02 avril 2018

Quoi qu'il arrive

Voici un gros roman passionnant, offert par Esperluette :

576 pages

576 pages, paru en poche en mars 2017

Ce livre a une construction vraiment intéressante. Il s'agit de l'histoire d'Eva et Jim, qui se rencontrent un jour alors qu'ils ont 19 ans, mais il ne s'agit pas que d'une histoire : il y a trois versions de leur destin. Donc dans le découpage il y a "version 1", "version 2", version 3", et on reprend ensuite "version 1", "version 2", "version 3", etc...

On ne se perd pas dans les avancées différentes des trois histoires, parce qu'il y a beaucoup de recoupements, les mêmes personnages reviennent et les récits s'enchainent de façon fluide.

Je pense que dans l'idéal, le mieux est de le lire quasiment d'affilée, mais 576 pages, je n'ai pas pu hein !

Donc les chapitres s'enchainent et on ne voit pas défiler les pages. Difficile de vous faire un résumé de trois histoires, trois intrigues, trois versions différentes, toutes parties de la même rencontre par les mêmes personnes. On se rend compte à quel point un tout petit détail peut entrainer une vie incroyablement différente !

Puisqu'Emmanuelle me l'a offert, je vous propose de le lire à votre tour. Je n'ai plus le temps d'organiser un tirage au sort. Il partira donc chez la première intéressée ! J'ai beaucoup aimé et, qu'il parte chez vous ou non, je ne peux que vous recommander ce livre très très original !

Alors ? Qui le veut ? On lève la main !

chat qui lit

Posté par Huloga à 06:39 A - - Commentaires [37] - Permalien [#]
Tags :


13 mars 2018

Petits miracles au bureau des objets trouvés

Encore une fois, une très jolie lecture :

Mai 2017

368 pages. Paru en mai 2017

Je l'avoue, la couverture m'a attirée. Je garde un petit bocal assez identique, dans lequel je mets...les boutons que je trouve par-terre, et j'en trouve souvent. Gabriel est très heureux d'en trouver pour moi à présent ! C'est une façon de faire attention à ce qui nous entoure, de chercher la petite chose que personne ne regarde.

Un roman italien pour une fois !

Michele est un enfant de 7 ans, qui vit dans une gare. Son père est chef de gare, un homme triste et taciturne. Sa maman est gaie, rieuse, elle l'emmène manger des glaces et à la plage, toute proche. Mais un jour elle monte dans un train et ne revient jamais, emportant avec elle le cahier rouge de Michele, son journal intime, en lui promettant de le lui rapporter.

Pendant 20 ans, Michele va l'attendre de façon quasi désespérée. Il va se façonner une vie protégée de tout, dans sa bulle. Il vit dans la gare, s'arrange pour ne jamais en sortir, s'occupe des trains qui partent, qui arrivent, doit nettoyer chaque soir le train qui revient. Il trouve et amasse dans sa maison des tas d'objets trouvés, les seuls qui, il en est sûr, de l'abandonneront jamais. Il a pris la place de son père. Ses collègues se moquent de cet homme étrange, qui vit seul, coupé du monde.

Un soir, il trouve une minuscule poupée. Cette trouvaille va faire débarquer dans sa vie Elena, très bavarde, très vivante, qui prend très vite une place effrayante pour Michele. Ils ne se comprennent évidemment pas, étant très éloignés l'un de l'autre, chacun dans sa bulle de souffrance et de peine. Mais Elena n'a pas autant de barrières que Michele et va déployer une énergie énorme pour sortir Michele de sa tour défensive. Elena traine elle aussi ses casseroles, avec une soeur jumelle dont on comprend très vite les failles.

Peu après, Michele retrouve dans le train...son cahier rouge. Comment est-il arrivé là ? Pourquoi ? Qui l'y a forcément délibérément caché ?

Il part à la quête de cette personne, à la recherche désespérée de sa mère, aidé malgré lui par Elena.

La trame est identique à "Éléanore Oliphant" et pourtant je ne le savais pas. On part d'une histoire très légère, un brin étrange quand même, pour partir en profondeur et dans des sentiments très intenses. Un roman sur la résilience, la recherche, l'ouverture au monde, la découverte, les petits bonheurs....

Sur un fond d'histoires dramatiques, le roman se construit, page après page, sur une capacité à trouver le bonheur en cherchant les réponses. J'ai beaucoup aimé !

A LIRE pour le côté feel-good !!!!

chat qui lit

Posté par Huloga à 05:56 A - - Commentaires [25] - Permalien [#]
Tags :

13 février 2018

Éléanore Oliphant va très bien

Ce roman fait partie des incontournables :

Sept 2017

Paru en septembre 2017. 432 pages.

Je l'ai eu complètement par hasard. Je suis allée rapporter un livre à la bibli, et ma bibliothécaire préférée m'a dit qu'elle venait de le terminer, qu'il était incroyable. Je l'ai pris mais j'avais encore la tête dans "Le presbytère" (que je ramenais).

Je l'ai commencé sans y croire et j'ai été happée, complètement. Happée par l'écriture, par l'histoire, et aussi parce que beaucoup de choses m'ont parlé dans ce livre. Et pourtant on commence le roman en trouvant que quelque chose cloche, qu'elle est drôlement bizarre cette héroïne....

Éléanore a 30 ans. Elle travaille depuis 9 ans chez Bob, où elle est comptable. Une comptable triste, qui fonctionne comme un robot. Elle fait son travail à la perfection, dans une solitude totale, moquée par ses collègues, qu'elle ne comprend pas, qui ne la comprennent pas non plus. Elle s'est forgée une carapace gigantesque sans s'en rendre compte. Tout est mécanique chez elle. Pas de sentiments, pas de contacts physiques, un robot.

Le vendredi soir elle achète de l'alcool fort et s'anesthésie tout le week-end, puis une nouvelle semaine strictement identique commence. Chaque mercredi soir, elle reçoit un appel de sa mère, qui l'insulte et la rabaisse.

Et puis un jour, Éléanore tombe amoureuse d'un musicien, par hasard. Elle en est sûre : c'est l'homme de sa vie. Commence alors une quête pour elle : tout faire pour le séduire. Elle va aller chez le coiffeur, s'acheter de nouveaux vêtements, un téléphone, un ordinateur, une révolution pour elle ! Elle apprend à maquiller la cicatrice qui lui barre une joue (d'où sort cette cicatrice ? On tourne les pages pour le découvrir !)

Sa vie va totalement changer, elle découvre des sentiments, des comportements, des attitudes qu'elle ignorait. Et cela change encore quand elle apporte son aide à un homme qui fait un malaise dans la rue, alors qu'elle venait de faire la connaissance de Raymond, un de ses collègues.

Peu à peu, avec beaucoup de patience et de tact, Raymond va la sortir de sa léthargie, la poussant à se révéler et aussi à chercher dans son passé une vie qu'elle a tout fait pour oublier, enterrer.....

J'ai trouvé ce roman incroyable. Au début j'ai pensé qu'Éléanore devait être une sorte d'autiste, avec un handicap. Petit à petit on apprend, on comprend. Un livre formidable sur la tolérance, la résilience, la différence, l'espoir, avec une écriture sans faille. Un livre qui commence avec une écriture qui interpelle, puis qui devient de plus en plus profond, avec un fond très intéressant et fort.

Vous pensiez que votre pile de livres à lire était déjà immense ? Vous ne pouvez pas passer à côté de celui-ci !!!!!

non

A LIRE ABSOLUMENT !!!!

chat qui lit

Et si vous le lisez, donnez-moi votre avis !

Un immense merci à ma bibliothécaire, sans laquelle je serais passée à côté de ce petit bijou !!!! merci

Posté par Huloga à 05:50 A - - Commentaires [24] - Permalien [#]
Tags :

03 février 2018

Les couleurs de la vie

J'ai commencé plusieurs romans, abandonnés en cours de route. Mais je n'ai pas lâché celui-là :

400 pages

400 pages. Paru en mars 2017

Un vrai roman feel good mais pas gnan-gnan !

Kim vit avec Clovis sur l'île de Groix. Ils tiennent une maison de la presse et ont leurs habitudes. Chez eux vit aussi la grand-mère de Kim, que tout le monde appelle "Le Chat". La mère de Kim est décédée en lui donnant naissance. Elle ne connait pas son père.

Sa vie lui plait. Sauf qu'un jour Le Chat lui joue un mauvais tour. Elle prétend partir voir une amie sur le continent mais en fait elle se rend en Suisse pour y être euthanasiée. Elle a 74 ans, elle est en parfaite santé. Kim ne comprend pas, est ravagée par cette perte immense, douloureuse et sans raison.

Elle largue tout et décide de partir un mois s'occuper d'une personne âgée pour tenter de comprendre la décision du Chat. Elle se retrouve au service de Gilonne de Kerjant, dans le sud de la France, embauchée par son fils Côme. Sauf qu'assez vite, Kim comprend que Côme n'est pas le fils de Gilonne. Celui-ci est mort 2 ans auparavant dans des circonstances dramatiques et étranges. Alors qui est Côme ?

Kim vacille entre le besoin de connaître la vérité par loyauté envers cette vieille dame exceptionnelle et incroyable, et l'envie de se réfugier dans une bulle parce qu'elle vient de comprendre qu'elle est enceinte.

La suite, vous la lirez vous-même, parce qu'on est très vite embarqué dans cette histoire à la jolie écriture et sans temps mort !

A lire pour l'écriture, pour le roman, pour le côté feel good qui fait vraiment du bien !

lire2

Posté par Huloga à 05:33 A - - Commentaires [20] - Permalien [#]
Tags :

28 janvier 2018

Agir et penser comme un chat

Ce petit livre était mis en avant dans ma bibli, alors je l'ai emprunté par curiosité :

158 pages

158 pages. Paru en mars 2017

Je n'ai pas regretté de l'avoir emprunté !

L'auteur détaille 40 qualités des chats : le calme, la capacité à se préserver, les bienfaits qu'ils procurent, leur classe naturelle, etc, et les transpose à nous, humains, et à tout ce que nous pouvons apprendre de nos chats, à tout ce que nous pourrions mettre en oeuvre pour leur ressembler, dans le but d'aller mieux.

J'étais sceptique, je l'avoue. Mais en refermant le livre, on se dit juste "et pourquoi pas ?"

Je ne l'ai pas lu d'une traite, mais petit à petit, chaque soir, je lisais 3 qualités.

A la fin, l'auteur propose un test pour savoir si on est ou non un chat.

Je suis chat !!! 

danse-de-la-joie

Et vous ?

Pour le savoir, lisez ce petit livre très très sympa !

bisous1

Posté par Huloga à 05:52 A - - Commentaires [30] - Permalien [#]
Tags :


02 janvier 2018

Une fois dans ma vie

Avant de parler livre, je tiens à vous souhaiter une très très bonne année à venir, qu'elle soit créatrive, riche en rencontres, et douce. (après j'arrête ! chuicaché )

 

Un très bon livre feel good pour commencer cette nouvelle année :

430 pages

430 pages, paru en octobre 2017

Alors ce roman est une énigme : comment un homme a-t-il pu écrire un livre pareil sur les femmes ??? Il a fait comment ? Il est rentré dans leur tête ?

J'avais été déçue par le dernier Legardinier, que je n'ai pas pu terminer. Ici j'ai eu l'impression de le retrouver.

Tout le roman se passe dans un théâtre. On suit surtout la gardienne, Eugénie, qui est à un tournant de sa vie, mais on suit aussi la jeune Juliette qui après avoir beaucoup papillonné, tombe amoureuse d'un garagiste et en est la première étonnée. Enfin on suit aussi Céline, mère célibataire qui doit se battre pour avoir l'argent que lui doit son ex-mari. Non pas pour elle, mais pour élever leur fils.

Eugénie ne va pas bien, elle se pose beaucoup de questions sur sa vie. Sur sa vie de maman : ses deux enfants vont très bien, ont quitté le nid et elle se demande à quoi elle va servir à présent. Sur sa vie de femme quand elle se rend compte qu'au fond, contrairement à Juliette, elle n'a pas eu de coup de foudre pour son mari et se demande alors si elle est là par habitude. Elle va mal et pense même à en finir, quand elle prend conscience qu'elle a peut-être encore un rôle à jouer et pas de la façon habituelle.

Autour de ces trois femmes, il y a des tas de personnages tous plus attachants les uns que les autres, ou détestable en ce qui concerne l'ex-mari. Mais même avec lui on arrive à rire !

C'est un livre à lire, un livre qui fait du bien, bien écrit, léger mais qui pose des questions essentielles.

Un très bon roman pour commencer une nouvelle année !

bisous1

Posté par Huloga à 07:01 A - - Commentaires [38] - Permalien [#]
Tags :

02 novembre 2017

La petite librairie des gens heureux

Un bien joli livre, très léger après la densité de "la Serpe" :

313 pages

313 pages. Paru en février 2017

C'est un livre très visuel. On imagine très bien le décor, l'ambiance, voire les odeurs. Il s'agit d'un roman chorale, pas forcément une lecture facile donc, puisqu'il faut suivre et comprendre les interractions entre les différents personnages. Et à la fin, hop! tout s'emboîte parfaitement !

Julius avait créé de toute pièce la librairie Nightingale, alors qu'il s'était retrouvé seul avec son bébé, la petite Émilia. Il l'a élevée au milieu des livres, dans un environnement génial (enfin je trouve hein !). Julius était adoré de tous ses clients, des habitants de sa petite ville. Malheureusement il est emporté trop tôt et très vite par (sans doute) un cancer, même si le mot ne sera jamais écrit clairement.

Émilia se retrouve propriétaire de la librairie du jour au lendemain, elle qui enseignait jusque-là au Japon. Elle découvre une boutique au bord de la faillite, parce que Julius n'avait aucune envie de s'occuper des comptes ou de l'argent. Elle est aussi en proie à un requin de l'immobilier, qui lorgnait depuis longtemps déjà sur la boutique.

Elle a envie de baisser les bras, mais elle n'est pas seule et chaque chapitre est l'occasion de découvrir un ou des personnages pour qui la librairie et Julius ont eu une grande importance dans leur vie. Chaque fin de chapitre se termine par une liste de 10 livres en lien avec le personnage et/ou son activité. Et la palette est large : une châtelaine, une prof-cuisinière, une mère au foyer désespérée, un violoncelliste, une actrice au coeur brisé et j'en passe !

On est dans le feel good, d'accord, mais pas dans le trop facile ou trop léger. J'ai aimé les mots employés par l'auteure et j'ai facilement imaginé une adaptation au cinéma, l'odeur des bons petits plats concoctés par Thomasina, l'ambiance de la librairie, la joie de vivre de Béa, tout quoi ! J'ai passé de très bonnes soirées grâce à ce roman très prenant si on aime les ambiances brittish et les belles histoires.

lire2

J'en profite pour répondre ici à un tag de Sue-Ricette. Je ne ferai pas le Tag en entier, n'étant pas adepte des chaînes :

1. Tu es plutôt mer, montagne ou campagne ?

La mer me manque à la montagne et la montagne me manque à la mer...

2. Si tu avais le choix entre un éclair au chocolat et un tiramisu, que choisirais-tu ?

L'éclair !

3. Ton livre préféré ? (globalement ou alors ta meilleure lecture depuis le début de l'année)

Je suis incapable de répondre ! Chaque livre lu et apprécié détrône le précédent

4. Ta musique/chanson préférée ?

 La Petite Monnaie de Bénabar

5. Tu es plutôt jeux vidéos ou jeux de société ? (petits chevaux, jeux de cartes, jeu de l'oie, les dames...)

Jeux de société

6. Comment te définirais-tu, en un seul mot ?

Sensible

7. Combien as-tu de bibliothèques chez toi ?

Dans ma maison : une dans le salon, et ma table de nuit déborde. Sinon j'ai autour de 10 biblis sur Rennes. Mais depuis le départ à Tahiti, j'ai énormément diminué la quantité de livres à la maison. Je préfère nettement aller en bibli et ne pas stocker.

8. Un plat 100% végétal que tu adores ?

Sans la moindre hésitation : le curry de pois chiches au thermomix

9. Tu es plutôt thé, tisanes ou café ?

Un café le matin, un thé en matinée et/ou le midi, puis une ou deux tisanes

10. Comment définirais-tu tes copinautes de la blogosphère ?

Incroyables, riches, généreuses

11. Un objectif pour la fin d'année ?

Toujours le même : trouver du boulot.....

 

Voilà ! Merci de m'avoir nominée Sue-Ricette !

bisous1

Posté par Huloga à 04:51 A - - Commentaires [23] - Permalien [#]
Tags :

29 septembre 2017

Le dernier cerveau disponible

Oh qu'est-ce que j'ai aimé !

336 pages

336 pages. Paru en mars 2017

C'est un roman feel good....et pas seulement.

Un jour, un vieil homme est violemment agressé dans la rue, apparemment juste pour lui voler son cigare. Son agresseur le jette à travers la vitrine d'un coiffeur. Le vieil homme est sérieusement blessé, défiguré, et il a perdu la mémoire, comme si quelqu'un avait appuyé sur la touche "reset" de son cerveau. Il faut tout lui réapprendre, c'est un enfant, mais un enfant incroyablement docile et qui apprend très très vite. Je vous passe les détails, mais le coiffeur se retrouve bien malgré lui à accueillir le vieil homme lorsqu'il sort de l'hôpital. Il n'a pas de nom, personne ne sait qui il est, personne n'a signalé sa disparition. Alors Harold, le coiffeur, décide de l'appeler Olaf.

Et Olaf va changer la vie d'Harold, mais aussi de sa femme Philomène, de Daniel le chauffeur de taxi. Parallèlement on suit les expériences du terrible professeur Strumstick sur Olaf, parce qu'il considère comme la chance de sa vie de pouvoir accéder à un cerveau neuf. Et on suit aussi, mais sans que cela nous perde, l'enquête du lieutenant Phorminx qui se démène pour savoir qui a agressé Olaf et surtout qui il est !

C'est un roman positif, qui nous parle de l'enchainement vertueux que peut donner une première bonne action (ici accueillir Olaf alors qu'il y aura des conséquences) avec toutes les réactions en chaine. C'est un roman extrêmement bien construit, on tombe dedans sans se perdre et en continuant à tourner les pages malgré les minutes et les heures qui défilent le soir (hum ça sent le vécu hein ?). C'est un roman différent par tous les fils emmêlés qu'on déroule comme une pelote !

La fin est une bonne fin, construite, cohérente et surprenante !

A LIRE !

lire2

Posté par Huloga à 04:32 A - - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags :

17 septembre 2017

Un clafoutis aux tomates cerises

Qu'est-ce que j'ai adoré ce roman !

384 pages

384 pages. Paru en mars 2017

L'écriture, le texte, tout est tellement doux et tendre !!!!

Jeanne a 90 ans. Elle est encore bien autonome, elle conduit, elle voit ses copines, elle joue au carte, elle va à la messe, elle a un jardinier, une jeune fille qui vient entre autre lui faire le ménage, bref, elle vit bien et savoure chaque journée.

C'est d'ailleurs la construction de ce roman : Jeanne écrit chaque jour et le livre est divisé en 4 parties : les 4 saisons. On commence au printemps. Jeanne raconte le jardin qui se réveille, ses petits bonheurs quotidiens.

Parce qu'elle aime la vie Jeanne, celle qu'elle a, celle qu'elle a eu, même si elle ne se projette plus dans l'avenir. Elle avance en prenant chaque jour un par un. Et surtout elle raconte son quotidien, ses enfants, ses petits-enfants, ses difficultés face aux nouvelles technologies (et on comprend même pourquoi c'est si compliqué chez les seniors !) ; mais si ce roman rentre pour moi dans la catégorie des feel good, on n'est pas non plus dans la naïveté. Jeanne raconte ses copines qui perdent la tête, le corps qui part en vrac, les oublis, les peurs, les décès autour d'elle et sa vie qui devient vaine et fatigante.

Un petit bijou de livre formidablement écrit et le mot que je retiens c'est : douceur. Jeanne parle de ses virées chez les unes et les autres, le petit verre qu'elles s'accordent pour profiter un peu, leur train-train qui les rassure mais ne dure pas, et aussi le décalage entre les générations, besoin de s'isoler quand toute sa famille est là. Famille qu'on sent attentionnée et respectueuse de cette mamie qui vieillit si bien.

J'ai adoré ce roman dans lequel on s'attache aux personnages en regrettant les "seulement" 384 pages qu'on ne voit pas passer. Encore une fois, Gérard Collard est de très bon conseil !

Je vous laisse découvrir pourquoi le titre est "un clafoutis aux tomates cerises" parce que c'est certain : vous allez le lire !

coeur1 A LIRE !!! coeur1

 

Et comme on cause lecture aujourd'hui, si je faisais le tirage au sort ?

C'est parti ! Vous étiez 24 participantes :

La gagnante est :

C'est Cox !!! Envoie-moi tes coordonnées postales ! bravo

 

lire2

Posté par Huloga à 05:55 A - - Commentaires [34] - Permalien [#]
Tags :

11 septembre 2017

Le vieux qui déjeunait seul

Restez jusqu'au bout de cet article !

 

Pour celles qui aiment la rubrique lecture, j'ai inséré grâce à l'aide de Sue-ricette (<= allez voir chez elle, c'est non seulement joli mais vraiment intéressant et agréable !) un petit bloc en bas à gauche dans les colonnes, où j'indique le livre en cours. Je suis une toute pitite joueuse par rapport à elle, je n'en lis qu'un à la fois ! ça s'appelle "En ce moment je lis".

En août, j'ai reçu avec surprise une grosse enveloppe de la part d'Isa merci:

20170802_163950

Elle contenait entre autre un livre, que j'ai dévoré en une après-midi :

160 pages

160 pages. Paru en poche en mars 2017

J'ai adoré ce petit roman plein de vie et de feel good !!!!

Clara est une jeune serveuse, qui travaille dans un restaurant et adore son métier. Elle aime les gens, elle aime faire plaisir, elle aime qu'ils soient heureux. Parce qu'elle ne l'est pas vraiment. En elle, un secret de famille pas joli-joli la dévore et lui gâche le quotidien.

Tous les lundis midis vient un monsieur très vieux, qu'elle appelle Henri parce qu'elle ne connait pas son prénom. Ils ont envie de faire connaissance et n'osent évidemment pas se lancer ni l'un ni l'autre. "Henri" lui aussi est abîmé par le passé, même si c'est différemment.

Évidemment un évènement va les mettre dans les pattes l'un de l'autre et leur vie vont se croiser, de la meilleure façon qui soit, leurs destins se réparant mutuellement joliment. L'écriture est si belle, si limpide, si naturelle, qu'on ne peut pas lâcher le livre, surtout qu'on sait qu'on a dans les mains un petit format ! La tentation est trop grande de le lire jusqu'au bout et de comprendre les failles de Clara et Henri ! Et j'avoue qu'on n'est pas déçu du tout !

A LIRE !!!!

Fidèle à ma démarche de faire circuler les livres et en accord avec Isa, je l'offre à qui veut !

priere Ne me laissez pas de commentaire si vous n'en voulez pas, cela rend le tirage au sort compliqué priere

good luck

Posté par Huloga à 05:21 A - - Commentaires [38] - Permalien [#]
Tags : ,