02 juillet 2019

La chambre des Merveilles

J'ai beaucoup aimé :

Mars_2018_272_pages

Paru en mars 2018, 272 pages

Louis a bientôt 13 ans. Il vit avec sa mère, Thelma. Il n'a jamais connu son père, ne sait même pas qui il est.

Thelma l'a élevé seule, tout en s'investissant énormément dans son travail. Elle a gravit les échelons, elle ne vit que pour son travail, négligeant tout le reste, y compris sa famille.

Et puis, un moment d'inattention, de colère, un geste maladroit....et Louis percute un camion en skate.

Là commence le récit alterné de Thelma, qui va apprendre beaucoup de ses erreurs, et Louis, plongé dans le coma mais qui entend tout.

Ce livre a connu un énorme succès, je comprends, c'est mérité. C'est aussi beau et bien écrit que du Virginie Grimaldi et, il faut l'avouer, la couverture fait drôlement envie !

Je ne vais pas en dire plus, parce que ce serait trop. Thelma va se lancer dans une bataille : donner à Louis l'envie de sortir du coma.

C'est un livre qui fait du bien, très bien écrit, qu'on peine à quitter !

Il vaut vraiment le détour et est également une bonne idée pour offrir. Je pense qu'il existe en poche.

chat qui lit

Posté par Huloga à 05:53 A - - Commentaires [23] - Permalien [#]
Tags : ,


26 juin 2019

Les Victorieuses

J'avais tellement, tellement adoré La tresse ! Alors quand un autre roman de cette auteure est sorti, j'ai sauté dessus :

224p_mai_2019

224 pages, paru en mai 2019

Solène est une jeune avocate qui s'est laissée happée, submergée, par son travail. Elle n'a plus du tout de vie en dehors et fait un burn-out. Elle reste sonnée, vidée, sans énergie. Léonard, son psychiatre, lui suggère de se lancer dans le bénévolat, pour qu'elle retrouve un sens à la vie.

Elle choisit un peu au hasard "écrivain public" et se retrouve à aider des femmes au Palais des Femmes de l'Armée du Salut. Mais il faut qu'elle y trouve sa place, qu'elle parvienne à être acceptée, ce qui est loin d'être facile.

1925, Blanche est officier dans l'Armée du Salut à Paris. Révoltée par la situation des femmes et leur extrême pauvreté, leur grande vulnérabilité, elle a renoncé à une vie facile et aisée, à une famille qui ne la comprend pas. Elle, qui était surnommée "La Mondaine", s'est totalement investie dans cette cause qui lui ressemble. Elle veut aider, faire plus, toujours plus. Elle rencontre Albin, qui sera son allié, son soutien sans limite, son mari, le père de ses enfants. Ensemble, ils vont acheter de rénover...le Palais des Femmes. Un pari fou, auquel personne ne croit, trop ambitieux, un puits sans fond.

Solène et Blanche, deux femmes au destin lié mais qui ne se croiseront jamais.

A travers elles, leurs histoires, l'auteure raconte les destins terribles des femmes de la rue. Des récits qui font monter les larmes aux yeux, des histoires difficiles.

J'ai adoré ce roman, qui n'a strictement rien à voir avec le premier, mais qui est très puissant, fort, qui défens la cause des femmes.

A LIRE !!!

chat qui lit

Posté par Huloga à 05:44 A - - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags : ,

20 juin 2019

L'autre personne que j'ai rencontrée là-haut

Après "les cinq personnes que j'ai rencontrées là-haut", voici la suite :

216 pages_janvier_2019

216 pages, paru en janvier 2019

Je suis contente de l'avoir lu à la suite du premier.

On retrouve Annie, la petite fille du roman précédent. On découvre sa vie, suite à son accident et la mort d'Eddie.

Elle a bien galéré. Elle vient de se marier et a un grave accident au lendemain de sa nuit de noces.

A son tour de rencontrer 5 personnes très importantes dans sa vie, de faire le point, de comprendre des tas de choses qui lui avaient échappées, et surtout de faire la paix.

C'est un livre qui semble sombre et c'est le contraire, complètement le contraire. Le roman n'est ni triste ni donneur de leçon.

C'est une écriture que je trouve douce, pour comprendre en quoi toutes les existences sont liées, pourquoi il est important de ne pas passer à côté de l'essentiel, pour trouver une sérénité.

Annie comprendre, apprend, s'apaise....

Une lecture rapide, qui nous laisse avec un grand sourire parce que la fin est jolie comme tout ! Une belle lecture, une belle découverte.

chat qui lit

Posté par Huloga à 05:32 A - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : ,

16 juin 2019

Les 5 personnes que j'ai rencontrées là-haut

Il y a très longtemps que je voulais le lire. Le titre, la couverture, tout m'attirait :

2006

Paru en 2006, 224 pages

Eddie a 83 ans. Depuis toujours, il travaille dans un parc d'attraction, contre son gré. Ce n'est pas la vie dont il rêvait.

Il s'occupe de la maintenance de tous les manèges.

Il vient de mourir en voulant sauver Annie, une petite-fille de 8 ans.

C'est alors que commence pour lui un voyage pendant lequel il va rencontrer 5 personnes. Il a connu ces gens, s'en rappelle, ou pas, mais tous ont croisé sa route et en ont eu des conséquences.

C'est un roman qui fait réfléchir, je comprends vraiment le succès mondial !

Eddie revoit des personnes qui lui expliquent en quoi sa vie a été importante pour eux, mais aussi pour lui. Il règle ce qu'il avait à régler pour être serein. Il va trouver pourquoi il était vivant, sur terre, en quoi cela a été important.

J'ai beaucoup aimé et je vous le recommande. Je pense qu'on le trouve assez facilement.

lire2

PS : bon dimanche à vous ! Ma 1ère semaine de formation s'est passée...et je suis épuisée. Rien ne s'est déroulé comme prévu, les soucis se sont accumulés mais j'ai fait des rencontres formidables coeur1

Posté par Huloga à 05:38 A - - Commentaires [24] - Permalien [#]
Tags : ,

12 juin 2019

Quand nos souvenirs viendront danser

Aaaaah, Virginie Grimaldi a sorti un roman !!!!!

360 pages

360 pages, paru en mai 2019

J'ai adoré ! Elle sait vraiment se renouveler !

Marceline et Anatole, octogénaires, vivent dans une impasse depuis leur mariage. Les voisins ont tous le même âge, ont tous emménagé en même temps, dans les années 1960. Ils ont eu des enfants, des petits-enfants, leur vie a suivi son cours. Ils étaient très liés.

Et puis brutalement, Didier, le Maire, qui est aussi un "enfant" de l'impasse des Colibris, veut raser les maisons (dont celle de ses parents) pour y construire une école.

Les habitants se mobilisent. Rapidement surnommés les Octogéniaux, ils font des actions pour que l'on parle d'eux, se font connaître via les réseaux sociaux grâce à Grégoire, le petit-fils de Marceline et Anatole.

A travers les chapitres, on remonte le temps et les différentes histoires des voisins, et le roman gagne en profondeur. On découvre le drame qui a séparé des habitants qui s'appréciaient beaucoup. Et j'ai dévoré les pages en voulant savoir si oui ou non ils allaient gagner leur (dernier) combat. Les actions sont drôles, on sourit beaucoup !

Virginie Grimaldi sait trouver des expressions qui me font bien rire et je trouve que sa "patte" est surtout là !

Un roman à lire, à offrir aussi quand vous cherchez des idées.

chat qui lit

Posté par Huloga à 04:50 A - - Commentaires [20] - Permalien [#]
Tags : ,


19 mai 2019

Le quartier des petits secrets

Je suis le blog de C'est quoi ce Bazar ? depuis un moment déjà. Sophie fait des visites, des photos magnifiques et des critiques littéraires. Et puis Sophie a sauté le pas, s'est lancée, a écrit, a publié :

Avril 2019

Paru en avril 2019. 208 pages.

Je n'ai eu aucune difficulté à me le procurer, il est partout ! C'est une super nouvelle déjà Sophie non ? coeur2

Et j'ai plongé dedans, en essayant d'être impartiale et de ne pas me dire que je "connais" Sophie. L'histoire est prenante, j'ai donc très vite oublié !

Clémentine tient un magasin de fleurs sur une petite place de Bordeaux. Elle est jeune, souriante, mais son choix de vie n'a pas été accepté par ses parents. Elle a tenu bon. Elle a adopté un chat pas propre (tiens, ça me rappelle Plume !) et vit sa petite vie. De temps en temps, elle voit débarquer Viviane, une dame âgée qui vit dans une maison de retraite dont elle s'échappe régulièrement pour venir s'asseoir dans le magasin de fleurs.....et tout couper.

Clémentine s'est presque habituée. De toute façon, comment lutter contre une vieille dame ? Elle s'est même attachée à elle.

Et puis un jour, l'état de Viviane se dégrade et Clémentine se retrouve avec un dessin d'une fleur qui n'existe pas, du moins elle n'en trouve aucune trace, et un nom de fleur "Vadia Romanica". La jeune fleuriste se lance alors dans une enquête, épaulée par son amie Nicole et rejoint par un ex embarrassant et encombrant....

J'ai aimé, c'est léger, tout doux, et j'ai même rêvé de la jolie place de Bordeaux, j'y étais !

Surtout continue Sophie, c'est très prometteur ! J'ai une vraie admiration quant au fait que tu te sois lancée !

bravo2

Posté par Huloga à 05:35 A - - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags : ,

13 mai 2019

Les Bracassés

J'aime beaucoup cette auteure. Alors quand je suis tombée sur ce roman, hop !

Août 2018

Paru en août 2018. 314 pages

C'est un roman à deux voix, les chapitres alternent entre deux personnes qui n'étaient pas destinées à se rencontrer. Il y a d'abord Fleur, 76 ans, vieille dame obèse, bourrée d'angoisses, de stress, de médicaments, qui vit seule avec son vieux chien, lui aussi obèse Mylord. Elle l'adore, elle n'a que lui.

Et puis il y a Harmonie, jeune fille malheureuse comme tout, qui souffre du syndrôme de Gilles de La Tourette.

Évidemment elles se rencontrent. Harmonie se propose de "travailler" pour Harmonie, c'est à dire garder Mylord pendant que Fleur se rend chez son thérapeute. Et là, il se passe plein de choses. On découvre d'autres personnages tout aussi attachants : Elvire et ses yeux qui dansent, Tonton (une femme à l'allure d'un camionneur), M. Poussin, photographe merveilleux et centenaire.

C'est un roman qui commence légèrement mais qui gagne en profondeur. Un roman sur la différence, LES différences, et ce qu'on en fait. Sur le regard, ce qu'on voit, les préjugés.

J'ai beaucoup beaucoup aimé !

chat qui lit

Posté par Huloga à 05:38 A - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : ,

23 avril 2019

Le cerise sur le gâteau

J'ai beaucoup aimé cette lecture :

414 pages

414 pages, paru en mars 2019

Aurélie Valognes a elle aussi un visuel qu'on reconnait immédiatement. J'avais peur d'être déçue, ça n'a pas du tout été le cas.

Il s'agit de l'histoire de deux retraités. Lui, Bernard, a voué sa vie à son travail, négligeant sa femme Brigitte (tout en se reposant entièrement sur elle...), son fils Nicolas, puis sa belle-fille Alice et même ses deux petits-enfants Charlotte et Paul.

Oui mais voilà. Si Brigitte, ancienne professeure, a bien pris sa retraite à 60 ans, ravie, Bernard non, il ne l'envisage même pas à vrai dire. Et pourtant, malgré son investissement total au détriment de tout le reste, son patron le met à la retraite d'office à 61 ans. Et il est odieux, Bernard. Avec tout le monde : sa femme, sa mère Marguerite, sa belle-fille. Il m'a vraiment énervée !

Il faut donc que les deux jeunes retraités s'adaptent à ce tournant important. Pour Brigitte, pas de problème, elle s'investit dans la maison de retraite d'à côté, elle a des activités, elle voit ses copines. Pour Bernard, c'est un gros coup dur, il ne sait pas quoi faire. Son petit-fils Paul lui propose alors de participer à un défi "zéro plastique".

Le roman bascule alors et aborde des sujets plus profonds : l'écologie, le respect de la nature, les changements d'habitudes que nous devons impérativement mettre en place maintenant, pour les générations suivantes.

Bernard se lance dans ce défi à fond. Sauf qu'il n'a aucune limite et un très fort esprit de compétition....

J'ai beaucoup aimé ce roman parce qu'il va bien au-delà du feel good ! Il parle de la société, de nos habitudes, du gaspillage, du mal fait à la planète, de la prise de conscience. Mais aussi des ajustements nécessaires lors des changements de vie, et quel que soit l'âge.

Un très bon Aurélie Valognes, qui s'est visiblement beaucoup documentee sur le sujet et donne des tas de trucs pour changer nos habitudes par le biais de son roman !

lire2

Posté par Huloga à 05:20 A - - Commentaires [22] - Permalien [#]
Tags : ,

17 avril 2019

Les gratitudes

Oh quel roman ! Lu en un dimanche ! Au soleil ! Impossible à lâcher ! Il est rare que je lise d'une traite mais là....

192 pages

192 pages, paru en mars 2019

J'avais pourtant peur d'être déçue, on l'a beaucoup vu dans les médias ce roman, et les critiques étaient bonnes, trop bonnes, j'ai toujours peur de la déception. Allez y, foncez, lisez-le, offrez-le !

Michka est une vieille dame. Vieille oui, mais indépendante, autonome.

Pourtant un jour, elle perd brutalement son autonomie. Incapable de se lever, de bouger pendant plusieurs heures, elle appelle le service d'assistance. Elle n'arrête pas de répéter qu'elle a perdu quelque chose. Quelque chose d'important. Elle bute sur les mots ou ne les trouve plus.

Michka n'a jamais eu d'enfants. C'est donc Marie, sa quasi petite-fille, qui doit prendre la décision de la placer en Ehpad. Michka a recueilli Marie, enfant, parce que sa maman n'arrivait plus à s'occuper d'elle.

Marie adore Michka, elle n'envisage pas une minute sa vie sans elle. Mais Michka perd de plus en plus, elle qui était correctrice, elle pour qui le langage, les mots, étaient tout.

Les sections se succèdent, racontées par Marie, par Jérôme aussi, l'orthophoniste de l'Ehpad, qui se prend d'une immense affection pour Michka.

C'est un roman court (trop !) sur les sentiments, le temps qui passe, l'importance de dire merci avant qu'il ne soit trop tard

coeur1

Posté par Huloga à 05:34 A - - Commentaires [23] - Permalien [#]
Tags : ,

13 avril 2019

Qui ne se plante pas ne pousse jamais

Oh j'ai bien aimé cette légèreté qui tombait bien !

288 pages

288 pages, paru en février 2019

Bon, j'aime l'auteure, donc je savais quand même que je risquais peu d'être déçue. Je ne l'ai pas été !

J'aime le visuel de ses couvertures : la marinière rouge qu'on retrouve ici sur la plage. Et puis Sophie Tal Men est bretonne, alors je me "retrouve" dans les lieux. Cette fois nous voici à Fréhel, où j'ai des souvenirs de vacances coeur1

Jacqueline, 82 ans, est condamnée par une maladie rare et incurable. Avant de mourir, elle tient absolument à ce que sa petite-fille, Margaux, ait trouvé le bonheur. Elle travaille énormément dans la chocolaterie familiale, ne laissant de la place qu'à sa vie professionnelle. Jacqueline sait que le bonheur n'est pas là.

La vieille dame a élevé Alexandre, devenu interne en médecine, happé lui aussi par un travail prenant, oubliant tout le reste et s'oubliant. Il est intolérable à Jacqueline de mourir sans les avoir réunis, étant donné qu'elle est persuadée qu'ils sont faits pour vivre ensemble.

Elle conçoit alors un plan un peu fou pour les attirer au Cap Fréhel....

Un roman qui se lit bien, où j'ai revu passer Marie-Lou avec joie !

Une jolie lecture de printemps !

printemps3

Posté par Huloga à 05:28 A - - Commentaires [25] - Permalien [#]
Tags : ,