12 août 2019

Une étincelle de vie

Quel roman !

416_pages_mai_2019

416 pages, paru en mai 2019

J'avais beaucoup aimé "La tristesse des éléphants".

Dans ce roman, on change complètement de lieu, de personnages. Tout se déroule en quelques heures et chaque chapitre remonte le temps d'une heure. J'ai eu un peu de mal à comprendre, mais une fois que j'étais lancée, j'ai eu beaucoup de mal à arrêter !

Il y a de nombreux personnages dans cette histoire mais tous liés à un seul fait : une fusillade dans un centre qui pratique les avortements, aux Etats-Unis.

La journée avait bien commencé pour Hugh, un médiateur apprécié dans la police. Et puis tout a basculé avec une fusillade. Il est appelé pour parler avec le tueur. Hugh est excellent et il aime son métier. Mais va-t-il rester maître de lui-même en se rendant compte que dans les otages, il y a sa fille unique de 15 ans, et aussi sa soeur aînée, qui a élevé Hugh et qu'il aime plus que tout ?

Et que fait sa fille dans ce centre ? Pourquoi sa tante Bex l'a-t-elle accompagnée sans lui en parler ?

Pour Hugh, les heures vont s'écouler très lentement. Chaque chapitre est l'occasion de découvrir les autres otages : Olive, 70 ans, Louie, le seul médecin, une infirmière, une patiente, une militante pro-life, etc

On découvre des personnalités attachantes, des histoires terribles.

Parallèlement, Beth se réveille dans un hôpital, menottée. A 17 ans, elle est accusée de meurtre. Elle a juste tenté d'avorter seule après avoir tout tenté légalement...

C'est un livre passionnant, sur les femmes, sur leurs luttes, leurs droits souvent baffoués, les choix, les incompréhensions, les peurs....une lecture très forte et qui me donne juste envie de lire "Mille petits riens" de cette auteure !

A LIRE !!!!

lire2

Posté par Huloga à 05:35 A - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :


06 août 2019

La disparue de la cabine n°10

Ouh là là que je l'ai dévoré celui-là !

janvier_2018_432_pages

Paru en janvier 2018. 432 pages.

C'est un policier.

L'histoire se déroule en plusieurs parties.

Au début, Laura est seule chez elle. Elle vit en pointillé avec Jude, qui est souvent absent. Journaliste dans un magazine de tourisme, elle végète dans sa carrière.

Une nuit, elle se fait agresser chez elle. Et cette agression va déterminer tout le reste. Le sommeil étant problématique pour elle, cela va tout aggraver.

Très vite après cette agression, par un jeu de circonstances, elle se retrouve à bord d'un bateau, l'Aurora, qui part en croisière de grand luxe pour aller admirer les aurores boréales. Elle est là en tant que journaliste, elle doit écrire des articles, et aussi en profiter pour grimper les échelons et se faire connaître.

Mais dès la première nuit, il se passe des choses étranges dans la cabine à côté de la sienne, et elle est sûre qu'un corps a été jeté à l'eau. Seulement personne ne la croit, absolument personne.

Laura tombe alors dans une autre dimension pour elle, elle est sûre d'elle mais le manque de sommeil, la croisière, tout la perd et elle ne sait plus quoi penser.

Les chapitres sont extrêmement prenants, il a fallu que je me fasse violence pour éteindre le soir !

A LIRE !!!!

lire2

Posté par Huloga à 05:38 A - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags :

24 juillet 2019

Les vies de Jeanne

J'ai adoré !

81XUZYFu5DL

Paru en avril 2018, 448 pages

Ce roman m'a accompagnée pendant pratiquement toute ma formation !

On suit la vie de Jeanne du 19è au 20è siècles, traversant surtout la Première Guerre Mondiale, dans une Bretagne qui bouge et évolue.

On commence d'abord avec son père, Guillaume, contremaître dans une papeterie qui ferme, trop petite, plus adaptée, plus rentable. Contrairement à ses collègues, il n'hésite pas à quitter son village en emmenant sa famille. Sa femme, ses deux enfants et sa belle-mère ont suivi, pour une vie meilleure, une vie sans chômage. Sa décision n'a pas été facile à prendre, mais elle a été salutaire. Ses collègues n'ont pas eu le courage de partir, malgré un travail assuré ailleurs, et leur vie n'a pas été simple.

En 1910, Jeanne est nommée institutrice à Guingamp après 3 ans d'études. Jeanne est une femme de son temps, et à la fois très en avance. Féministe, elle s'engage et milite pour les droits des femmes. On suit sa vie (très documentée), son quotidien, les traditions de ce début du 20è siècle en pleine évolution, juste avant la Grande Guerre qui va tout bouleverser.

Je n'imaginais pas que les gens voyageaient autant en train, puis en voiture. Jeanne n'a pas été épargnée et pourtant elle a fait front et a tenu bon.

J'ai vraiment adoré ce roman, que j'ai lu à un bon moment !

C'est un pavé mais je vous le recommande !!!

chat qui lit

PS : ma formation est terminée, je vais reprendre le fil du blog et revenir de façon "normale" ici !

Posté par Huloga à 09:53 A - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags :

07 juillet 2019

Quand maman plantait des brosses à dents

Une belle histoire :

Fev_2019_270_pages

270 pages. Paru en avril 2019

Il s'agit d'un récit, celui de Christelle (l'auteure), qui choisit de soutenir et accompagner sa mère Mireille, diagnostiquée atteinte de la maladie d'Alzeihmer précoce. Elle n'a que 56 ans.

On suit les journées et les nuits très mouvementées de Mireille, et les diverses solutions trouvées par sa fille, au fur et à mesure de la progression de la maladie. D'abord Christelle réussit à la maintenir à domicile, avec des "fées" qui se relaient pour prendre soin d'elle. J'ai découvert à quel point cette maladie peut être fatigante, usante, pour l'entourage.

Il faut renouveler, écrire, baliser en permanence, 24h/24, les consignes, les précautions. Éloigner les dangers, les risques. Il faut une vigilence sans cesse renouvelée, qui ne faiblit jamais. Le moindre écart est dangereux.

Quel terrible combat !

Le récit se déroule sans pathos, souvent très drôle et avec beaucoup d'humour et de tendresse. Je n'ai pas trouvé que c'est un livre triste, pas du tout.

Bien-sûr, on connait l'issue, mais je n'imaginais pas que le quotidien pouvait être aussi lourd sur du long terme.

A lire !

lire

PS : je n'ai "que" de la lecture à partager en ce moment. La formation avance, la fatigue est là. ça reviendra !

Posté par Huloga à 05:35 A - - Commentaires [21] - Permalien [#]
Tags :

02 juillet 2019

La chambre des Merveilles

J'ai beaucoup aimé :

Mars_2018_272_pages

Paru en mars 2018, 272 pages

Louis a bientôt 13 ans. Il vit avec sa mère, Thelma. Il n'a jamais connu son père, ne sait même pas qui il est.

Thelma l'a élevé seule, tout en s'investissant énormément dans son travail. Elle a gravit les échelons, elle ne vit que pour son travail, négligeant tout le reste, y compris sa famille.

Et puis, un moment d'inattention, de colère, un geste maladroit....et Louis percute un camion en skate.

Là commence le récit alterné de Thelma, qui va apprendre beaucoup de ses erreurs, et Louis, plongé dans le coma mais qui entend tout.

Ce livre a connu un énorme succès, je comprends, c'est mérité. C'est aussi beau et bien écrit que du Virginie Grimaldi et, il faut l'avouer, la couverture fait drôlement envie !

Je ne vais pas en dire plus, parce que ce serait trop. Thelma va se lancer dans une bataille : donner à Louis l'envie de sortir du coma.

C'est un livre qui fait du bien, très bien écrit, qu'on peine à quitter !

Il vaut vraiment le détour et est également une bonne idée pour offrir. Je pense qu'il existe en poche.

chat qui lit

Posté par Huloga à 05:53 A - - Commentaires [23] - Permalien [#]
Tags : ,


28 juin 2019

Le jour de ma mort

Ouh qu'il a été difficile de le lâcher !

320_pages_avril2019

Paru en avril 2019, 320 pages

J'aime les policiers de Jacques Expert, et celui était tout aussi prenant que les précédents !

Charlotte est une jeune femme épanouie : elle a un travail qu'elle aime, un futur mari, un chat.

Sauf que, 3 ans plus tôt, lors d'un voyage à Marrakech avec ses 3 meilleures amies, un voyant lui a prédit une mort violente le 28 octobre 3 ans plus tard. Charlotte ne l'a pas cru, l'a même envoyé promener....mais ce qu'il a prédit à ses 3 amies, pourtant des prédictions improbables, c'est réalisé.

Alors en cette journée du 28 octobre, Charlotte est aux abois, terrorisée. Elle ne cesse de naviguer entre rêve (cauchemar !) et réalité : va-t-elle mourir ? Son imagination et le stress lui jouent-ils des tours ?

Tout s'accélère lorsqu'elle apprend sur une chaîne d'infos, qu'un tueur en série sévit à Paris. Il tue des jeunes femmes blondes (comme elle), propriétaires d'un chat. Il est surnommé "l'égorgeur de chats" et Charlotte en est persuadée, elle est la prochaine victime, et ce sera ce 28 octobre...

Parallèlement, on suit des chapitres "dans la tête" du tueur en série....

C'est évidemment très très prenant, très bien écrit, on veut savoir si Charlotte va dépasser le 28 octobre ou pas, si elle avait raison de craindre une mort annoncée ou pas.

La fin m'a cueillie !

A vous de voir si vous vous lancez !

lire

Posté par Huloga à 05:53 A - - Commentaires [19] - Permalien [#]
Tags :

26 juin 2019

Les Victorieuses

J'avais tellement, tellement adoré La tresse ! Alors quand un autre roman de cette auteure est sorti, j'ai sauté dessus :

224p_mai_2019

224 pages, paru en mai 2019

Solène est une jeune avocate qui s'est laissée happée, submergée, par son travail. Elle n'a plus du tout de vie en dehors et fait un burn-out. Elle reste sonnée, vidée, sans énergie. Léonard, son psychiatre, lui suggère de se lancer dans le bénévolat, pour qu'elle retrouve un sens à la vie.

Elle choisit un peu au hasard "écrivain public" et se retrouve à aider des femmes au Palais des Femmes de l'Armée du Salut. Mais il faut qu'elle y trouve sa place, qu'elle parvienne à être acceptée, ce qui est loin d'être facile.

1925, Blanche est officier dans l'Armée du Salut à Paris. Révoltée par la situation des femmes et leur extrême pauvreté, leur grande vulnérabilité, elle a renoncé à une vie facile et aisée, à une famille qui ne la comprend pas. Elle, qui était surnommée "La Mondaine", s'est totalement investie dans cette cause qui lui ressemble. Elle veut aider, faire plus, toujours plus. Elle rencontre Albin, qui sera son allié, son soutien sans limite, son mari, le père de ses enfants. Ensemble, ils vont acheter de rénover...le Palais des Femmes. Un pari fou, auquel personne ne croit, trop ambitieux, un puits sans fond.

Solène et Blanche, deux femmes au destin lié mais qui ne se croiseront jamais.

A travers elles, leurs histoires, l'auteure raconte les destins terribles des femmes de la rue. Des récits qui font monter les larmes aux yeux, des histoires difficiles.

J'ai adoré ce roman, qui n'a strictement rien à voir avec le premier, mais qui est très puissant, fort, qui défens la cause des femmes.

A LIRE !!!

chat qui lit

Posté par Huloga à 05:44 A - - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags : ,

20 juin 2019

L'autre personne que j'ai rencontrée là-haut

Après "les cinq personnes que j'ai rencontrées là-haut", voici la suite :

216 pages_janvier_2019

216 pages, paru en janvier 2019

Je suis contente de l'avoir lu à la suite du premier.

On retrouve Annie, la petite fille du roman précédent. On découvre sa vie, suite à son accident et la mort d'Eddie.

Elle a bien galéré. Elle vient de se marier et a un grave accident au lendemain de sa nuit de noces.

A son tour de rencontrer 5 personnes très importantes dans sa vie, de faire le point, de comprendre des tas de choses qui lui avaient échappées, et surtout de faire la paix.

C'est un livre qui semble sombre et c'est le contraire, complètement le contraire. Le roman n'est ni triste ni donneur de leçon.

C'est une écriture que je trouve douce, pour comprendre en quoi toutes les existences sont liées, pourquoi il est important de ne pas passer à côté de l'essentiel, pour trouver une sérénité.

Annie comprendre, apprend, s'apaise....

Une lecture rapide, qui nous laisse avec un grand sourire parce que la fin est jolie comme tout ! Une belle lecture, une belle découverte.

chat qui lit

Posté par Huloga à 05:32 A - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : ,

16 juin 2019

Les 5 personnes que j'ai rencontrées là-haut

Il y a très longtemps que je voulais le lire. Le titre, la couverture, tout m'attirait :

2006

Paru en 2006, 224 pages

Eddie a 83 ans. Depuis toujours, il travaille dans un parc d'attraction, contre son gré. Ce n'est pas la vie dont il rêvait.

Il s'occupe de la maintenance de tous les manèges.

Il vient de mourir en voulant sauver Annie, une petite-fille de 8 ans.

C'est alors que commence pour lui un voyage pendant lequel il va rencontrer 5 personnes. Il a connu ces gens, s'en rappelle, ou pas, mais tous ont croisé sa route et en ont eu des conséquences.

C'est un roman qui fait réfléchir, je comprends vraiment le succès mondial !

Eddie revoit des personnes qui lui expliquent en quoi sa vie a été importante pour eux, mais aussi pour lui. Il règle ce qu'il avait à régler pour être serein. Il va trouver pourquoi il était vivant, sur terre, en quoi cela a été important.

J'ai beaucoup aimé et je vous le recommande. Je pense qu'on le trouve assez facilement.

lire2

PS : bon dimanche à vous ! Ma 1ère semaine de formation s'est passée...et je suis épuisée. Rien ne s'est déroulé comme prévu, les soucis se sont accumulés mais j'ai fait des rencontres formidables coeur1

Posté par Huloga à 05:38 A - - Commentaires [24] - Permalien [#]
Tags : ,

12 juin 2019

Quand nos souvenirs viendront danser

Aaaaah, Virginie Grimaldi a sorti un roman !!!!!

360 pages

360 pages, paru en mai 2019

J'ai adoré ! Elle sait vraiment se renouveler !

Marceline et Anatole, octogénaires, vivent dans une impasse depuis leur mariage. Les voisins ont tous le même âge, ont tous emménagé en même temps, dans les années 1960. Ils ont eu des enfants, des petits-enfants, leur vie a suivi son cours. Ils étaient très liés.

Et puis brutalement, Didier, le Maire, qui est aussi un "enfant" de l'impasse des Colibris, veut raser les maisons (dont celle de ses parents) pour y construire une école.

Les habitants se mobilisent. Rapidement surnommés les Octogéniaux, ils font des actions pour que l'on parle d'eux, se font connaître via les réseaux sociaux grâce à Grégoire, le petit-fils de Marceline et Anatole.

A travers les chapitres, on remonte le temps et les différentes histoires des voisins, et le roman gagne en profondeur. On découvre le drame qui a séparé des habitants qui s'appréciaient beaucoup. Et j'ai dévoré les pages en voulant savoir si oui ou non ils allaient gagner leur (dernier) combat. Les actions sont drôles, on sourit beaucoup !

Virginie Grimaldi sait trouver des expressions qui me font bien rire et je trouve que sa "patte" est surtout là !

Un roman à lire, à offrir aussi quand vous cherchez des idées.

chat qui lit

Posté par Huloga à 04:50 A - - Commentaires [20] - Permalien [#]
Tags : ,