ,

16 décembre 2018

Torrents

Mon premier livre de la sélection Blablabouqs automne-hiver 2018 :

Sept 2018

336 pages, paru en septembre 2018

J'ai beaucoup, beaucoup aimé ! Et puis un policier, ça me change !

Je me suis totalement laissée emportée parce que l'écriture est telle, qu'à aucun moment on ne sait qui ment et qui dit la vérité !

Il s'agit de l'histoire de François, de ses soeurs Marie et Valentine, de leur mère Estelle et de Camus, le meilleur ami du père Pierre. Toute l'intrigue tourne autour de Pierre, accusé d'avoir tué et démembrée plusieurs jeunes filles. Le torrent a rapporté des morceaux de corps.....Tout semble l'accuser, tout, jusqu'à ses propres enfants. On suit le cheminement de François, qui remonte dans ses souvenirs pour essayer de comprendre, de savoir. Il défend son père, tout en ayant des doutes sur l'attitude de ce dernier.

Marie a d'emblée prit partie contre son père, éclatant la famille. Valentine est persuadée de l'innocence de son père, et François hésite, tergiverse avec ses doutes et ce qu'il a vu ou pense avoir vu.

Tout accuse Pierre, qui se replie dans un silence qui l'accuse davantage. Camus est très présent, très bienveillant, mais ne raconte pas non plus. Petit à petit, on déroule la vie de François, les non-dits, les silences, et une vie terrible.

Je n'ai rien vu venir, été cueillie par le dénouement incroyable, par la vérité.....

L'écriture est fine, on sent les non-dits dans les mots.

A lire !!!!

lire

Posté par Huloga à 06:09 A - - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags : ,


12 décembre 2018

La boîte de Pandore

Une lecture qui m'a passionnée par sa richesse :

Sept 2018

Paru en septembre 2018. 560 pages (oui je sais, un pavé !)

René, la cinquantaine, est professeur d'histoire. Un soir, avec une collègue, il se rend sur une péniche-spectacle "La boîte de Pandore", pour assister à un spectacle d'hypnose : "Hypnose et mémoires profondes". A la fin du spectacle, il se retrouve sur scène pour le dernier numéro, que l'hypnotiseuse inaugure avec lui. En suivant ses indications, il descend dans son inconscient et ouvre une porte d'une de ses vies antérieures. Il était soldat pendant la Première Guerre Mondiale. Profondément traumatisé par ce qu'il découvre, René va bousculer toute sa vie. Il n'a qu'un souhait, retourner dans son inconscient, ouvrir toutes les portes, savoir où il était, qui il était. Sauf que ce n'est pas sans conséquences, une sorte de prix à payer.

René s'obstine, chaque découverte d'une vie antérieure lui permettant de comprendre un aspect de sa personnalité actuelle. Sa collègue Élodie se démène pour, pense-t-elle, lui faire reprendre pied dans le réel.

Le roman (policier ?) aborde des tas de sujets : l'hypnose, l'histoire, la manipulation, les légendes, les croyances, ce qu'on nous fait croire, ce que nous croyons. J'ai vraiment beaucoup aimé et j'ai bien du mal à vous résumer un livre aussi volumineux et complexe, mais qui se lit de façon fluide et qu'on peine à lâcher !

Il ne s'agit pourtant pas d'une lecture facile, il faut suivre et être prêt à aborder des sujets très variés !

Je le recommande fortement, pour la culture générale, parce qu'il permet de saisir beaucoup d'aspects de manipulations centenaires....

lire

Posté par Huloga à 05:58 A - - Commentaires [25] - Permalien [#]
Tags : ,

18 juillet 2018

Les vies multiples d'Henry Quantum

En juin j'ai eu la chance d'assister à une présentation de romans au café littéraire. Je suis repartie avec ce livre :

416 pages

J'ai tenu près de 100 pages, mais j'ai abandonné, ce roman n'est pas pour moi !

Pourtant il me tentait : 4 ados, aux Etats-Unis, s'ennuient un été. Ils consultent une voyance, qui leur donne à chacun la date de leur mort. Vont-ils être influencé toute leur vie ? Auraient-ils eu une vie différente s'ils n'avaient pas eu cette date ?

Je me suis perdue dans les descriptions, les références américaines...

 

Quand je l'ai rapporté, je suis repartie avec celui-ci :

267 pages

267 pages, paru en novembre 2017

Et là....j'ai adoré ! Je l'ai lu en deux soirs !

Henry, publicitaire, 40 ans, se rend compte le 23 décembre qu'il a oublié d'acheter le cadeau de noël de sa femme. Il a une grande tendance à laisser sa pensée partir dans tous les sens et on le suit dans ses digressions trèèèèèèèèès variées. Il part loin !

Sur l'heure du déjeuner, il se rend au centre-ville pour tenter de dénicher un parfum pour sa femme Margaret. Il tombe sur Daisy, avec qui il a eu une liaison quelques années auparavant. Il se rend compte qu'il aime Daisy, qu'il l'aime vraiment. D'ailleurs elle l'aime encore, pense encore à lui et a quitté so mari à cause de cela.

Mais ils se quittent rapidement sur un malentendu.

Les heures passent, on suit Henry heure par heure, les rencontres qu'il fait, sa pensée, son cheminement.

Le roman est divisé en quatre parties : le récit d'Henry, celui de Margaret, celui de Daisy, puis de nouveau celui d'Henry, tandis de défilent les heures de cette journée du 23 décembre.

Au-delà du cheminement d'Henry, il y a en fond le fait qu'il est une personne profondément bienveillante et qui pousse chacun à trouver le meilleur, à se dépasser, à croire en son destin et ses capacités. Lui qui est surnommé Bones ("os", mais aussi par rapport à Star Trek), est un homme d'une grande gentillesse et qui permet aux autres d'atteindre leurs rêves, souvent sans s'en rendre compte.

J'ai beaucoup, beaucoup aimé !

A LIRE !

chat qui lit

Posté par Huloga à 05:11 A - - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags : , ,

28 novembre 2017

Dans la forêt

Ce sera le dernier roman de la sélection d'automne de la bibli pour moi :

janvier 2017

304 pages. Paru en janvier 2017. C'est un roman qui est paru en 1996 au Etats-Unis et qui a connu un énorme succès.

 

Nell et Eva, 17 et 18 ans, vivent seules avec leur père, dans la forêt.

Il s'est passé "des choses" dans le reste du monde mais on ne sait pas exactement quoi. Petit à petit, il n'y a plus d'électricité, et un jour il n'y en a plus du tout. Ils apprennent à vivre dans l'isolement le plus complet, en économisant sur tout, et toujours dans l'idée et l'espoir que tout revienne comme avant.

On ne sait pas tout, on découvre des choses petit à petit en avançant dans la lecture. Comment la maman, puis le père, disparaissent, comment les filles vivent cette situation et surtout évoluent. Au départ elles sont en colère, elles en veulent à leur père. L'une lit beaucoup, l'autre danse. L'une devait rentrer dans une prestigieuse université, l'autre intégrer un ballet renommé....mais rien de cela n'est possible sans électricité, sans essence, et surtout en étant aussi isolé. Après la colère vient la résignation, puis l'adaptation.

La forêt a quasiment une âme dans ce roman. Elles y vivent mais la redoutent et pourtant elle va les protéger du chaos, évoqué à demi-mots, du reste du monde. Petit à petit, elles vont apprendre à se servir de cette forêt, à survivre grâce à elle.

C'est un roman qui parle de la société d'abondance et démontre à quel point on vit dans le "trop". Elles apprennent à tout rationnaliser, jusqu'au thé qui devient "juste une pincée" qui donne du goût à l'eau chaude. Elles seront évidemment confrontées à la violence des hommes prêts à tout dans les situations extrêmes. Comment vit-on quand on n'a plus rien ? Le roman pose les bonnes questions, interroge sur notre mode de vie, sur la façon dont on vit et celle dont nous pourrions vivre, sur l'essentiel et le superflus.

J'ai plongé chaque soir dans une ambiance effrayante et rassurante à la fois. Je comprends le succès du roman à sa sortie, et 20 ans plus tard il n'a pas pris une ride ! J'ai l'impression de ne pas en parler assez tant il y a à dire.

Et vous savez quoi ? En lisant je me disais qu'au fond, je suis bien contente de savoir me servir de mes mains, que dans la même situation, savoir coudre et tricoter est un vrai atout, se montrer débrouillarde aussi.

J'étais passée à côté du roman lors de la présentation à la bibli. L'ambiance me semblait angoissante. Et puis je suis allée à la réunion trimestrielle où chacun "raconte" ses lectures et vu l'emballement collectif, j'ai regretté et j'ai réservé le livre quasiment en sortant....et ça valait la peine !

Alors non, on n'est pas dans le feel good. On est dans le "et si" et la confrontation à notre société de consommation.

A LIIIIIIIIIIRE !!!!!!

lire2

Posté par Huloga à 05:13 A - - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags :

08 août 2017

Arrêt non demandé

Voici le 4è roman (pour moi) lu dans le cadre de la sélection d'automne 2017 du club des lecteurs :

144 pages

144 pages. Paru en janvier 2017

Il s'agit d'un recueil très court, de 6 nouvelles humoristiques. C'est un premier roman.

C'est très léger, drôle et bien écrit. En deux soirées, pouf! j'avais tout lu !

J'ai tout aimé, certaines nouvelles plus que d'autres. J'ai davantage aimé la première, qui est le récit de "vacances" d'un petit garçon, qui raconte un évènement qui aurait pu changer toute sa vie. Et j'ai franchement adoré la nouvelle de l'intérimaire de la Poste, qui est chargé de répondre aux lettres des enfants au père-noël, dans des conditions terribles, et qui craque....

Les 6 nouvelles sont toutes différentes, et toute drôles à leur niveau.

Vous cherchez une lecture légère, rapide et sympa ? Plongez dans ce tout petit roman, petit par la taille mais pas par le talent !

lire2

Posté par Huloga à 06:15 A - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags :

31 juillet 2017

Sous le compost

Voici le 3è roman de la sélection automne des lecteurs (3è dans mon ordre de lecture, mais on lit comme on veut) :

288 pages

288 pages, paru en janvier 2017

En voilà un qui m'a mise profondément mal à l'aise par moment !

Franck est père au foyer dans un tout petit village. Il s'occupe de ses trois filles, encore petites, tandis que sa femme doit gérer sa collaboration débutante dans une clinique vétérinaire et se faire accepter. Elle est peu présente à la maison. Franck gère tout. D'abord au foyer contre son gré, il a fini par se faire une petite vie, des copains, et par trouver beaucoup de plaisirs à cultiver son jardin, produire des légumes.

Il réfléchit même à l'idée d'investir dans des chèvres.

Il a sa routine, ses randonnées en vélo pendant que les filles sont à l'école, il comprend les absences de sa femme.

Et puis....tout bascule lorsqu'il reçoit une lettre anonyme lui disant que sa femme le trompe. Là, tout dérape, enfin Franck dérape.

Le roman commence très doucement et bascule dans une situation qui m'a vraiment gênée, mais c'est lié à mon histoire, pas à la narration ou aux faits. J'ai failli arrêter la lecture plusieurs fois et puis je suis allée jusqu'au bout.

Ce n'est et ne sera pas mon préféré. Mais étant allée jusqu'à la fin du livre, j'en suis sûre et je peux le dire !

Si vous voulez un roman radicalement différent de vos lectures habituelles, allez-y sans réfléchir !

Si comme moi vous avez des valeurs auxquelles vous tenez et une belle corde sensible....passez à autre chose !

lire

Posté par Huloga à 05:14 A - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags :