10 juin 2021

Les possibles

Oh là là, laissez-vous embarquer !

378_pages_mai_21

378 pages, paru en mai 2021

Juliane a une vie très carrée, très organisée. Elle est mariée à un homme adorable, a un fils, Gaëtan, tout va bien.

La seule ombre au tableau est peut-être qu'elle ne voit plus son père Jean depuis 8 mois.

Et puis un jour, elle est appelée : Jean est à la rue, sa maison a entièrement brûlé. Elle n'a pas le choix : elle doit l'accueillir chez elle. Enfin Jean et son chien Apache ! Il n'appelle pas Juliane par son prénom mais toujours Microbe.

La cohabitation commence, cahotique et toujours avec humour et qu'est-ce qu'on rit en lisant !

Puis, petit à petit, Juliane se rend compte que qeulque chose ne va pas, que Jean déraille. Rien de flagrant, juste une intuition, puis une certitude. Alors elle décide, devant ce père qui s'en va par petits bouts, de profiter de chaque instant.

Le sujet est grave et pourtant, avec quel humour Virginie Grimaldi nous entraîne dans cette histoire qui est tout sauf triste !

Les liens se créent et des souvenirs s'installent pour le petit Charlie, grand fan de ce grand-père fantasque et imprévisible. Soutenue par Gaëtan, Juliane va de rendez-vous médicaux en examens, et même dans ces moments de diagnostic difficile à entendre, on sourit !

Les relations entre Jean et son ex-femme sont tellement drôles ! De même que les mauvaises relations que Jean s'évertue à entretenir avec le voisin, M. Colin !

On rit et on pleure, alors que le sujet est sérieux. Mais ce n'est pas de la dérision ou de la légèreté, c'est juste une formidable écriture, qui parvient à rendre acceptables et beaux les moments les plus compliqués. Je l'ai dévoré !

A LIIIIIIIIIIIIRE !!!!

livre4

Posté par Huloga à 05:32:00 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : ,


26 mai 2021

Je te promets la liberté

J'avais envie/besoin de bienveillance :

384_pages_janvier_2020_en_poche

384 pages, paru en janvier 2020, existe en poche.

Cette lecture a été parfaite au moment où j'ai lu ce roman !

On alterne entre 2018 et 1964.

En 2018, Sam est journaliste. Il assiste à la remontée d'une péniche qui a sombré à Lyon en 1964. Y travaillait alors une jeune directrice, qui a eu ensuite une immense carrière. Mais elle a également utilisé cette notoriété pour des œuvres de bienfaisance. Sam parvient à décrocher des entretiens avec la dame de 85 ans, qui lui raconte le début de son parcours.

En 1964, elle est jeune directrice et tout se passe subitement mal pour elle. Sibylle a été promue un peu par hasard. Timide, effacée, elle ne sait pas s'affirmer. Son patron lui donne 10 jours pour remettre à flot les comptes de la péniche. Son amoureux, un des serveurs, pense que leur relation touche à son terme.

Tout va mal pour elle. C'est alors qu'elle retombe sur un ancien lycéen, qui était encore plus effacé qu'elle à l'époque. Là, elle a du mal à le reconnaître : il est charismatique, solaire, sûr de lui. Intriguée, elle l'interroge et il lui donne son secret : des séances d'hypnose avec une mystérieuse confrérie des Kellia. 

Sibylle n'a rien à perdre. Elle s'y rend et commence un parcours initiatique hors du commun.

C'est un roman sur les personnalités, les qualités, les défauts, l'écoute qu'on peut donner et attendre. Un roman feel good qui permet d'apprendre et de relativiser.

Un très bon cru de Laurent Gounelle !

livre2

Posté par Huloga à 05:18:00 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : ,

26 mars 2021

Le fabuleux voyage du carnet des silences

Une pépite, une merveille !

480_pages_fev_21

480 pages, paru en février 2021

Je l'avoue, la couverture m'a attirée.

Et puis bim! je suis tombée dedans. Certes, j'avais particulièrement besoin de ce genre de livre à ce moment-là, mais ça ne change rien au fait qu'il est génial !

Julian est un vieux peintre. Il a connu un succès phénoménal avant de sombrer dans l'oubli. Il a fait de la peine à beaucoup de monde, et surtout à sa femme. Veuf, il décide de demander pardon. Alors il écrit son histoire de façon très sincère dans un carnet d'écolier, et laisse ce cahier dans un café où il a ses habitudes. Au début du cahier, il propose à ceux qui le trouveront d'écrire leur histoire, leur vraie histoire, à sa suite, et de laisser le cahier vivre sa vie.

C'est Monica, la propriétaire du café, qui trouve le cahier. D'abord embarrassée par sa trouvaille, l'histoire qui y est racontée est trè personnelle, la voilà embarquée à son tour.

Riley, un toxico du secteur financier, le trouve à son tour...

Le cahier va changer profondément la vie de chacun. C'est un roman chorale mais pas seulement. Petit à petit, les personnages qui entrent dans le cahier sont de plus en plus nombreux, sans que le lecteur ne soit perdu. C'est un livre formidable, beau, qui donne juste envie d'écrire dans un cahier en le laissant au hasard !

Ce roman fait vraiment du bien, sans être le moins du moins simpliste ! Au contraire, l'auteur creuse ses personnages et on s'attache aux qualités comme aux défauts. Chacun est intéressant et pourtant extrêmement différent. Le petit cahier va faire le bien autour de lui, enclenchant un cercle vertueux pour guérir ceux qui ont le courage d'écrire dedans.

Il fait partie des livres que vous pouvez offrir les yeux fermés ! Mais ouvrez-les et lisez-le !

chat qui lit

Posté par Huloga à 05:31:00 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : ,

22 mars 2021

Chère mamie au pays du confinement

Comment ne pas l'acheter ? Et en plus, je le trouve très beau pour un Poche :

IMG_20210308_090744

24 pages, paru en octobre 2020, 5€ !

Je ne savais pas que Virginie Grimaldi l'avait sorti ! Tous les bénéfices sont versés aux Hopitaux de Paris en plus.

Chaque jour ou presque, elle écrit un mot à sa grand-mère pendant le premier confinement. Je ne m'attendais pas à rire autant, mais vraiment !

 

Posté par Huloga à 05:06:00 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : ,

08 mars 2021

La vie a plus d'imagination que nous

J'ai enchaîné directement avec le second tome de cette autrice :

330_pages_oct_2020

330 pages, paru en octobre 2020

La couverture est sympa non ?

 

On retrouve évidemment toute la famille : Léna avec Clément, sa nièce Violette, son père, sa mère, sa grand-mère, son oncle....

Noël ne sera encore pas calme à Vallenot !

Léna est enfin en couple avec Clément. Elle s'apprête à accepter de déménager pour vivre avec lui, quand le restaurant des deux frères est victime d'un incendie et termine entièrement détruit.

Et là, tout part en live. Clément quitte Léna, le père de cette dernière fait un malaise et atterrit à l'hôpital et même la grand-mère s'y met en invitant sa soeur, dont personne n'a entendu parler ! Catherine arrive avec sa petite-fille Emma-Lou, et c'est immédiatement la guerre entre elle et Violette.

J'ai été embarquée dans la station de sports d'hiver, d'autant que chez nous, il neigeait aussi à ce moment-là ! Il y a de la neige, une jolie ambiance de Noël mais pas que, de la vie, de moments difficiles, des boissons chaudes, toujours du lait de poule et de bons repas.

L'écriture est joyeuse et gaie, malgré les coups durs de la vie. C'est du feel-good mais bien écrit, entraînant et parfait pour moi à ce moment-là. Il vaut mieux lire le premier tome avant de lire celui-ci, sinon je pense qu'on est perdu, même si l'autrice fait des rappels astucieux du roman précédent si on l'a lu à distance ou pas lu du tout.

chat qui lit

Posté par Huloga à 05:51:00 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : ,


04 mars 2021

La vie est belle et drôle à la fois

Ouh qu'il fait du bien !

oct_2019_384_pages

384 pages, paru en octobre 2019

Un roman feel-good pas gnangnan, ça vous tente ?

Léna a 30 ans et aucune stabilité amoureuse, rien à faire. Début décembre, elle reçoit un mail un peu bizarre de sa mère, lui demandant de revenir fêter Noël dans son village natal, Vallenot. Elle débarque donc le 19 décembre avec son frère Tom et la fille de celui-ci, Violette.

Fêter Noël ? Léna déteste ça ! Elle déteste totalement cette période, la fête, l'ambiance, les lumières, les musiques, les guirlandes, le sapin, tout tout tout....mais sans savoir pourquoi.

Alors les voilà tous les 3 et....pas de maman. Elle a disparu. Léna trouve juste un petit mot d'elle, disant qu'elle a besoin de vivre ses rêves et qu'elle sait que ses enfants se débrouilleront très bien sans elle.

