14 février 2019

Les nouveaux voisins

J'avais envie de le lire depuis longtemps :

428 pages

428 pages, paru en janvier 2018

Un roman avec une construction intéressante :

Julie est une auteure célèbre, connue grâce à son premier roman, qu'elle a construit autour d'une histoire étrange et très plausible....ce qui a attiré des tas de gens bizarres dans son entourage. Maman de jumeaux de 6 ans, elle emménage dans une nouvelle ville avec son mari. Elle a été harcelée par une fan à moitié folle et est devenue, forcément, parano?

Dans cette rue habites John, sa femme et leurs deux ados. Très vite, Julie et John (qui est au chômage) sympathisent et vont courir ensemble chaque matin.

L'ambiance de la rue est particulière, avec une femme au foyer qui régit tout et tous, surveillant, faisant ses lois qu'elle envoie aux habitants par mail.

On fait des allers-retours constants entre l'aménagement de Julie plusieurs mois plus tôt et maintenant. On comprend qu'entre les deux, il s'est passé quelque chose de grave mais tout est dans les non-dits....du coup on dévore le roman pour savoir !

Un livre sur les secrets, les non-dits, les apparences et toutes les conséquences.

C'est vraiment un bon roman, je vous le recommande !

chat qui lit

Posté par Huloga à 05:46 A - - Commentaires [25] - Permalien [#]
Tags :


04 février 2019

Pour services rendus

J'aime beaucoup cet auteur, alors je ne pouvais pas passer à côté de son dernier roman :

Avril 2018

219 pages. Paru en avril 2018

J'avais lu ses romans précédents, qui partaient tous sur un quiproquo.

Cette fois le départ est différent : un mensonge, un petit mensonge, qui ne coûte rien mais qui va tout faire déraper...

On navigue entre 1969 à Saïgon, pendant la guerre, et actuellement, aux États-Unis.

En 1969, le sergent Fremantle dirige une compagnie américaine. Il est vigilant, investi, contrairement à l'officier, jamais présent et qui se défile constamment. Il n'y a plus que des jeunes, très jeunes soldats, inexpérimentés et souvent maladroits, qui se retrouvent à commettre des bêtises.

Une nuit, il sauve d'une mort certaine le très jeune Billy Drake, qui ne se rend pas compte de sa maladresse et manque de se faire tuer bêtement.

Un peu plus tard, toujours par erreur, une famille vietnamienne est massacrée. Contrairement au sauvetage de Billy, que Fremantle oublie, ces meurtres vont le hanter longtemps.

De nos jours, Fremantle est devenu chef de la police dans une petit ville du Michigan. Il est proche de la retraite mais aime son métier et doit se débrouiller pour trouver de l'argent pour maintenir son commissariat debout, alors qu'il est menacé par manque d'argent (et c'est là qu'on se rend compte de la différence avec la France !).

Drake de son côté, est lancé dans la course des sénatoriales, haut placé, sûr de lui, bien loin du jeune soldat sauvé par Fremantle ! Souhaitant attirer à lui l'électorat des vétérans, il raconte des faits, en les reversant en sa faveur. Il se fait contredire publiquement par un ancien camarade à lui. Pour garder la tête haute, il fait appel à Fremantle : accepterait-il de mentir, oh, trois fois rien !, en sa faveur ? En échange, le commissariat aurait les crédits, tous les crédits, qui lui manquent.

S'il comprend très vite qu'il a mis le doigt dans un engrenage qui peut lui coûter cher, Fremantle est aussi coincé : quelle chance de pouvoir obtenir ces crédits, de pouvoir partir à la retraite en laissant le commissariat dans une situation florissante ! Ce petit mensonge de rien du tout va en entrainer un autre, puis un autre...et Fremantle voit en prime tous ses (mauvais) souvenirs refaire surface...

 

J'ai beaucoup aimé cet engrenage qui s'installe et se met en marche, les cas de conscience, les souvenirs jamais vraiment enfouis et ce que le héros décide d'en faire.

A LIRE !

 

chat qui lit

 

Posté par Huloga à 05:42 A - - Commentaires [23] - Permalien [#]
Tags :

29 janvier 2019

Je m'appelle Leon : à gagner

Trouvaille à la Fnac, lu dans la foulée de l'achat :

Août 2016

352 pages, paru en août 2016, existe en poche

Comme j'ai aimé ! La mention de Gérard Collard est pour moi le gage d'une bonne lecture, je n'ai pas été déçue !

Leon a 8 ans 3/4. Il vit avec sa maman dans un appartement. Il a un tout petit frère, Jake. Carol, la maman, n'est pas capable de s'occuper de ses deux enfants. Leon rate beaucoup l'école; il reste pour s'occuper de Jake, qu'il adore, et qui l'adore. Ils se retrouvent souvent, trop souvent, chez la voisine Tina. Bien trop souvent. Un jour, Tina se rend compte que Leon et Jake ont été livrés à eux-mêmes une semaine entière. Ils ont faim, très faim, et Jake est un bébé. Elle appelle les services sociaux.

Commence alors pour les garçons une autre vie chez Maureen, une maman d'accueil qui va prendre soin d'eux, les nourrir, les aimer. Malgré tout, Leon reste loyal envers sa maman, il l'aime et ne comprend pas que les autres parlent d'elle en mal. Il a perdu toute sa vie : sa maman, son appartement, ses jouets, ses repères, et porte une énorme colère en lui. Maureen est âgée et obèse, elle a des soucis de santé.

Leon redoute de perdre encore une fois le peu de repères qu'il vient de gagner.

C'est un livre extrêmement bien écrit, avec le point de vue de l'enfant, ses envies, ses peurs, une écriture sensible et juste.

Gérard Collard avait raison !

 

 

Comme vous l'avez deviné : je le mets en jeu pour qui veut. Alors un petit mot, et je fais le tirage au sort le 2 février !

good luck

Posté par Huloga à 05:04 A - - Commentaires [21] - Permalien [#]
Tags :

23 janvier 2019

Un Noël en famille

Trouvé à la bibli, il m'a réconciliée avec les romans de Noël !

264 pages

264 pages, paru en 2009

Henry, la cinquantaine, a eu un terrible accident de voiture. Il se réveille amnésique. Sa femme est morte dans l'accident, mais il ne le sait pas. La femme qui s'occupe de lui, son ex-femme, ne lui explique rien. Avec les visites, la récupération et du temps, des morceaux de mémoires lui reviennent.

Mais est-ce une bonne chose ? Ne valait-il pas mieux oublier définitivement tout ce qui s'est passé, tout ce qui a mené à l'accident ?

Henry laisse faire, se laisse faire? Sa mère, Tash, personnage haut en couleurs, essaie de le secouer. Son frère fait le voyage depuis Toronto pour le voir quelques heures....des liens perdus se recréent autour d'Henry.

Un roman très bien écrit, sensible, avec des personnages attachants. J'ai beaucoup aimé Tash et son exubérance sans filtres ! La fin est surprenante en plus.

Bref, moi qui trouvais que les romans de Noël n'étaient pas faits pour moi, celui-ci me fait penser que je trouverai peut-être mon bonheur en cherchant bien....ou en tombant par hasard dessus à la bibli !

A lire !

lire

Posté par Huloga à 05:56 A - - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags :

19 janvier 2019

Cette chère Sylvia

C'est un roman offert par une collègue :

Mars 2014

Paru en mars 2014. 320 pages

Il s'agit du dernier livre commencé en 2018 pour moi et j'ai adoré !

Sylvia, jeune senior, est à l'hôpital, dans le coma. Elle est tombée d'un balcon, personne ne sait ce qui s'est passé. Comme les médecins ont recommandé à ses proches de lui parler, ils défilent au pied de son lit, dans la chambre n°5 :

- Ed, son ex-mari, qui n'a jamais compris le divorce, l'aime toujours et en souffre

- Cassie, sa fille de 20 ans, qu'elle a mis à la porte à 16 ans, enceinte. Sylvia n'a donc jamais vu Willow, sa petite fille de 4 ans. Cassie souffre beaucoup de cette situation

- Jamie, son fils, qu'on suit en filigrane par l'intermédiaire de Cassie. Il s'est engagé dans l'armée et est au front, loin loin de sa mère, qu'il ne veut plus jamais revoir

- Jo, sa soeur complètement déjantée et excentrique, qui va tenter tout et n'importe quoi pour que Sylvia se réveille

- Tia, sa femme de ménage indonésienne, perdue sans son salaire ; comme elle a les clés de chez Sylvia, elle va se servir....mais le lui dit !

- Cat, la nouvelle compagne de Sylvia, dont on devine une drôle de relation au fil des pages....

Chacun parle, attendant et redoutant le réveil de Sylvia, mais celle-ci demeure inerte, et les jours passent, les tentatives désespérées mais drôles de Jo aussi.

Et au milieu de la famille, bienveillante, l'infirmière Winnie prend soin de Sylvia, rattrapant les bourdes des uns et des autres, se confiant à elle aussi.

Qui était vraiment Sylvia ? Pourquoi a-t-elle vendu la maison qu'Ed lui avait achetée ? Pourquoi s'est-elle coupée de toute sa famille ? Etait-elle bonne ou mauvaise ? Petit à petit, au gré des confidences de chacun (puisqu'il faut lui parler, chacun lui parle !), on découvre une autre personne, une situation bien différente des apparences....

 

J'espère que ça va vous donner envie de le lire, moi j'ai vraiment aimé !

Parce que, en accord avec ma collègue, je l'offre par tirage au sort. A charge pour la destinataire de faire tourner le livre après lecture. Alors ? Qui est intéressée ?

Résultat le 27 janvier !!!!

Good luck 2

Posté par Huloga à 05:39 A - - Commentaires [21] - Permalien [#]
Tags : ,


15 janvier 2019

Un bonheur que je ne souhaite à personne

J'avoue que c'est l'auteur qui a attisé ma curiosité et que c'est pour cette raison que je l'ai emprunté à la bibli :

Oct 2018

Paru en octobre 2018. 256 pages

Je l'ai dévoré en trois soirées !

Samuel Le Bihan....ça m'a vraiment intriguée ! Papa d'une petite fille autiste, il a décidé d'écrire pour faire connaître ce combat quotidien, et ça marche. Il écrit bien, très bien !

L'histoire est celle de Laura, maman de Ben 16 ans et César, 6 ans 1/2, qui lui est autiste. Deux enfants de deux papas (tiens, Samuel Le Bihan a trois enfants de trois mamans...) absents. Laura est extrêmement seule et pourtant elle doit soulever des montagnes pour César. Il pourrait être scolarisé, il le devrait, il le pourrait, mais réussir à le faire intégrer l'école presque normalement est un combat permanent. Laura est épuisée. Ben l'aide comme le le peut, il adore son petit frère, mais Ben dérape à son tour et Laura est totalement épuisée. Elle a monté une association qui tourne bien, destinée à aider les parents d'enfants autistes, et cela puise encore dans son énergie.

On la suit durant tout le parcours du combattant qu'elle traverse pour que César rentre au CP, avec ses angoisses de maman, multipliées par ses angoisses de maman d'un enfant handicapé.

Et de l'énergie, il en faut !

Je crois qu'il est important de lire ce roman ou ce genre de roman, pour comprendre un peu par quoi passent ces parents, pour qui chaque étape normale demande une énergie considérable. Et pourtant, la loi dit que.....

Je ne regrette pas d'avoir embarqué ce livre ! J'ai lu plus tard de très bonnes critiques, j'avais donc raison !

A LIRE !

lire2

Posté par Huloga à 05:42 A - - Commentaires [21] - Permalien [#]
Tags :

11 janvier 2019

Roissy

Ce livre est le 3è de la sélection Blablabouqs :

280 pages

280 pages, paru en août 2018

J'ai eu bien du mal à le lâcher, tant l'écriture nous entraine !

Tout se passe à Roissy, j'ai découvert un monde, un autre monde.

L'héroïne y vit depuis 8 mois. Elle a développé des tactiques pour ne pas être repérée par les caméras, les vigiles, traînant sa valise (sa vie !) derrière elle, inventant des tas d'histoires toutes plus plausibles à tous les passagers qu'elle croise. Qui est-elle ? Pourquoi s'est-elle réfugiée là ? Elle attend vraiment un vol qui n'arrive pas ?

On y suit son quotidien, ses rencontres éphémères ou pas, des bribes de sa vie, de sa mémoire pleine de trous et de vides. Et qui est ce mystérieux Vlad avec qui elle parle et qui la suit sans la suivre ?

Elle va faire la rencontre de Luc, un homme tout aussi perdu qu'elle, qui attend en vain le vol de Rio depuis 8 ans, qui s'est écrasé....

C'est un roman extrêmement prenant, on veut en savoir plus, on veut savoir en fait !

A lire !!!!! (à lire AUSSI, oui, je sais, je suis désolée ! chuicachéMais il est petit, ça ne compte pas si ?)

lire2

Posté par Huloga à 05:20 A - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : ,

07 janvier 2019

Orphelins 88

Je n'avais vu et entendu que du bien de ce roman, je n'ai pas été déçue :

Sept 2018

Paru en septembre 2018. 432 pages

Il s'appelle Josh. Ou Siegfried. Il a 10 ans, ou 11, ou 12....ce n'est pas son vrai prénom, on ne connait pas bien son âge. Il a été trouvé dans l'Allemagne dévastée de l'après-guerre. Il porte le tatouage des juifs des camps de concentration, mais a été embrigadé dans une école des Jeunesses Hitlériennes, la Napola.

Après quelques semaines cahotiques, il atterrit dans un refuge pour enfants errants, perdus, ou récupérés vivants (pour combien de temps ?) dans les camps de concentration libérés.

Là, protégé par Ida et Hélène, il va récupéré la mémoire, petit à petit? Qui est-il ? Quel est son parcours ? A-t-il des parents ?

Un livre très fort, très documenté aussi, fouillé. Il est question de tortures, de souffrances, de morts, mais aussi et surtout de solidarité, de gentillesse, de résilience, de tout ce que les Américains, que les Allemands appellent les "Ami", ont mis en oeuvre pour sauver ces enfants, un par un.

Pourquoi orphelins 88 ? Parce que 88 était le surnom donné à Hitler, un double H

On découvre peu à peu des histoires différentes, dans la lignée de ce qu'a écrit Baptiste Beaulieu, sur cette période finalement encore méconnue par bien des aspects. Le roman est classé en "jeunesse" et si c'est une bonne chose que des ados le lisent, je le trouve plutôt "tout public" et surtout "à lire", parce qu'on y apprend beaucoup. Il fait pour moi partie de ces romans qui rendent de l'humanité aux périodes les plus noires, et qui donnent de l'espoir : si certains hommes sont des monstres, il en existe de merveilleux !

Je suis désolée mais celui-là aussi, je vous le recommande très très fortement !

75800700

Posté par Huloga à 06:04 A - - Commentaires [19] - Permalien [#]
Tags :

03 janvier 2019

Grand bassin

Je l'ai lu en deux soirées et aimé. Il s'agit du 2ème livre de la sélection Blablabouq pour moi :

136 pages

136 pages, paru en mai 2018

Per est un jeune homme entre 25 et 30 ans, on ne connait pas exactement son âge. Il vient d'un pays du nord : le Norrland. Il parle français parce que sa mère est professeur de français. Il est arrivé à Paris il y a 3 ans, chez Ivar, qu'il ne connait pas mais chez qui sa mère l'a envoyé parce qu'elle a dit qu'il lui "devait quelque chose". C'est un livre sur les silences, les non-dits, et toutes les conséquences que cela peut engendrer.

Ivar meurt brutalement. Per décide de rester dans la piscine dans laquelle ils travaillaient et vivaient tous les deux. Per a commencé comme homme à tout faire, mais a passé tous les brevets et concours pour devenir maître-nageur. Sa vie semble figée. Sauf qu'à la mort d'Ivar, il décide de s'appeler Ivar à son tour. Il découvre un bracelet perdu par sa mère il y a des années et n'arrive pas à lui en parler. Cette découverte va le plonger dans un comportement incontrôlable : il va se mettre à collectionner, garder, classer, tous les objets qu'il trouve dans la piscine et les vestiaires....et à accumuler tous ces objets dans son local.

Parallèlement, on suit l'histoire de Hyacinthe, à qui il donne des cours de natation, vieille dame excentrique. Un jour, elle vient avec Maya, sa petite-fille. Per et Maya s'entendent, ayant tous les deux perdus un ou leurs parents. Per ne sait pas ce qu'est devenu son père, qui a disparu subitement quand il était petit.

Maya va réveiller Per et lui permettre de comprendre les secrets qui l'entourent.

Un roman court, qui se lit vite, avec une belle écriture !

bisous1

Posté par Huloga à 05:53 A - - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags : ,

26 décembre 2018

Sur ma liste

Oui, j'ai beaucoup beaucoup lu ce mois-ci....

317 pages

317 pages, paru en novembre 2018

Si j'ai aimé le roman, deux choses me chiffonnent : le titre ne correspond absolument pas à l'histoire pour moi. J'ai cherché en quoi "Sur ma liste" reflétait le roman ? Pas trouvé. Enfin il est classé dans les livres de noël. Ah ? Pourquoi ? On n'y parle pas de noël, juste vaguement au début pour dire que ça approche !

C'est dommage parce que l'histoire se lit bien.

Un soir, Clara se réfugie dans un bar, à Yulethorpe, petit village typique anglais. Sans le vouloir, elle assiste à une dispute entre les commerçants. Louisa, qui tient le magasin de jouets, s'affronte avec Roz, qui tient la dernière petite supérette. Louisa annonce qu'elle quitte tout pour partir en Espagne. De fil en ainguille, Clara se retrouve à prendre la suite de Louisa : remettre le magasin sur pied, créer un nouvel attrait, s'occuper du perroquet et du chat, ranger et nettoyer la maison, Lousia étant particulièrement bordélique. Clara doit faire face à la colère de Joe, le fils de Louisa, qui ne comprend ni le brusque départ de Louisa, ni qu'elle ait tout laissé à une inconnue totale.

Mais Clara a décidé de profiter de la vie, de chaque moment, et elle a très vite le soutien de Gavin, le patron du pub. Elle se fait une amie et organise des ateliers. ça marche, les enfants, les habitants viennent et le village revit.

Bon, on sent venir à des kilomètres que Clara et Joe vont tomber amoureux hein !

Mais tant pis !

J'ai aimé l'ambiance cosy qu'on sent et que l'auteure parvient à retranscrire parfaitement, le temps qui passe, les bougies....

A lire pour passer un joli moment !

fairesapin

Posté par Huloga à 05:43 A - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags :