Je l'ai lu par curiosité et besoin de changer de lecture :

336 pages

336 pages. Paru en octobre 2016

Il faut bien avouer que la couverture est vendeuse, même si ça ne fait pas tout.

336 pages, je pensais le lire rapidement, mais ça n'a pas été le cas.

Pourquoi ? Parce que j'ai pris mon temps, parce qu'il fait réfléchir aussi.

Alice est une jeune femme active à qui tout réussi : son boulot lui plait, elle a un mari qui l'aime, un petit garçon, bref, tout roule ! Originaire de Cluny, elle y retourne régulièrement et y retrouve son ami d'enfance, Jérémie. Celui-ci est devenu prêtre mais il déprime, parce qu'il n'a que 12 paroissiens à ses messes.

Alice est pleine de bonnes intentions, elle se dit qu'elle peut mettre ses compétences de conseillère en communication au service de Jérémie pour l'aider à faire venir les fidèles à l'église. Pour réussir ce qu'elle prend comme un challenge, elle doit se plonger dans la Bible. Elle est athée et c'est un autre monde qu'elle découvre. Qu'elle commence par réfuter, puis qu'elle comprend petit à petit, pour l'étudier et en tirer le meilleur.

C'est un livre plein de philosophie positive, qui permet de comparer les différentes religions entre elles, de comprendre aussi ces paroles parfois comprises à l'extrême et donc mal.

C'est un livre que j'ai vraiment trouvé intéressant, parce qu'on y apprend beaucoup, on apprend à ralentir aussi, à chercher qui on est et pas comment on se définit par rapport à un travail ou aux autres. Alice décrypte les rouages de la timidité aussi pour en comprendre les causes.

Donc forcément....ça me parle.

Un livre dans la lignée des "feel-good" tellement importants !

Je ne dis pas que j'ai adhéré à tout, ni que j'ai été emballée par tout le livre. Mais c'est un argumentaire intéressant tant pour soi que pour sa culture générale. J'ai pioché dedans de la même façon que j'avais pioché dans "la magie du rangement", sans plonger tête baissée ou que cela me fasse changer et m'éloigner de mes convictions.

Vous l'aurez deviné : A LIRE !

lire2