Commence pour Léna une remontée dans le temps et surtout sur un violent traumatisme ancien, qui revient par bride et la destabilise complètement.

Parallèlement à tout cela, elle tombe sur son premier amour, Clément, qui l'avait rejetée sans raison à 17 ans. Elle apprend que le mariage de Tom bat de l'aile. Son père, un volage notoire, décide de débarquer avec sa dernière conquête, Violette est en pleine rebellion adolescente, bref, pas facile de se retrouver pour faire le point ! D'autant que rien à faire, c'est la période de Noël !

J'ai beaucoup aimé, c'est un roman où on plonge et qui fait tout oublier ! J'ai même attaqué directement le tome 2 en terminant le premier ! On n'est plus à Noël, mais peu importe. En bonus, il y a deux recettes : le lait de poule et les tartelettes aux fruits. Et tout au long du roman, vous vous surprendrez à chanter les chansons fredonnées par Léna, qu'on connait tous !

livre2

Posté par Huloga à 06:09:00 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
Tags : ,

20 janvier 2021

La collectionneuse d'histoires

J'ai tellement adoré ce roman que je l'ai lu doucement ! Et la couverture est toute mimi !

400_pages_2020

400 pages. Paru en 2020

Sarah vit aux États-Unis. Elle boit, trop, a un énorme mal-être évident. Elle se sépare de son mari et doit prendre l'avion pour retourner vivre chez ses parents. Non qu'elle en ait envie, mais c'est faute de mieux.

À l'aéroport, par un quiproquo très alcoolisé, elle ne prend pas l'avion initial. Avant de trop boire, elle venait de lire un article sur l'Irlande, où des habitants déterminés avaient réussi à faire dévier le tracé d'une autoroute pour sauvegarder un arbre "aux fées". 

...Sarah se réveille dans l'avion qui l'emmène en Irlande, à côté d'une dame très sympathique qui a tricoté des bonnets tout le trajet ! Elle va jusqu'au bout et trouve un logement dans le village de Thornwood. Un soir (encore) arrosé, elle trouve par hasard un journal, rédigé à la même période mais 100 ans plus tôt. L'auteure est Anna, une jeune fille qui va aider un américain (Harold) à interroger les habitants de Thornwood au sujet de leurs croyances, des fées, des malédictions.

De rencontres en bienveillance, la veille de Noël, voilà Sarah dans un cottage typiquement irlandais. Seule, mais bien, drôlement bien. Petit à petit, elle se prend d'affection pour Anna, pour Harold, et plonge dans ces histoires où la magie est ancrée dans le présent. Elle se reconstruit, se retrouve, fait le point sur son mariage ou ce qu'il en reste, s'ouvre aux autres et se redécouvre des talents de dessinatrice.

 

....et j'ai adoré. Vraiment adoré. J'ai voyagé, aimé suivre Sarah et Anna, la magie, les légendes, les histoire de fantômes et de malédictions....tout !

Les retrouver chaque soir était très agréable et attendu, mais je ne voulais pas lire trop vite, pour que le roman dure plus longtemps !

fee

Posté par Huloga à 15:26:22 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,

13 janvier 2021

Et nous danserons sous les flocons

Encore une lecture bien agréable !

384_pages_oct_2020

384 pages, paru en octobre 2020

J'ai beaucoup souri, beaucoup apprécié cette lecture. On devine la fin assez vite, et alors ? L'écriture est si belle !

Valentine est invitée par son mari au restaurant. Naïvement, elle pense qu'il souhaite la demander de nouveau en mariage, parce qu'il l'aime. Quelle chute quand elle l'entend lui dire qu'il la quitte pour une autre !

Alors elle prend sa vie en main. Elle avait quitté son village natal Vallenot pour partir construire sa vie idéale, qui vient de voler en éclats brutalement. Alors elle y retourne, embarquant avec elle Jules, son ado réticent. Elle réalise enfin son rêve de devenir institutrice et décide à plus de 40 ans, qu'il est temps de se retrouver elle, de se construire SA vie, elle qui ne vivait que pour et à travers son mari.

Elle souhaitait une famille idéale, ayant été élevée par une mère qui revendiquait rester seule, même si elle est restée en très bon terme avec le père de Valentine et des jumelles. Les jumelles justement, petites soeurs dont Valentine s'est éloignée. Elles sont brouillées et malheureuses de cette situation. Valentine ne sait même pas pourquoi elles ne se voient plus, toute occupée qu'elle était par sa vie de famille.

Noël approche, la neige arrive, l'envie de rester au chaud devant la cheminée. C'est l'occasion pour Valentine de se plonger dans l'histoire de sa famille : qui est son grand-père ? Pourquoi sa mère n'a-t-elle jamais connu son père ? Pourquoi ses soeurs ont coupé tout lien entre elles ? Leur mère en est malheureuse et souhaite chaque année depuis 12 ans que les choses s'arrangent. Que s'est-il passé ?

Il faut aussi qu'elle s'occupe de son fils, Jules, qui doit partir en pension toute la semaine et a bien du mal à l'accepter.

Mais Valentine est en terrain connu. Ce village, c'est le sien. Elle y retrouve ses repères, en construit d'autres.....et moi j'ai eu toutes les peines du monde à lâcher ce roman soir après soir ! J'ai terriblement besoin de jolies histoires réconfortantes en ce moment.

livre2

Posté par Huloga à 05:14:00 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : ,

07 janvier 2021

Les étoiles brillent plus fort en hiver

Le parfait petit roman en cette saison !

304_pages_oct_20

304 pages, paru en octobre 2020

Aux Galeries Hartmann, les Féeries sont le plus gros événement de l'année.

Agathe et son assistante Joséphine n'ont pas compté leurs heures pour décorer les étages et perpétuer la tradition de leur ancien directeur paternaliste, décédé quelques mois plus tôt. Tout est tel qu'il l'aimait et elles sont fières de leur travail et de cet hommage.

Sauf qu'une semaine avant le lancement des Fééries, le nouveau directeur Alexandre, qui est le fils de l'ancien, décide qu'Agathe doit tout revoir, tout recommencer. Pour lui, cette déco est trop vieille et trop kitsch. Agathe voit rouge, elle ne comprend pas et les affrontements entre les deux vont se mutiplier.

D'autant qu'Agathe élève seule la petite fille de sa soeur. Chloé est une enfant un peu perdue, attendant désespérément le retour d'une maman qui a décidé que sa vie était ailleurs. Agathe avait promis à Chloé qu'elle allait enfin pouvoir souffler, qu'elles allaient passer un peu de temps ensemble.

Alors la remise en cause d'Alexandre Hartmann est aussi une remise en cause d'une promesse faite à une petite fille.

Pourtant Alexandre admet que l'embauche d'un père Noël plus vrai que nature, accompagné d'un chat qui exauce les voeux est une bonne idée, qu'elle attire la foule et fait augmenter significativement les ventes.

Alors que les deux s'affrontent, certains décident de tenter leur chance et de faire un voeu....

 

Il y a de la bonne humeur, des chocolats chauds, de la bienveillance, de la vie, une belle ambiance de Noël, un peu de magie aussi dans ce roman. On plonge dedans avec une infusion à la cannelle et quel joli moment !

livre2

Posté par Huloga à 05:58:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : ,

09 novembre 2020

Chambre 128

J'ai tellement adoré ! Le roman épistolaire bien écrit, prenant, parfait....pouf je tombe dedans avec une grande facilité !

264_pages_2019_poche

264 pages, paru en 2019, paru en Poche

Alors qu'elle séjourne dans un hôtel avec son mari et ses deux enfants, Anne-Lise découvre un manuscrit dans la table de nuit.

Non seulement elle le dévore, l'adore, mais elle se met en quête de l'auteur. Pourquoi l'a-t-elle retrouvé à cet endroit ? A qui appartient-il ? Elle trouve une adresse au milieu du manuscrit et va dérouler un fil qui s'avère passionnant et qui va l'emmener en France, mais aussi à Londres, au Canada.

On suit cette enquête géniale avec une grande joie et il est vraiment, vraiment difficile d'arrêter la lecture pour dormir.

Anne-Lise est attachante, sincère et franche. Elle n'hésite pas à remuer ciel et terre pour arriver à son but : retrouver l'auteur. Cette première étape sera assez facile, la seconde beaucoup moins : en effet, l'auteur n'avait pas terminé son roman. Or, Anne-Lise a lu un roman entier. Alors qui l'a terminé ? Pourquoi ? Comment ? Pourquoi l'auteur n'a jamais été prévenu qu'une fin avait été écrite ?

Je me suis retrouvée vraiment embarquée, déconnectée le temps de ma lecture et qu'est-ce que ça fait du bien !!!

Plongez-vous dans cette histoire bienveillante et pas du tout gnan-gnan !

Du coup j'ai très envie de lire les 2 autres romans de cette auteure !

livre2

Posté par Huloga à 05:12:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : ,