16 août 2018

Aujourd'hui tout va changer

Un roman optimiste :

240 pages

240 pages. Paru en mai 2017. Existe en poche

Eleanor Flood est au bord de la crise de nerf. Mais aujourd'hui, ce matin, en se levant, elle décide que tout va changer.

Évidemment rien ne se passe comme elle le voudrait et on suit le déroulé de sa journée, qu'elle souhaite enfin différente, mais qui va déraper de bout en bout, sinon ce ne serait pas drôle.

Quelques années plus tôt, elle a été scénariste d'une émission de télé à succès à New York et son passé la rattrape, justement LE jour où elle a décidé de changer les choses, de prendre de nouvelles bonnes résolutions : elle voulait déposer son fils Timby à l'école ? Il fait semblant d'être malade et elle doit l'embarquer dans sa journée ! Elle veut se tourner vers son mari Joe ? Elle est la seule à ignorer qu'il a pris une semaine de congé ! Une semaine pour faire quoi ?

Elle se méprend sur la personne avec qui elle devait déjeuner, et se retrouve avec un ancien employé de New York, qui menace de dévoiler un secret de famille pourtant bien enfoui par Eleanor, le tout en présence de Timby, qui ne la lâche pas.

En fil rouge, il y a un poète avec lequel elle prend des cours pour sa culture générale...

Un livre très léger, très positif, idéal pour l'été, à lire !

coucou

Posté par Huloga à 05:32 A - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : ,


10 août 2018

Avec des si et des peut-être

Encore un livre qui m'a attirée par sa couverture !

374 pages

374 pages, paru en mai 2018

Maxine, surnommée Max, est prof de français dans le lycée de Savannah-sur-Seine. Ses élèves ne se passionnent pas pour grand-chose, et surtout pas pour Flaubert. Elle vit en coloc avec Claudia, jeune excentrique mais au très grand coeur et capable de se battre pour ses convictions. Max a deux meilleures amies, est proche de sa soeur dentiste, de son frère psy.

Seule ombre mais de taille : elle a perdu Moune, sa grand-mère, 3 ans auparavant dans un accident de voiture. Elle va de l'avant mais s'endort souvent en rêvant de ce que serait sa vie "si" ou "peut-être".

Un soir, elle écoute une émission de radio très connue et se réveille dans sa vie rêvée le lendemain. Elle est devenue l'animatrice radio qu'elle rêvait d'être, elle habite un superbe appartement, elle est mariée. La vie rêvée ? Pas tant que ça. Il lui manque ses amies, ses relations proches avec son frère et sa soeur, sa chienne...

Et si la vie rêvée ne l'était pas tant que ça ?

Un livre léger, du feel-good. Vous faites peut-être une overdose mais je peine à lire autre chose en ce moment !

J'ai beaucoup aimé ce roman, léger mais avec un vrai fond : ne vaut-il pas mieux profiter de ce qu'on a au présent ?

bisous1

Posté par Huloga à 05:23 A - - Commentaires [17] - Permalien [#]
Tags : ,

06 août 2018

Furiously Happy

J'ai tenté en vain de lire "My absolute darling", mais il n'est pas pour moi (ce livre est pourtant PARTOUT en tête de gondole ! Je ne comprends pas pourquoi je n'ai pas accroché !). Alors j'ai choisi du positif, uniquement parce que j'ai trouvé la couverture très drôle :

352 pages

352 pages, paru en mars 2017

L'auteure, qui subit depuis longtemps une dépression, décide un jour que ça suffit. Dans ce roman, elle raconte sa vie d'écrivain, ses phobies, sa dépression, ses gaffes nombreuses, sa famille, ses amies. C'est très très drôle, très vrai aussi. 

Elle parle de sa maladie, de la mort, des peurs, des angoisses, mais aussi des joies, des bonheurs...

J'ai beaucoup aimé le passage sur la théorie des cuillères : quand on est en bonne santé, on a un nombre illimité de cuillères pour accomplir tout ce qu'on a à faire dans une journée. Mais quand on a une maladie, quelle qu'elle soit, quand on souffre, on n'a par exemple que 6 cuillères pour TOUTE la journée. Donc quand on a utilisé ses 6 cuillères pour des gestes simples du quotidien, c'est terminé. C'est une théorie qui m'a ramenée quelques mois en arrière, où je ne pouvais plus faire grand chose, même en essayant de faire le maximum. J'ai essayé de compter mais à la fin, je n'avais même pas 6 cuillères ! Aujourd'hui j'en ai un tiroir plein !

Attention, ce livre est vraiment drôle ! Il parle de résilience et l'auteure y met régulièrement des photos qui m'ont fait bien rire toute seule ! Le raton laveur de la couverture existe vraiment ! Son père est taxidermiste et je vous promets qu'on rigole beaucoup avec ses photos et la dérision qu'elle y met, y compris à sa propre encontre !

Un livre que je recommande pour sa légèreté et sa joie de vivre, au-delà de la maladie ! Il détend, il fait rire, mais le fond est présent : vivre avec une maladie.

A LIRE parce qu'il fait du bien !!!!

chat qui se moque

Posté par Huloga à 05:00 A - - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags : ,

28 juillet 2018

De battre la chamade

J'attendais la sortie de ce 3è tome avec impatience :

Mai 2018

304 pages, paru en mai 2018

J'ai malheureusement raté la rencontre avec l'auteure, étant encore incapable d'y aller.

Il s'agit de la suite de "Les Yeux couleur de pluie" et de "Entre mes doigts coule le sable". 3è et peut-être pas dernier tome donc !

J'ai lu rapidement ce roman, retrouvant avec grand plaisir les personnages des deux premiers tomes. On retrouve Marie-Lou, en service neuro à Quimper, alors que Matthieu est en Guyane pour retrouver son père. Ce dernier est subitement parti quelques années plus tôt et Matthieu s'inquiète. Une fois sur place...il ne donne plus de nouvelles à Marie-Lou, qui se met à broyer du noir.

Sauf qu'elle se rend compte qu'elle est enceinte et n'envisage pas d'élever un enfant sans père. Marie-Lou et Matthieu passent leur temps à se croiser, sans réussir à se retrouver, le tout dans un univers hospitalier que l'auteur décrit parfaitement puisqu'elle y travaille. On parle aussi de honte, de peurs, de résilience.

Bref, si vous avez aimé les deux premiers tomes, allez y !

lire

Posté par Huloga à 05:23 A - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : ,

24 juillet 2018

La tristesse des éléphants

Mais quel roman !!!!!

446 pages

446 pages. Paru en janvier 2017

Il y a longtemps qu'il était dans ma PàL. Mais un roman en appelant un autre, j'ai trainé pour le lire. Et puis en juin, j'ai pu assister (et participer !) à un café littéraire. Une lectrice a alors parlé de ce roman, avec beaucoup d'enthousiasme. J'ai terminé "Les vies multiples d'Henry Quantum" et enchainé, d'abord en parallèle, sur celui-ci. Et quel bonheur à lire !!!!

Non seulement c'est un roman incroyable, avec une fin totalement inattendue (on se laisse avoir, on ne peut pas la voir venir) mais en plus on apprend énormément de choses sur les éléphants, le deuil, la tristesse.

Jenna, 13 ans, décide de rouvrir l'enquête liée à la disparition de sa mère, Alice, 10 ans plus tôt. Suite à cette disparition, son père est devenu mutique, placé en hôpital psychiatrique et Jenna est élevée par sa grand-mère maternelle.

Sur la route de son enquête, elle est aidée par Serenity, voyante qui a perdu son don, et par Virgil, l'inspecteur qui avait classé l'affaire, ne l'a jamais oubliée, n'est plus dans la police et est devenu alcoolique.

Alice travaillait sur les éléphants, leur vie, leur mémoire, leurs formidables capacités. On apprend beaucoup sur les éléphants, le roman est extrêmement documenté, sans que ce soit lassant.

332483

Les chapitres se succèdent, portés par les voix successives de Jenna, Alice (qui devient de plus en plus présente), de Virgil, de Serenity, jusqu'à....ah non je n'irai pas plus loin ! Trouvez-le, lisez-le surtout !!!!

Un roman magnifique, très fort ! Du même niveau que "Changer l'eau des fleurs", c'est vous dire !

"Les enfants sont des ancres qui tiennent les mères accrochées à la vie"

"La fureur révèle souvent ce qu'on est vraiment"

75800700

Posté par Huloga à 05:08 A - - Commentaires [19] - Permalien [#]
Tags :


18 juillet 2018

Les vies multiples d'Henry Quantum

En juin j'ai eu la chance d'assister à une présentation de romans au café littéraire. Je suis repartie avec ce livre :

416 pages

J'ai tenu près de 100 pages, mais j'ai abandonné, ce roman n'est pas pour moi !

Pourtant il me tentait : 4 ados, aux Etats-Unis, s'ennuient un été. Ils consultent une voyance, qui leur donne à chacun la date de leur mort. Vont-ils être influencé toute leur vie ? Auraient-ils eu une vie différente s'ils n'avaient pas eu cette date ?

Je me suis perdue dans les descriptions, les références américaines...

 

Quand je l'ai rapporté, je suis repartie avec celui-ci :

267 pages

267 pages, paru en novembre 2017

Et là....j'ai adoré ! Je l'ai lu en deux soirs !

Henry, publicitaire, 40 ans, se rend compte le 23 décembre qu'il a oublié d'acheter le cadeau de noël de sa femme. Il a une grande tendance à laisser sa pensée partir dans tous les sens et on le suit dans ses digressions trèèèèèèèèès variées. Il part loin !

Sur l'heure du déjeuner, il se rend au centre-ville pour tenter de dénicher un parfum pour sa femme Margaret. Il tombe sur Daisy, avec qui il a eu une liaison quelques années auparavant. Il se rend compte qu'il aime Daisy, qu'il l'aime vraiment. D'ailleurs elle l'aime encore, pense encore à lui et a quitté so mari à cause de cela.

Mais ils se quittent rapidement sur un malentendu.

Les heures passent, on suit Henry heure par heure, les rencontres qu'il fait, sa pensée, son cheminement.

Le roman est divisé en quatre parties : le récit d'Henry, celui de Margaret, celui de Daisy, puis de nouveau celui d'Henry, tandis de défilent les heures de cette journée du 23 décembre.

Au-delà du cheminement d'Henry, il y a en fond le fait qu'il est une personne profondément bienveillante et qui pousse chacun à trouver le meilleur, à se dépasser, à croire en son destin et ses capacités. Lui qui est surnommé Bones ("os", mais aussi par rapport à Star Trek), est un homme d'une grande gentillesse et qui permet aux autres d'atteindre leurs rêves, souvent sans s'en rendre compte.

J'ai beaucoup, beaucoup aimé !

A LIRE !

chat qui lit

Posté par Huloga à 05:11 A - - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags : , ,

12 juillet 2018

Sang famille

Hum, pas le meilleur Michel Bussi....

Mai 2018

420 pages, paru en mai 2018

Enfin paru en 2018....non. Il s'agit du premier roman de Michel Bussi, écrit en 2009, et qu'il a en partie réécrit. Pas assez. Parce qu'il s'est bien amélioré depuis et ça se sent malheureusement.

Toute l'histoire se passe essentiellement sur l'île de Mornesey, île imaginaire proche de Jersey, Guernesey, etc...

Sur cette île se trouve une prison, qui est un ancien bagne de 1794 à 1946. Lors d'un transfert, deux détenus s'échappent en blessant gravement deux gardiens. Personne ne les retrouve, alors que l'île est petite et qu'ils y sont encore forcément.

Simon, un jeune homme chargé de la sécurité de l'île en VTT, essaie de mener l'enquête avec Clara, la secrétaire de mairie.

Parallèlement, Colin, 16 ans, revient sur l'île en camp de voile. Il a brutalement quitté l'île 10 ans plus tôt, son père ayant été déclaré mort, puis disparu. Celui-ci était chercheur et avait réussi à découvrir le secret de la fortune de Mazarin. Autour de sa disparition, autour du secret, il y a d'énormes tensions et d'énormes enjeux, qu'on découvre petit à petit.

J'ai du mal à vous donner un ressenti tranché (la preuve, j'ai lu entièrement le livre alors que j'ai pensé arrêter plusieurs fois !) parce que tout n'est pas mauvais. J'ai aimé la plongée dans les archives dans un grenier, l'histoire du bagne et des prisonniers. Mais...et bien il y a des mais.

Un bon roman de plage en fait. Et comme je ne vais pas à la plage, voilà hein ! En fait il n'est pas mauvais, mais ....il y a mieux !

lire

Posté par Huloga à 05:05 A - - Commentaires [17] - Permalien [#]
Tags :

06 juillet 2018

Les oubliés du dimanche

J'avais dit que je le lirais rapidement après le formidable "Changer l'eau des fleurs" :

2015

Paru en 2015, existe en poche. 384 pages

Justine a 21 ans. Voilà déjà 3 ans qu'elle travaille comme aide-soignante en maison de retraite. Elle adore son travail et reste en dehors de ses heures pour écouter les résidents, connaître leur vie. Elle s'est prise d'affection pour Hélène, une dame âgée perdue dans ses souvenirs, qui vit dans sa tête sur une plage avec Lucien et leur petite file Rose.

Alors on découvre petit à petit, chapitre par chapitre, la vie d'Hélène, qui n'arrivait pas à lire, et Lucien, qui lui a appris le braille.

Justine vit avec Jules, son cousin, chez leurs grands-parents. Leurs parents se sont tués ensemble quand ils étaient petits. Justine avait 4 ans, Jules un an. Ils avaient comme pères des frères jumeaux, mariés tous les deux à deux femmes très différentes, et ils se sont tués en se rendant tous les 4 à un baptème. Il règne une sorte de mystère autour de cet accident. Il y a trop de silence, trop de non-dits et Justine, tout en reconstituant l'histoire d'Hélène, cherche à en apprendre plus sur ses parents et ceux de Jules.

Elle trimballe partout un cahier bleu, dans lequel elle note les souvenirs d'Hélène pour les transmettre à son petit-fils Roman.

Par l'intermédiaire de cette histoire, Justine cherche à retrouver la sienne.

Parallèlement, dans la maison de retraite, une mystérieuse personne appelle très tard le samedi soir les familles des résidents qui ne reçoivent pas de visite, les Oubliés du dimanche, pour leur annoncer le décès de leur aïeul. Ils débarquent le dimanche, découvre que le résident est bien vivant, et du coup passent la journée avec lui !

J'ai beaucoup aimé ce roman, même si le coup de coeur a été moins fort qu'avec Changer l'eau des fleurs. Mais je crois qu'aucun n'atteindra le niveau !

A lire parce qu'il est aussi très très attachant !!!

chat qui lit

Posté par Huloga à 05:55 A - - Commentaires [26] - Permalien [#]
Tags : ,

18 juin 2018

Le manuscrit inachevé

Je voulais couper un peu et passer à un roman policier. Le problème avec moi, c'est que j'ai du mal à lire des romans policiers, parce que j'ai la trouille ! Effectivement, j'ai eu peur ! peur2

Mai 2018

Paru en mai 2018. 528 pages

Il y a un roman dans un roman, c'est une construction très particulière, à tiroirs.

Et évidemment, il est très bien écrit donc on tombe dedans !

Léane est une institutrice devenue une auteure très célèbre de romans policiers. Elle vit avec son mari Jullian et ils ont une fille de 17 ans, Sarah. Un soir, Sarah part courir sur la plage....et ne reviendra jamais. 

On se retrouve 4 ans plus tard, peu avant noël. Après avoir sombrée, Léane a repris le dessus, a écrit un autre roman qui connait un énorme succès, vit séparée de Jullian. Celui-ci n'a jamais perdu l'espoir de retrouve Sarah. Il y dépense toute son énergie, tout son temps.

Un soir, des policiers prennent en charge une voiture...et ça finit mal. Le conducteur meurt. Dans le coffre, il y a un cadavre terriblement mutilé.

Tout le roman se passe dans une ambiance froide, pluvieuse, brumeuse, glaiciale, et sur quelques jours. Il y a un roman dans le roman, mais je ne vous en dis pas plus là-dessus. On suit les avancées des policiers : Colin d'un côté, qui a suivi l'affaire Sarah et est devenu très intime avec Léane. De l'autre, des policiers qui avancent sur une enquête parallèle : Vic et Vadim, surnommés V&V.

Chacun va remonter des pistes, élaborer des hypothèses et toi tu fais quoi ? Tu fais défiler les pages, incapable de fermer le livre, incapable d'éteindre la lumière, lisant même en te brossant les dents, valà valà ! Vous sentez le vécu ? chuicaché

Un très bon roman policier, qui m'a changé du feel-good (ah ça !) mais qui m'a aussi fait peur. Des monstres pareils existent-ils ? Misère !

L'auteur en parle très bien ici, avec Nicolas Carreau :

La voix est livre

 

Et vous ? Lisez-vous des romans policiers ? Avez-vous lu ou allez-vous lire celui-ci ?

chat qui lit

Posté par Huloga à 05:57 A - - Commentaires [38] - Permalien [#]
Tags :

12 juin 2018

Poste restante à Locmaria

Un petit roman breton bien sympa !

Avril 2018

Paru en avril 2018. 384 pages

Chiara Ferrari a 25 ans. Elle a été élevée par sa mère, qui a appris juste après le décès de son jeune mari, qu'elle était enceinte. Une enfance triste, terne, seule, sans tendresse. Heureusement qu'il n'y avait pas que Livia, la mère de Chiara. Il y avait aussi la meilleure amie et marraine de Chiara, qui l'a aussi élevée. La petite fille grandit dans le culte d'un père mort trop tôt, trop jeune, omniprésent 25 ans après son décès.

Le soir de l'anniversaire de Livia, Chiara apprend que son père n'est peut-être pas son géniteur. Il est possible que ce soit un marin vivant sur l'île de Groix.

Alors zou, Chiara claque tout et part à Groix. Elle fait des rencontres, dont celle de Gabin. Elle change de vie, de monde, elle s'attache, elle se rend attanchante.

Un vrai roman feel-good, qui fait du bien. Entre les chapitres, il y a une autre histoire, difficile, qui s'intercale, et que j'ai eu un peu de mal à suivre. Je pensais bien que tout allait prendre sens à un moment donné, et oui, tout s'imbrique parfaitement !

A LIRE si vous aimez la Bretagne, l'Italie, les deux !

lire2

Posté par Huloga à 05:49 A - - Commentaires [31] - Permalien [#]
Tags : ,