17 avril 2019

Les gratitudes

Oh quel roman ! Lu en un dimanche ! Au soleil ! Impossible à lâcher ! Il est rare que je lise d'une traite mais là....

192 pages

192 pages, paru en mars 2019

J'avais pourtant peur d'être déçue, on l'a beaucoup vu dans les médias ce roman, et les critiques étaient bonnes, trop bonnes, j'ai toujours peur de la déception. Allez y, foncez, lisez-le, offrez-le !

Michka est une vieille dame. Vieille oui, mais indépendante, autonome.

Pourtant un jour, elle perd brutalement son autonomie. Incapable de se lever, de bouger pendant plusieurs heures, elle appelle le service d'assistance. Elle n'arrête pas de répéter qu'elle a perdu quelque chose. Quelque chose d'important. Elle bute sur les mots ou ne les trouve plus.

Michka n'a jamais eu d'enfants. C'est donc Marie, sa quasi petite-fille, qui doit prendre la décision de la placer en Ehpad. Michka a recueilli Marie, enfant, parce que sa maman n'arrivait plus à s'occuper d'elle.

Marie adore Michka, elle n'envisage pas une minute sa vie sans elle. Mais Michka perd de plus en plus, elle qui était correctrice, elle pour qui le langage, les mots, étaient tout.

Les sections se succèdent, racontées par Marie, par Jérôme aussi, l'orthophoniste de l'Ehpad, qui se prend d'une immense affection pour Michka.

C'est un roman court (trop !) sur les sentiments, le temps qui passe, l'importance de dire merci avant qu'il ne soit trop tard

coeur1

Posté par Huloga à 05:34 A - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : ,


13 avril 2019

Qui ne se plante pas ne pousse jamais

Oh j'ai bien aimé cette légèreté qui tombait bien !

288 pages

288 pages, paru en février 2019

Bon, j'aime l'auteure, donc je savais quand même que je risquais peu d'être déçue. Je ne l'ai pas été !

J'aime le visuel de ses couvertures : la marinière rouge qu'on retrouve ici sur la plage. Et puis Sophie Tal Men est bretonne, alors je me "retrouve" dans les lieux. Cette fois nous voici à Fréhel, où j'ai des souvenirs de vacances coeur1

Jacqueline, 82 ans, est condamnée par une maladie rare et incurable. Avant de mourir, elle tient absolument à ce que sa petite-fille, Margaux, ait trouvé le bonheur. Elle travaille énormément dans la chocolaterie familiale, ne laissant de la place qu'à sa vie professionnelle. Jacqueline sait que le bonheur n'est pas là.

La vieille dame a élevé Alexandre, devenu interne en médecine, happé lui aussi par un travail prenant, oubliant tout le reste et s'oubliant. Il est intolérable à Jacqueline de mourir sans les avoir réunis, étant donné qu'elle est persuadée qu'ils sont faits pour vivre ensemble.

Elle conçoit alors un plan un peu fou pour les attirer au Cap Fréhel....

Un roman qui se lit bien, où j'ai revu passer Marie-Lou avec joie !

Une jolie lecture de printemps !

printemps3

Posté par Huloga à 05:28 A - - Commentaires [22] - Permalien [#]
Tags : ,

09 avril 2019

Au rendez-vous des insomniaques

J'ai vraiment beaucoup aimé ! J'avais besoin de léger après les lectures difficiles de mars :

Fév 2019-224 pages

224 pages. Paru en février 2019

Ils sont 5 insomniaques compliqués, incurables, qui se retrouvent convoqués tous les lundis matins par Hélène, psychologue.

Ils vont décortiquer leurs habitudes, leurs rituels, leurs blocages. Chacun a une bonne ou même plusieurs bonnes raisons d'avoir perdu le sommeil. Tous en payent lourdement les conséquences au quotidien.

Celle qui raconte est Claire : bientôt 40 ans, ses nuits sont devenues difficiles. Elles l'ont toujours été mais ça s'est accentué avec un déménagement en pleine campagne. Elle a accepté ce déménagement pour suivre son compagnon mais cette campagne la terrorise, ne l'apaise pas.

Il y a Lena, une jeune fille qui se réveille invariablement à 4h30 et perd pied en cours. Elle est gentille pourtant, et s'occupe de son petit frère.

Il y a Michèle, qui passe ses nuits dans une église, Hervé, un comptable tellement décalqué qu'il est autorisé à faire la sieste au boulot...jusqu'à quand ? Enfin il y a Jacques, psychiatre à la retraite, tourmenté la nuit.

Chacun traine sa fatigue immense, chacun essaie de composer. Hélène leur propose au fil du temps plusieurs solutions....

J'ai vraiment adoré ce roman sur la résilience, avec une fin certes très bisounours, mais aussi totalement plausible ! J'ai lu en me disant "et pourquoi pas ?"

A lire parce qu'il est chouette comme tout ! Pour celles qui cherchent ici des idées de livre à offrir, il est parfait !

chat qui lit

Posté par Huloga à 05:09 A - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags :

28 mars 2019

Personne n'a peur des gens qui sourient

Han quel roman !

272 pages

272 pages, paru en février 2019

Gloria fuit, avec ses deux filles. Elle part en Alsace, elle les embarque sans prévenir. Stella est ado, Loulou a 8 ans. Et elle fuit, partant du sud pour remonter en Alsace, dans la maison de son enfance, perdue au milieu d'un petit village.

Mais que fuit-elle ? Ou qui ? Pourquoi ?

J'ai été happée par ce roman. On remonte le temps avec Gloria, elle raconte sa vie compliquée, la mort de son mari et comme on n'a que de petits éléments à chaque fois, on essaie de comprendre, de retracer le fil. Pourquoi son mari est-il mort ? Où était-elle à ce moment là ?

Qui sont les gentils ? Les méchants ? Est-elle poursuivie ? Par qui ? Ses filles sont-elles en danger ?

On tombe dans l'histoire et on fait défiler les pages.

La fin m'a attrapée par surprises, je ne m'y attendais pas !

A vous de lire, de tomber dedans, de le dévorer !

lire2

Posté par Huloga à 05:35 A - - Commentaires [25] - Permalien [#]
Tags :

24 mars 2019

Deux soeurs

Hiiiiiiii ! David Foenkinos, un de mes auteurs chouchous, a sorti un roman ! J'ai sauté dessus :

176 pages

Paru en février 2019. 176 pages

Connus pour ses romans très légers, je trouve que David Foenkinos prend une belle profondeur avec le temps qui passe.

Mathilde est heureuse avec Étienne. Professeure de français, elle vit depuis 5 ans avec lui, ils parlent mariage. Très investie et appréciée dans son métier, elle aime sa vie.

Et puis Étienne devient bizarre, distant...et finit par partir.

Mathilde ne comprend pas, sombre et perd pied, allant jusqu'à être mise à pied, parce qu'elle dérape en cours.

Elle accepte la main tendue de sa soeur aînée et se retrouve à vivre avec elle et leur bébé. Ce qui la perd, c'est de continuer à chercher ce qu'elle a pu dire, faire, ne pas dire, ne pas faire. Et si elle n'y était pour rien ? Mais est-ce plus acceptable, de perdre tout ce qui faisait le bonheur de sa vie, sans y être pour quoi que ce soit ?

Difficile de dire plus sans trop en dire, sans dévoiler des éléments que je préfère vous laisser découvrir.

La plume de David Foenkinos ne faillit pas, ne déçoit pas. C'est un auteur qui parvient à garder le cap, le rythme, en s'améliorant à chaque roman et en étoffant ses sujets, en se diversifiant sans faiblir.

Un roman très prenant et dont la fin laisse sans voix !

chat qui lit

Posté par Huloga à 05:32 A - - Commentaires [20] - Permalien [#]
Tags :


20 mars 2019

Le malheur du bas

Un roman très très dur :

Août 2018

Paru en août 2018, 272 pages

J'ai enchaîné dans le douloureux après les Enfants de coeur...sans vraiment savoir ce que j'allais lire.

Marie est une maman comblée, une femme heureuse.

Vraiment ? Alors pourquoi le roman commence par 3 morts : elle, son mari, et leur tout-petit garçon ?

Elle les a tués et s'est donnée la mort. On comprend, on sait très vite pourquoi.

Marie est heureuse, très très heureuse 18 mois plus tôt. Elle a un métier qu'elle aime, un mari qu'elle aime et qui l'aime depuis 10 ans, un bel appartement, une belle vie, et elle en est consciente.

Un soir, tout cela bascule.

Mais plutôt qu'en parler, plutôt que dénoncer son viol et son violeur, le crier, se battre, Marie va s'enfermer dans un silence abominable, qui va l'amener à liquider sa famille.

Le roman décortique tout le processus psychologique dans lequel Marie s'enferme, et qui est parfaitement plausible.

On sait à quoi tout cela va amener, et c'est terrible.

Marie crie dans sa tête, dans ses attitudes, et personne ne voit. C'est sans doute le plus terrible dans tout cela : elle a envoyé des tas de signaux de détresse, jamais pris en compte, jamais entendus, écoutés. Elle crie tellement dans ses silences !

Ce roman est utile, je pense, pour peut-être pouvoir décoder des signaux qu'on ne comprendrait sans doute pas, pour amener à être vigilant et attentif aux petits signes qui pourraient être anodins, mais plus du tout quand ils sont mis bout à bout.

Bien-sûr on n'est pas dans un roman facile.

Mais il vaut le détour, on a envie de consoler Marie....et surtout de faire attention aux autres, autour de nous. Je vous avoue qu'après, j'avais envie d'un roman plus léger !

bisous1

Posté par Huloga à 05:27 A - - Commentaires [23] - Permalien [#]
Tags :

12 mars 2019

Les enfants de coeur

Ouh qu'il a été à la fois difficile et à la fois prenant ! J'ai failli arrêter la lecture plusieurs fois, mais l'écriture est si belle !

Août 2018

480 pages. Paru en aout 2018

Rose et Pierre sont orphelins. Dès leur venue au monde, leur existence est difficile. Ils sont nés vers 1910 à Montréal. Ils atterrissent dans un orphelinat très sévère, où ils ont faim, froid. Très vite, ils se retrouvent comme des âmes soeurs et ensemble, ils apportent du bonheur aux petits orphelins. Pierrot joue du piano, Rose danse et ils émerveillent les autres.

Mais la vie ne leut épargne rien. Ils subissent toutes les violences possibles et font tout pour s'en sortir, séparés. Ils veulent vivre, être heureux, ils ont en eux des ressources incroyables qui leur permettent de rebondir après chaque coup dur.

Un roman dense, que j'ai failli arrêter plusieurs fois parce que certains passages sont très difficiles à lire....et très plausibles. C'est bien là le problème : on s'attache à ces personnages malmenés par la vie mais qui possèdent d'énormes quantités de résilience.

J'ai découvert la littérature québécoise, poétique et tout en image.

C'est un roman magnifique, je n'étais pas dans de bonnes dispositions pour l'apprécier comme il doit être apprécié.

Je vous le recommande, pour découvrir une écriture imagée et très différente.

Mais il est dur, sachez-le

lire

Posté par Huloga à 05:46 A - - Commentaires [23] - Permalien [#]
Tags :

08 mars 2019

ça peut toujours servir !

J'ai beaucoup aimé !

Avril 2018

Paru en avril 2018, 288 pages

L'auteure fait le tour de nos placards, de nos maisons, de nos habitudes, des tiroirs remplis de "ça peut toujours servir" (ça vous parle ?) et qui encombrent d'une génération à l'autre. Pas de jugement de sa part mais un constat alarmant : ça déborde.

Et même en étant plein de bonne volonté, on ne sait pas toujours comment faire.

L'idée du vide absolu n'est pas non plus forcément la bonne, bien qu'elle fasse rêver.

Je me situe entre les deux : je fais souvent du tri, du vide, j'entasse le moins possible.....mais j'ai bien du mal à résister à des pelotes de laine ! NonNon01

C'est un livre vraiment intéressant à lire. L'auteure n'est pas là pour faire la morale, mais pour aider à faire prendre conscience et elle admet qu'il est impossible de vivre dans le vide, que toutes nos petites affaires font partie de la vie et nous rendent vivant.

J'ai beaucoup aimé. On est loin des méthodes de Marie Kondo, c'est très différent !

Donc si vous tombez dessus, n'hésitez pas !

lire

Posté par Huloga à 05:44 A - - Commentaires [30] - Permalien [#]
Tags :

24 février 2019

Le livre que je ne voulais pas écrire : à gagner

Acheté uniquement sur le titre....j'ai aimé !

315 pages

315 pages, paru en 2017, existe en poche

Je ne m'attendais pas à grand-chose, mais pas à cette histoire non plus. Si je l'avais su, j'aurais acheté quand même, ça ne changeait rien.

Erwan était au Bataclan LE soir où tout a basculé pour des tas de gens. Ici il raconte, se raconte, jamais dans le pathos.

J'ai commencé à lire, été déroutée, alors j'ai cherché et j'ai trouvé :

Et ça m'a plu de l'entendre parler, raconter, expliquer, de le voir aussi.

Donc, dans ce roman qu'il ne voulait pas écrire, il raconte mais pas seulement. Il fait parler tout son entourage, ses amis, ses parents. Il rend un très grand hommage au personnel médical qui l'a tellement aidé. Il se rend compte qu'il a la chance d'être très entouré et le dit. Il parle des peurs, des doutes, de la vie qui bascule.

J'ai aimé lire ce roman, je ne regrette pas du tout mon achat pas raisonné ! Je vous le conseille vraiment. A découvrir !

Alors je le partage avec vous. Si vous souhaitez le lire, laissez-moi un commentaire, je ferai le tirage au sort le 2 mars !

family-matters

Posté par Huloga à 05:50 A - - Commentaires [20] - Permalien [#]
Tags : ,

14 février 2019

Les nouveaux voisins

J'avais envie de le lire depuis longtemps :

428 pages

428 pages, paru en janvier 2018

Un roman avec une construction intéressante :

Julie est une auteure célèbre, connue grâce à son premier roman, qu'elle a construit autour d'une histoire étrange et très plausible....ce qui a attiré des tas de gens bizarres dans son entourage. Maman de jumeaux de 6 ans, elle emménage dans une nouvelle ville avec son mari. Elle a été harcelée par une fan à moitié folle et est devenue, forcément, parano?

Dans cette rue habites John, sa femme et leurs deux ados. Très vite, Julie et John (qui est au chômage) sympathisent et vont courir ensemble chaque matin.

L'ambiance de la rue est particulière, avec une femme au foyer qui régit tout et tous, surveillant, faisant ses lois qu'elle envoie aux habitants par mail.

On fait des allers-retours constants entre l'aménagement de Julie plusieurs mois plus tôt et maintenant. On comprend qu'entre les deux, il s'est passé quelque chose de grave mais tout est dans les non-dits....du coup on dévore le roman pour savoir !

Un livre sur les secrets, les non-dits, les apparences et toutes les conséquences.

C'est vraiment un bon roman, je vous le recommande !

chat qui lit

Posté par Huloga à 05:46 A - - Commentaires [25] - Permalien [#]
Tags :